-

Résultats 1 - 10 sur un total 56 pour  Wikipedia / Musée Bonnat salon musee / Wikipedia    (2014721 articles)

Musée Condé Imprimer cet article

Chateau_de_Chantilly_garden

Le musée Condé est un musée français localisé dans le château de Chantilly , situé à Chantilly ( Oise ), dans la région des Hauts-de-France, à 40  km au nord de Paris . Henri d'Orléans , duc d'Aumale , fils du roi Louis-Philippe  I er , lègue en 1897 le château, avec l

Georges Paul Leroux Imprimer cet article

Signature_Georges_Leroux

décoratifs , puis admis à l’ École des beaux-arts de Paris , il entre dans l'atelier de Léon Bonnat (1833-1922) et étudie la peinture et le dessin [ 5 ] . À l’École, il remporte mentions et médailles. il remporte le second grand prix de Rome de 1904 (" Hérode fait présenter

Eugène Delacroix Imprimer cet articleFrise de Eugène Delacroix

Eugene_delacroix

mais en demi-solde ) [ 5 ] . Portrait de madame de Verninac par Jacques-Louis David (1799, musée du Louvre ) Henriette naît le 4 janvier 1782 et meurt le 6 avril 1827 . Elle a épousé le 1 er décembre 1797 , Raymond de Verninac-Saint-Maur (1762-1822) [ 6 ] , un diplomate en Suèd

Léon Bonnat Imprimer cet articleFrise de Léon Bonnat

L%C3%A9on_Bonnat,_Alfred_Roll,_1918

Originaire de Bayonne, Léon Bonnat vit entre 1846 et 1853 à Madrid , où son père Joseph Bonnat est libraire et où il étudie la peinture auprès de José de Madrazo y Agudo et de Federico de Madrazo y Küntz . Il arrive à Paris en 1854 , et devient l'élève de Léon Cogniet

Édouard Detaille Imprimer cet articleFrise de Édouard Detaille

Ferdinand_Mulnier_-_%C3%89douard_Detaille

principalement à Paris et à Ville-d'Avray . Le fonds d'atelier de l'artiste est conservé au Musée de l'Armée à Paris depuis 1915 . Sommaire 1 Biographie 1.1 Naissance 1.2 La vocation de peintre de scènes militaires 1.3 Un artiste soucieux de la réalité historique 1

Georges Braque Imprimer cet articleFrise de Georges Braque

Georges_Braque,_1908,_photograph_published_in_Gelett_Burgess,_The_Wild_Men_of_Paris,_Architectural_Record,_May_1910

poétiques : la série des Oiseaux , dont deux exemplaires ornent le plafond de la salle Henri-II du musée du Louvre , depuis 1953. Il a aussi créé des sculptures, des vitraux, des dessins de bijoux, mais à partir de 1959, atteint d'un cancer, il ralentit son rythme de travail. Son dernier

Maxime Maufra Imprimer cet articleFrise de Maxime Maufra

MaufraPortrait

par Charles Le Roux . En 1886 , il est remarqué par Octave Mirbeau , lors d'une exposition au Salon de Paris . Cette même année il participe à l'Exposition des beaux-arts de Nantes qui se tient tous les trois ans et à laquelle sont conviés les peintres déjà consacrés et ayant particip

Léon Cogniet Imprimer cet articleFrise de Léon Cogniet

L%C3%A9on_Cogniet_self-portrait_1818

délivrée par Castor et Pollux lui vaut le prix de Rome en 1817. La même année, il débute au Salon . Il est pensionnaire de l’ Académie de France à Rome de 1817 à 1822. L'amitié avec Géricault [ modifier | modifier le code ] En 1818, selon Charles Blanc , Théodore Géricault

Joseph-Fortuné-Séraphin Layraud Imprimer cet article

Fortun%C3%A9_Layraud_Joseph_se_fait_reconna%C3%AEtre_par_ses_fr%C3%A8res

francs, pour lui permettre de poursuivre ses études à Paris , et font placer son tableau au Musée de Valence . L'apprentissage à Paris [ modifier | modifier le code ]

Octave Denis Victor Guillonnet Imprimer cet article

Guillonnet_en_1892

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section «  Notes et références  » En pratique