-

Résultats 1 - 10 sur un total 13 pour  Wikisource / Juifs yéménites islam medine / Wikisource    (1821697 articles)

L’Homme et la Terre/III/04 Imprimer cet article

D445-_int%C3%A9rieur_d%E2%80%99un_harem_ancien_%C3%A0_damas_-liv3-ch4

hostilité de la puissante famille des Koraïchites, dont cependant il faisait partie, il se retira à Médine (la fuite, hidjret, l’hégire, fixée ultérieurement au 11 Juin 622) ; après une série de luttes, appuyé par plusieurs tribus des environs, il rentra en vainqueur à La

Pêcheurs de perles/II Imprimer cet article

Londres_-_P%C3%AAcheurs_de_perles,_1931_(page_26_crop)

insinuant sa longue barbe, s’en alla mettre, avec les soldats du Prophète, le siège devant Médine . De tout cela, vous déduirez qu’il connaît la région. Des rois l’adorent ; d’autres le veulent pendre ; mais, tout bien considéré, de la mer Rouge au golfe Persique, il est

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/561 Imprimer cet article

Kinana, de Thakîf et d'Hodeïl, par les pays du Hidjaz et par la ville de Yathrib Médine ). Ils supportaient avec impatience la subordioa- p. 388. tion où on les tenait, parce qu'ils se figuraient que leur force numé- rique, la noblesse de leur origine et leurs conflits avec les Perses

wikisource.org | 2017/5/1 6:52:50

Pêcheurs de perles/X Imprimer cet article

Londres_-_P%C3%AAcheurs_de_perles,_1931_(page_129_crop)-1

courtisans. Le père de famille distribue le kat tous les matins à ses femmes, à ses enfants. Les Yéménites disent du kat que c’est la nourriture des saints. Depuis vingt ans que Malamer, ce Syrien, protégé français, vit au Yémen, il n’a connu qu’un seul homme ne se livrant pas

Le Glaneur de Myrrhe Imprimer cet article

La horde des Djamala appartenait à la grande tribu des Beni-Zinn, dispersée dans la péninsule de Sinaï. Et sur cette terre incolore et neutre, incertaine, presque une île, un continent presque, isolée entre deux golfes, adhérant à deux déserts, qui ne rappelait ni l’Arabie et l

wikisource.org | 2017/10/4 11:19:43

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/17 Imprimer cet article

généalogie avec la précédente. ↑ C’est-à-dire, la colonie militaire formée de troupes yéménites . Après la conquête de la Syrie et de l’Irac, les khalifes envoyèrent dans ces pays plusieurs tribus arabes, tant modérites que yéménites , et les y établirent comme colonies

wikisource.org | 2018/5/25 15:36:06

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome II.djvu/215 Imprimer cet article

et Satih^ expliquèrent le songe de Rebîah Ibn Nasr, roi du Yémen, ils déclarèrent que les Yéménites se laisseraient enlever leur pays par les Abyssins; qu'ils le reprendraient plus tard, et qu'ensuite la vraie religion et la souveraineté s'établiraient chez les Arabes. Une autre de

wikisource.org | 2017/5/2 10:21:05

Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/539 Imprimer cet article

territoire et appartenaient, les unes aux tribus descendues de Rebîah, et les autres aux tribus yéménites . Ne pouvant pas même aspirer à jouir de l'abondance qu'offraient ces contrées, ils se voyaient réduits, très- souvent, à se nourrir de scorpions et de scarabées; ils se vantaient

wikisource.org | 2017/4/30 21:12:13

Pêcheurs de perles/VII Imprimer cet article

Mon pauvre général, un peu de courage, nous n’en avons plus que pour deux jours, ce sont des Yéménites retour de la Mecque, embarqués à Djeddah, et que nous portons à Hodeidah ! Hodeidah ! soupire le pauvre homme de bronze où m’emmène-t-on ? Quel est encore cet enfer-là 

wikisource.org | 2018/3/4 17:25:51