Résultats 41 - 50 sur un total 502 pour  Wikisource / Rue Quincampoix bais / Wikisource    (1821697 articles)

Page:Féval - Le Bossu (1857) vol 4-6.djvu/641 Imprimer cet article

D’autres rumeurs, il est vrai, se glissaient. La rue Quincampoix et la Maison d’Or s’étaient énormément occupées aujourd’hui de M. de Gonzague. On disait que les rapports avaient été remis à Son Altesse Royale, et que, durant cette nuit d’orgie qui avait fini dans le sang

wikisource.org | 2011/2/18 12:51:51

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 2.djvu/19 Imprimer cet article

BAHIR, c’est-à-dire illustre . Buxtorf a remarqué dans sa bibliotheque des Rabbins, que les Juifs ont un livre de ce nom. Il ajoûte que c’est le plus ancien de tous les livres des Rabbins ; qu’il y est traité des plus profonds mysteres de la cabale ; que ce livre n’a point ét

wikisource.org | 2017/4/13 10:54:35

Actions de grâces Imprimer cet article

Vous seul, dans cette chair paresseuse et rampante, Relevez notre esprit qu’elle incline à sa pente ; Par vous j’ai pu, fidèle à des devoirs rivaux, Mêler une œuvre sainte aux serviles travaux ; Et, malgré tout, poëte ardent à la poursuivre, Ajouter, chaque jour, une ligne

wikisource.org | 2016/3/1 0:44:51

Page:Suarès - Images de la grandeur.djvu/76 Imprimer cet article

bien des ans, souffliteni le» cris et le tumulte. Avec une ipre violence, les étrangers furent bais , étant inso- lens : tonte fortune est insolente. La raison de ce peuple léger, passionné et changeant disparoi sous la rage. Comme les feuilles disparaissent sous le sable, quand s

wikisource.org | 2011/3/9 22:16:27

Page:Roland Manon - Lettres (1780-1793).djvu/297 Imprimer cet article

Nous avons déjà dit (lettre 57, notes) que les frères Sénart, qui habitaient Paris, rue Quincampoix ( Alm. de Paris , 1785, p. 20), avaient au Plessier-Rozainvillers une grande manufacture de bas et, comme on le voit par cette lettre, une belle résidence. Dès 1779, Roland écrivait

wikisource.org | 2018/10/19 8:19:56

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 6.djvu/645 Imprimer cet article

roux éclatant quoiqu’obscur, dont est teint & coloré naturellement le poil de certains chevaux bais -brun, à l’endroit des flancs, du bout du nez & des fesses. Ce cheval, disons nous, a des marques de feu ; ces marques sont directement opposées à celle du cheval bai-brun, fessés

wikisource.org | 2011/3/13 15:09:03

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 11.djvu/441 Imprimer cet article

La plus grande partie des oiseaux qui passent l’hiver dans nos climats, ont des becs forts, & peuvent subsister de la pâture que le hasard leur fournit dans cette saison. Les oiseaux au contraire qui nous quittent en automne, ont des becs fins, délicats, & vivent d’insectes ailes qui

wikisource.org | 2013/1/7 18:01:32

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 16.djvu/799 Imprimer cet article

VAILLANCE, s. f. ( Morale .) voyez Valeur . Il ne faut pas néanmoins renvoyer séchement au mot synonyme, quand on peut faire quelque chose de plus. Je définis donc la vaillance , l’effet d’une force naturelle de l’homme qui ne dépend point de la volonté, mais du méchanisme des

wikisource.org | 2013/2/9 14:41:01

Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/472 Imprimer cet article

surtout en pelleteries ; ce commerce est fait par les compagnies réunies du Nord-Ouest et de la bais d'Hudson. — Montréal fut fondée en 1640 par les Français sous le nom de Ville-Marie et appartint d'abord aux Sulpiciens. Prise par les Anglais en 1760, puis par les Américains en 1775

wikisource.org | 2015/8/14 18:50:51

Histoire de la vie et des ouvrages de Saint-Évremond/Chapitre VIII Imprimer cet article

Je ne viens point, à ce propos, refaire l’histoire de la Fronde, bien que j’en pusse être tenté, par les recherches et les publications modernes, qui ont éclairé, d’un jour tout nouveau, cette partie de notre histoire. J’indiquerai seulement, avec rapidité, quelques traits générau

wikisource.org | 2015/7/10 18:54:05