-

Résultats 1 - 10 sur un total 15 pour  Wikisource / Mérinides sultan tlemcen ben / Wikisource    (1821697 articles)

La Question du Maroc et les intérêts européens en Afrique Imprimer cet article

le plus caractéristique de la physionomie du Maroc. Ainsi l’a voulu le méfiant et égoïste sultan qui a régné quarante ans dans le Maghreb, et qui est mort il y a quelques mois. Ainsi l’avaient voulu ses prédécesseurs depuis trois siècles, en souvenir du mal qu’avaient fait

wikisource.org | 2015/12/1 2:10:41

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/49 Imprimer cet article

l'Etat. Il fut ainsi la cause de la chute du souverain; le vizir Omar Ibn Abd-Allah, s'élant emparé de la capitale, rallia tous les Mérinides autour de lui et prononça la déchéance d'Abou Salem. Cette révo- lution coûta la vie au sultan , ainsi que nous l'avons raconté dans notre

wikisource.org | 2017/4/28 23:13:42

Page:Larousse - Grand dictionnaire universel du XIXe siècle - Tome 15, part. 1, T-Tour.djvu/254 Imprimer cet article

au Brésil donnent au tlkhua le nom de vipère ignée. (V. de Bomare.) il On dit aussi TLEVA. TLEMCEN ou. TREMECEN, ville d’Algérie, ch.-l. d’arrond. et de subdivision militaire, prov. et k 130 kilom. d’Oran ; 17,500 âmes, 3,000 Européens et U,500 indigènes ; par 30° 70’

wikisource.org | 2019/2/1 19:54:35

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/35 Imprimer cet article

La province du Zab, appelée aussi les Ziban, était administrée, au nom du sultan hafside, par le seigneur de Biskera, qui était toujours un membre de la famille Mozni. Les Aoulad Abi'1-Leïl et les Mobelhei, deux familles rivales, également puissantes, tenaient sous leurs ordres une foule

wikisource.org | 2017/4/28 20:20:14

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/45 Imprimer cet article

son sultan Es-Said, fils d'Abou Eïnan. Ibn Merzouc vint alors me re- mettre un billet dans lequel le sultan Abou Salem me pressait de le seconder, et me promettait les récompenses les plus flatteuses et une forte somme d'argent. J'allai trouver les chefs mérinides et les grands ofîiciers

wikisource.org | 2017/4/28 22:03:30

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/66 Imprimer cet article

parvinrent à le rejoindre, quelques jours plus lard, aux ksour^ des Béni Mozab, dans le désert. Les Mérinides et les Arabes firent un riche butin , et Mohammed Ibn Arîf, frère de Ouenzemmar, fut relâché par ses gardes pendant le conflit. Le vizir Abou Bekr Ibn Ghazi resta quelques

wikisource.org | 2017/4/29 6:25:45

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/41 Imprimer cet article

chef de la tribu mérinide des Oungacen, et se nommait Tahyaten Ibn Omar Ibn Abd el-MoumenK Le sultan , ayant reçu des habitants l'assurance de leur soumission , envoya à Bougie son cham- bellan, Mohammed Ibn Abi Amr^, avec un fort détachement de troupes et plusieurs grands de l'empire.

wikisource.org | 2017/4/28 20:55:14

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome II.djvu/24 Imprimer cet article

On ne trouve pas la moindre trace d'un hadjeb parmi les officiers du plus grand des empires zenatiens, celui des Mérinides '. L'admi- nistration de la guerre et le commandement de l'armée appartenaient au vizir ; les fonctions de la comptabilité et de la correspondance se donnaient à

wikisource.org | 2017/5/1 15:19:34

Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 1.djvu/58 Imprimer cet article

mise en liberté. Je me rendis aussitôt au couvent du cheikh Abou-Medîn [à une demi-lieue de Tlemcen ], heureux d’échapper au tracas des affaires mondaines et de pouvoir me consacrer à l’étude aussi longtemps qu’on me laisserait tranquille. » Le sultan Abd-el-Azîz ayant occup

wikisource.org | 2016/11/18 23:15:28

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome II.djvu/211 Imprimer cet article

sur la montagne qui domine Tlemcen '. 11 voyageait avec un des descendants du Prophète établis à Kerbela ^. Celui-ci avait une suite nombreuse, beaucoup de disciples et de domestiques, et on le trai- tait avec de grands égards. Partout où il passait, des individus, qui étaient ses compatriotes

wikisource.org | 2017/5/2 10:15:26