Résultats 1 - 10 sur un total 20 pour  Wikisource / Mérinides ali castille mohammed / Wikisource    (1821697 articles)

Voyages (Ibn Battuta, Sanguinetti)/Avertissement du volume 2 Imprimer cet article

surtout (p. 57 à 61) un récit détaillé des tentatives que fit le sultan des Mongols de la Perse, Mohammed Khodhàbendeh (Oldjâïtoù), pour porter ses sujets à embrasser la doctrine des Chiites ou sectateurs d’Aly. Ibn Batoutah nous apprend quelle résistance opposèrent aux volonté

wikisource.org | 2018/3/19 14:34:15

Bouillet - Atlas universel d'histoire et géographie, 1865/Tables Moyen-age Imprimer cet article

Les deux consuls de cette année furent deuxfrères, Anicius Olybrius et Anicius Probinus, et c'est pour célébrer leur consulat que Claudien composa son premier poëme latin. 396 . Alaric, roi des Visigoths, envahit la Grèce et ravage la Macédoine et la Thessalie. — Destruction du temple

wikisource.org | 2016/2/28 14:19:18

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/71 Imprimer cet article

novembre-décembre 1372). J'allai tout de suite me présenter au vizir Ibn Ghazi et à son cousin Mohammed Ibn Othman. J'étais un ancien camarade de celui-ci, ayant fait sa connaissance à l'époque où nous étions allés trouver le sultan Abou Salem à la montagne de Sa- fiha. Le vizir

wikisource.org | 2017/4/29 6:36:09

La Question du Maroc et les intérêts européens en Afrique Imprimer cet article

L’empire du Maroc se trouve engagé dans un de ces conflits qui l’agitent tous les dix ou quinze ans, et font mettre en doute non-seulement la possibilité d’une paix soutenue avec cet état barbare, mais le maintien même de son existence indépendante. Ces deux problèmes, dont l’un

wikisource.org | 2015/12/1 2:10:41

Page:Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843 - Tome 1.djvu/96 Imprimer cet article

Crimée, et l’on continuait d’y insérer les événements mémorables. L-s. ABOUL-HACAN ( Ali ), astronome arabe, vivait à Maroc sous le commencement du 15 e siècle. Selon la coutume des savants de l’Orient, il voyagea beaucoup, parcourut le midi de l’Espagne, le nord de l’Afrique

wikisource.org | 2018/1/6 14:01:00

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/49 Imprimer cet article

l'Etat. Il fut ainsi la cause de la chute du souverain; le vizir Omar Ibn Abd-Allah, s'élant emparé de la capitale, rallia tous les Mérinides autour de lui et prononça la déchéance d'Abou Salem. Cette révo- lution coûta la vie au sultan, ainsi que nous l'avons raconté dans notre Histoire

wikisource.org | 2017/4/28 23:13:42

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/66 Imprimer cet article

parvinrent à le rejoindre, quelques jours plus lard, aux ksour^ des Béni Mozab, dans le désert. Les Mérinides et les Arabes firent un riche butin , et Mohammed Ibn Arîf, frère de Ouenzemmar, fut relâché par ses gardes pendant le conflit. Le vizir Abou Bekr Ibn Ghazi resta quelques

wikisource.org | 2017/4/29 6:25:45

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/117 Imprimer cet article

modifications. L'au- teur y fait l'éloge du sultan hafside Abou l'-Abbas Ahmed, fils d'Abou Abd-Allah Mohammed , fils du khalife et émir des croyants, Abou Yahya Abou Bekr, et nous apprend qu'il pré- senta cet exemplaire de son ouvrage à la bibliothèque de ce souverain. Nous savons, par

wikisource.org | 2017/4/29 7:35:10

Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 1.djvu/50 Imprimer cet article

on le dénonça au sultan comme entretenant des liaisons avec le prince hafside, Abou-Abd-Allah Mohammed , ex-émir de Bougie, qui, après avoir été détrôné par les Mérinides se trouvait alors détenu dans le Maghreb. On l’accusait de s’être engagé à procurer l’évasion de ce

wikisource.org | 2016/10/12 2:28:05

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/41 Imprimer cet article

ayant reçu des habitants l'assurance de leur soumission , envoya à Bougie son cham- bellan, Mohammed Ibn Abi Amr^, avec un fort détachement de troupes et plusieurs grands de l'empire. Je partis alors de Biskera avec l'intention de me rendre auprès du sultan Abou Eïnan, qui se trouvait

wikisource.org | 2017/4/28 20:55:14