Résultats 11 - 20 sur un total 88 pour  Wikisource / Envole-moi (chanson) / Wikisource    (1821697 articles)

Le Petit Cierge Imprimer cet article

Cette histoire s’est passée dans une terre seigneuriale. Il en était des seigneurs d’alors comme de ceux d’aujourd’hui : les uns avaient pitié des malheureux parce qu’ils craignaient Dieu et songeaient à leur heure dernière, les autres étaient des hommes durs qui semblaient

wikisource.org | 2010/12/19 19:43:53

L’Âme de mon violon/5 Imprimer cet article

rêves de mon choix — Tous tes charmes à la fois. Et nulle déconvenue Ne nous vint quand, envolé , S’enfuyait dessus la nue Notre amour comme un follet : Savions-nous pas qu’aux volets De nos cœurs, frappant de l’aile, Vite il reviendrait fidèle ? Or voici trente

wikisource.org | 2016/2/28 15:44:10

Les Rayons et les Ombres/« Quand tu me parles de gloire » Imprimer cet article

qu’ils me conseillent, Préférer, jusqu’à la mort, Aux fanfares qui m’éveillent Ta chanson qui me rendort. Je veux, dût mon nom suprême Au front des cieux s’allumer, Qu’une moitié de moi-même Reste ici-bas pour t’aimer ! Laisse-moi t’aimer dans l’ombre, Triste

wikisource.org | 2018/8/4 17:45:51

Une Fée Imprimer cet article

amour Qui nous entraîne ! « De ce garçon Je suis coiffée. Adieu la fée Et sa chanson  ! » V Dans un pré semé de fleurettes jaunes, Un pré qui scintille au soleil levant, Je sais quelque part, sous un bouquet d’aulnes, Une maisonnette à l’abri du vent.

wikisource.org | 2011/1/23 16:27:08

« Jeanne chante ; elle se penche » Imprimer cet article

rues et des bois Jeanne chante ; elle se penche II Jeanne chante ; elle se penche Et s envole ; elle me plaît ; Et, comme de branche en branche, Va de couplet en couplet. De quoi donc me parlait-elle ? Avec sa fleur au corset, Et l'aube dans sa prunelle, Qu'est-ce donc qu'elle disait

wikisource.org | 2010/10/19 18:13:13

À Auguste Brizeux Imprimer cet article

dors, libre et pensif, bercé par tes grands fleuves ! Au milieu des brumes d'Arvor Repose ! Ta chanson va retentir encor Sur la lande où sont les fleurs d'or. Heureux qui resta pur en ces âges profanes ! Longtemps les jeunes paysannes Répéteront tes vers, de Tréguier jusqu'à Vannes

wikisource.org | 2010/10/19 18:32:42

La belle Viole Imprimer cet article

viole que frôle encor sa frêle main Charme sa solitude et sa mélancolie, Et son rêve s’ envole à celui qui l’oublie En foulant la poussière où gît l’orgueil Romain. De celle qu’il nommait sa douceur Angevine, Sur la corde vibrante erre l’âme divine Quand l’angoisse

wikisource.org | 2010/10/18 17:57:27

Page:Bernard - Mélodies pastorales, 1867.djvu/5 Imprimer cet article

pieds la douce Poésie Voiler ce monde amer, en le couvrant de fleurs. Soir d’Été. La chanson des oiseaux résonne avec mesure, Dans les charmants bosquets, dans les rameaux fleuris, Et les blancs seringats, mêlés à la verdure, Exhalent dans les airs mes parfums favoris. Je

wikisource.org | 2016/2/14 18:17:46

Les Baisers de pierre Imprimer cet article

S’élançait dans l’azur vers son Paris grisâtre. Le feu plein de rubis qui pétille dans l’âtre, La cigarette amie et le punch vigilant Qui fait danser au mur un farfadet sanglant, Notre bon far-niente avec nos causeries, Nos divagations dans les routes fleuries, Je voyais tout

wikisource.org | 2011/2/15 12:40:09

Le Collier de griffes Imprimer cet article

dompter, blanche, en mes étreintes chaudes, Tous les pays sont trop habités aujourd’hui. CHANSON DES PEINTRES Laques aux teintes de groseilles Avec vous on fait des merveilles, On fait des lèvres sans pareilles. Ocres jaunes, rouges et bruns Vous avez comme les parfums Et

wikisource.org | 2010/10/18 19:09:21