-

Résultats 1 - 10 sur un total 21 pour  Wikipedia / San Nicolás de los Arroyos corrientes / Wikipedia    (2013796 articles)

Guerres civiles argentines Imprimer cet article

Juan_Manuel_Blanes_-_Artigas_en_la_Ciudadela

Tout au long d’une grande partie du XIX e  siècle, l’ Argentine fut le théâtre d’une série de guerres civiles , à l’issue desquelles fut finalement établie la forme de gouvernement qui régit ce pays encore aujourd’hui. Cette période de guerre civile s’échelonna entre

Guerre d'indépendance de l'Argentine Imprimer cet article

Suipacha

La Guerre d’indépendance de l’Argentine , aussi appelée Guerre des Provinces unies du Río de la Plata est l’ensemble des batailles et campagnes militaires qui, dans le cadre des guerres d’indépendance hispanoaméricaines , eurent lieu en Amérique du Sud et auxquelles prirent part

José María Paz Imprimer cet article

Jos%C3%A9_Mar%C3%ADa_Paz

les caudillos pendant la Guerre civile 1.6 Paz prisonnier 1.7 Campagnes dans la province de Corrientes et à Montevideo 1.8 Dernières années 2 Voir aussi 2.1 Bibliographie 2.2 Liens externes Biographie [ modifier | modifier le code ] Jeunes années [ modifier | modifier

Population noire en Argentine Imprimer cet article

Slavery_in_Brazil,_by_Jean-Baptiste_Debret_(1768-1848)

La population noire d’Argentine , issue de la traite négrière pratiquée par l’ Espagne d’abord sous la Vice-royauté du Pérou , puis sous la Vice-royauté du Río de la Plata , a joué un rôle notable dans l’histoire de ce pays. Pendant les XVIII e et XIX e  siècles, les Afro

Province de Buenos Aires Imprimer cet article

El_Cabildo_por_Emerix_Vidal

La province de Buenos Aires (PBA) est la province la plus grande, la plus riche et la plus peuplée d' Argentine , bien que la municipalité de Buenos Aires n'en fasse pas partie. La province avait 15 625 084 habitants en 2010. L'agglomération du grand La Plata , sa capitale, en avait

Bartolomé Mitre Imprimer cet articleFrise de Bartolomé Mitre

Mitre_Bartolom%C3%A93

Général et chef de guerre, partisan du parti unitaire , sa famille a quitté le pays sous le régime dictatorial de Juan Manuel de Rosas . Opposé aux fédéralistes de Justo José de Urquiza , il dirigea le soulèvement de la province de Buenos Aires contre le système fédéral que la

Bataille de Pavón Imprimer cet article

Batalla_de_Pavon

place au sein de la Confédération argentine, c'est-à-dire de respecter les clauses du pacte de San José de Flores conclu en 1859. Après un affrontement d’abord équilibré lors de la bataille de Pavón proprement dite, l’armée de Buenos Aires, dirigée par Bartolomé Mitre , remporta

Justo José de Urquiza Imprimer cet article

Urquiza

Espagne . Ils sont revenus en 1812 et, cinq ans plus tard, Justo José a été envoyé au Colegio de San Carlos à Buenos Aires. En 1819, Urquiza s’installa dans le village florissant d’Arroyo, et se consacre à des activités rurales et commerciales, pour lesquelles il a démontré une

Estanislao López Imprimer cet article

Estanislao_L%C3%B3pez

indiens du Chaco . En 1811, il prit part aux luttes pour l’indépendance dans la province de Corrientes et au Paraguay , sous le commandement de Manuel Belgrano . Capturé lors de la bataille de Tacuarí et conduit prisonnier vers un bateau amarré en face de Montevideo , il réussit

Ligue unitaire Imprimer cet article

General_Jos%C3%A9_M_Paz

ensemble de provinces argentines dominées alors par le Parti unitaire , savoir les provinces de San Luis , de La Rioja , de Catamarca , de Mendoza , de San Juan , de Tucumán , de Córdoba , de Salta [ 1 ] , et de Santiago del Estero . Ces provinces nommèrent pour leur Chef suprême militaire