-

Résultats 1 - 10 sur un total 53 pour  Wikisource / Mérinides ali castille abd / Wikisource    (1821697 articles)

Bouillet - Atlas universel d'histoire et géographie, 1865/Tables Moyen-age Imprimer cet article

Les deux consuls de cette année furent deuxfrères, Anicius Olybrius et Anicius Probinus, et c'est pour célébrer leur consulat que Claudien composa son premier poëme latin. 396 . Alaric, roi des Visigoths, envahit la Grèce et ravage la Macédoine et la Thessalie. — Destruction du temple

wikisource.org | 2016/2/28 14:19:18

La Question du Maroc et les intérêts européens en Afrique Imprimer cet article

des débuts’ d’un nouveau règne pour faire prévaloir sur les traditions de la politique d’ Abd -er-Rahman des relations internationales plus conformes au droit des gens et aux intérêts légitimes de l’Europe. I. — État des connaissances sur le maroc. — La nature, les populations

wikisource.org | 2015/12/1 2:10:41

Page:Michaud - Biographie universelle ancienne et moderne - 1843 - Tome 1.djvu/96 Imprimer cet article

Crimée, et l’on continuait d’y insérer les événements mémorables. L-s. ABOUL-HACAN ( Ali ), astronome arabe, vivait à Maroc sous le commencement du 15 e siècle. Selon la coutume des savants de l’Orient, il voyagea beaucoup, parcourut le midi de l’Espagne, le nord de l’Afrique

wikisource.org | 2018/1/6 14:01:00

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/71 Imprimer cet article

vizir Ibn Ghazi l'extradition du fugitif. Ayant essuyé un refus, il envoya en Afrique l'émir Abd er-Rah- man Ibn Abi Ifelloucen, prince mérinide, qu'il avait retenu jus- qu'alors dans une captivité honorable, d'après le désir du feu sultan Abd el-Azîz. Lors de son avènement au pouvoir

wikisource.org | 2017/4/29 6:36:09

Page:Larousse - Grand dictionnaire universel du XIXe siècle - Tome 15, part. 1, T-Tour.djvu/254 Imprimer cet article

au milieu de forêts d’oliviers, est celui de la mosquée détruite de Mansoura, la ville des Mérinides , qui a fuit place à un modeste village. Telle est Tlemcen extérieurement. Que Ion pénètre maintenant dans le cœur de la ville, dans la grande mosquée, on aura, du haut de son minaret

wikisource.org | 2019/2/1 19:54:35

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/49 Imprimer cet article

l'Etat. Il fut ainsi la cause de la chute du souverain; le vizir Omar Ibn Abd -Allah, s'élant emparé de la capitale, rallia tous les Mérinides autour de lui et prononça la déchéance d'Abou Salem. Cette révo- lution coûta la vie au sultan, ainsi que nous l'avons raconté dans notre

wikisource.org | 2017/4/28 23:13:42

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/117 Imprimer cet article

quelques modifications. L'au- teur y fait l'éloge du sultan hafside Abou l'-Abbas Ahmed, fils d'Abou Abd -Allah Mohammed, fils du khalife et émir des croyants, Abou Yahya Abou Bekr, et nous apprend qu'il pré- senta cet exemplaire de son ouvrage à la bibliothèque de ce souverain. Nous savons

wikisource.org | 2017/4/29 7:35:10

Page:Ibn Khaldoun - Histoire des Berbères, trad. Slane, tome 1.djvu/50 Imprimer cet article

bientôt on le dénonça au sultan comme entretenant des liaisons avec le prince hafside, Abou Abd -Allah-Mohammed, ex-émir de Bougie, qui, après avoir été détrôné par les Mérinides se trouvait alors détenu dans le Maghreb. On l’accusait de s’être engagé à procurer l’évasion

wikisource.org | 2016/10/12 2:28:05

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/13 Imprimer cet article

Mauritanie sous les trois dynasties dont il fut contemporain : celle des Hafsides, à Tunis, celle des Abd el-Ouadites, à Tlemcen, et celle des Mérinides , à Fez. Les révoltes, les guerres, les révolutions, les perfidies des Arabes nomades, qui, jouissant d’une entière indépendance

wikisource.org | 2018/5/25 10:21:20

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome III.djvu/525 Imprimer cet article

prit, 467. — Il fut porté par les souverains almora- vides et par les premiers souverains mérinides , 468. Émir el-Modmeni\. Emploi de ce litre, I, 3gi. — Son origine et sasigniûcation, I, 461 et suiv. — Le premier des Fat- midcs qui le porta fut Obeid Allah el- Mei)di , 463

wikisource.org | 2017/5/5 10:45:04