-

Résultats 1 - 10 sur un total 56 pour  Wikipedia / Matador taureau / Wikipedia    (2014721 articles)

Manuel Dos Santos (Matador) Imprimer cet articleFrise de Manuel Dos Santos (Matador)

Manuel_dos_Santos

amène à l'alternative l'année suivante le 15 août 1948 à Séville où Chicuelo lui cède le taureau Verdon de Villamarta . Torero assez complet, sauf à l' estocade où sa technique est très faible, il est excellent à la muleta, avec un rare sens de l'émotion [ 2 ] . Il s'expose

Manolete Imprimer cet articleFrise de Manolete

Linares_-_Monumento_a_Manolete

son témoin, «  Gitanillo de Triana  ». Taureaux de la ganadería de Clemente Tassara. Le taureau de la cérémonie s’appelait Comunista (« Communiste »), mais compte tenu des circonstances (la guerre civile s’achevait à peine), il fut rebaptisé Mirador (« Examinateur

Le Matador (Picasso) Imprimer cet article

est paru un an après la mort de Picasso, la succession n'avait pas encore été faite. Seul le Matador est maintenant localisable car il a fait partie d'une dation pour la succession du peintre. C'est un des plus abouti de la série des torero. Celui-là a tous les attributs du torero

wikipedia.org | 2013/3/14 18:28:18

Matador (album) Imprimer cet article

son rythme. Moumkine veut dire « possible » à la fois en arabe et en russe [ 1 ] . Avec Matador , le groupe veut s'écarter de l'étiquette « artiste engagé » qui lui a été donnée après la sortie de Tu vas pas mourir de rire . Les textes sont moins sombres et moins « donneurs

wikipedia.org | 2013/3/27 12:11:12

Picador Imprimer cet article

CorridaTorosDesfile

Dans une corrida , le picador (synonyme : piquero ) est un torero à cheval dont le rôle consiste à piquer le taureau lors du premier tercio . Armé d’une pique de 2,60 mètres de long environ, il monte des chevaux semi-lourds qui pèsent obligatoirement moins de 650  kg aux yeux

El Juli Imprimer cet articleFrise de El Juli

Juli%C3%A1n_L%C3%B3pez_Escobar

un œil en corrida , élève de l'école taurine de Madrid, «  El Juli  » combat son premier taureau le 2 juin 1991 , à l'occasion de sa communion solennelle. Son sens du taureau et du temple , sa maîtrise technique hors pair, une allégresse sans équivalent caractérisent ce premier

Manzanares (José María Dolls Abellán) Imprimer cet articleFrise de Manzanares (José María Dolls Abellán)

Manzanares_naturelle

ses admirateurs par son « aboulie ». Il faudra attendre l'arrivée de Paco Ojeda pour que le matador d'Alicante, piqué au vif, relève le défi, et redevienne le torero magnifique qu’on avait deviné à ses débuts. Séville qui l'a longtemps boudé, et Madrid qui ne lui pardonnait

Joselito (José Gómez Ortega) Imprimer cet articleFrise de Joselito (José Gómez Ortega)

Joselito,_Torero

Fils du matador Fernando Gómez García « El Gallo » , il est considéré dès son plus jeune âge comme un enfant prodige de la tauromachie. Il montre très tôt une intuition et une connaissance du taureau que peu d'adultes possédaient. Avant même d'atteindre treize ans, il tue son

Juan José Padilla Imprimer cet articleFrise de Juan José Padilla

JuanJosePadilla-Arcos-Dsc03547

Avant de se lancer dans l’arène, Juan José Padilla a exercé la profession d’apprenti boulanger. Parallèlement, il s’est fait apprenti matador en suivant les cours de l’école taurine de Cadix et fait ses débuts en 1989. Les débuts ont été particulièrement durs, l’ancien

Pepín Liria Imprimer cet articleFrise de Pepín Liria

Pep%C3%ADn_Liria_(despedida)

corridas et coupé 53 oreilles. il est réputé pour son courage et il n'hésite pas à affronter les taureau de combat les plus difficiles dans les plazas les plus importantes. L'année 2000 est marquée par une blessure à Mont-de-Marsan due à un taureau de Victorino Martín [ 1 ]