-

Résultats 1 - 10 sur un total 62 pour  Wikipedia / San Nicolás de los Arroyos nacional del / Wikipedia    (2014721 articles)

Mapuches Imprimer cet article

A_family_of_Araucauians_(Chile)

Les Mapuches (littéralement « Peuple de la terre » en mapudungun ) sont un groupe ethnique et peuple autochtone du Chili et d' Argentine formant plusieurs communautés,connues également sous le nom d'Araucans (cette dernière dénomination ayant été donnée par les Espagnols aux

Guerres civiles argentines Imprimer cet article

Juan_Manuel_Blanes_-_Artigas_en_la_Ciudadela

Tout au long d’une grande partie du XIX e  siècle, l’ Argentine fut le théâtre d’une série de guerres civiles , à l’issue desquelles fut finalement établie la forme de gouvernement qui régit ce pays encore aujourd’hui. Cette période de guerre civile s’échelonna entre

Population noire en Argentine Imprimer cet article

Slavery_in_Brazil,_by_Jean-Baptiste_Debret_(1768-1848)

La population noire d’Argentine , issue de la traite négrière pratiquée par l’ Espagne d’abord sous la Vice-royauté du Pérou , puis sous la Vice-royauté du Río de la Plata , a joué un rôle notable dans l’histoire de ce pays. Pendant les XVIII e et XIX e  siècles, les Afro

Juan José Valle Imprimer cet article

Ses aptitudes le firent nommer chef du quatrième bataillon de sapeurs-pontonniers à Concepción del Uruguay , puis sous-directeur de l’ École de sapeurs (qui sera rebaptisée École d’ingénieurs et porte son nom depuis 2006), et enfin inspecteur du Génie militaire , puis directeur

wikipedia.org | 2019/11/4 0:49:18

San Nicolás de los Arroyos Imprimer cet article

Vista_desde_Campito

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant ( comment ? ) selon les recommandations des projets correspondants . San Nicolás de los Arroyos Géographie Pays   Argentine Province Buenos Aires Partido San Nicolás Capitale de San Nicolás Altitude 17 m Coordonnées

Guerre d'indépendance de l'Argentine Imprimer cet article

Suipacha

nord, comprenant les combats dans les provinces du Haut-Pérou et dans l’intendance de Salta del Tucumán  ; le front des Andes , englobant l’ensemble des actions offensives contre les positions royalistes au Chili , au Pérou et dans l’ancienne Présidence de Quito (grosso modo

Bataille de Pavón Imprimer cet article

Batalla_de_Pavon

place au sein de la Confédération argentine, c'est-à-dire de respecter les clauses du pacte de San José de Flores conclu en 1859. Après un affrontement d’abord équilibré lors de la bataille de Pavón proprement dite, l’armée de Buenos Aires, dirigée par Bartolomé Mitre , remporta

Bataille de Caseros Imprimer cet article

Caseros

La bataille de Caseros , ou bataille de Monte Caseros , eut lieu le 3 février 1852 à Caseros, aujourd’hui Estación El Palomar, dans la moyenne banlieue ouest de Buenos Aires , en Argentine . Elle opposa l’armée de Buenos Aires , commandée par le dictateur unitaire Juan Manuel de

José María Paz Imprimer cet article

Jos%C3%A9_Mar%C3%ADa_Paz

Révolution de Mai , il abandonna les études pour s’engager dans l’armée du Nord ( Ejército del Norte ), qui luttait pour l’indépendance contre les forces royalistes. Combat pour l’Indépendance [ modifier | modifier le code ] Ainsi, le 12 septembre 1811, reçut-il l’ordre

Justo José de Urquiza Imprimer cet article

Urquiza

Buenos Aires , le général Juan Manuel de Rosas , doté en outre du « pouvoir suprême » ( suma del poder público ), face auquel l’assemblée législative de Buenos Aires ne jouait tout au plus qu’un rôle modérateur, fort peu visible. Il se forma dès lors un clan anti-rosiste