-

Résultats 1 - 10 sur un total 28 pour  Wikipedia / Juan María Bordaberry tupamaros / Wikipedia    (2006913 articles)

Tupamaros Imprimer cet article

Daniel_Viglietti_-_La_tierra_para_quien_la_trabaja

Les Tupamaros (officiellement Mouvement de libération nationale Tupamaros , MLN-T ) sont un mouvement politique uruguayen , d' extrême gauche , qui prôna l' action directe et la guérilla urbaine dans les années 1960 et 1970 . Il est aujourd'hui légaliste et intégré au Front large

Juan María Bordaberry Imprimer cet article

Juan_Maria_Bordaberry

alliée en 1958 au Parti blanco , Nardone entrant au Conseil national du gouvernement . Le sénateur Bordaberry est en contact étroit avec l'ambassadeur des États-Unis, Wymberley Coerr [ 2 ] . En 1969, il fait passer la Ligue d'action ruraliste du Parti blanco au Parti colorado , apport

Mario Benedetti Imprimer cet articleFrise de Mario Benedetti

Mario_Benedetti

restera jusqu'en 1974, année où le journal est interdit de publication par le gouvernement de Juan María Bordaberry . En 1954, il est nommé directeur littéraire de cet hebdomadaire. Le 23 mars 1946, il épouse Luz Lopez Alegre, son grand amour et la partenaire de sa vie. Outre la littératur

Dictature militaire de l'Uruguay Imprimer cet article

V%C3%ADctor_Manuel_Licandro

familles des militaires et des policiers [ 4 ] (dont celui de la belle-fille du poète argentin Juan Gelman [ 5 ] ). Sommaire 1 La montée des militaires 2 Bordaberry 2.1 Censure et exil 2.2 L'assassinat de Michelini et de Gutiérrez et la constitution en exil d'un Front anti

Dictature militaire de l'Uruguay (1973-1985) Imprimer cet article

V%C3%ADctor_Manuel_Licandro

familles des militaires et des policiers [ 4 ] (dont celui de la belle-fille du poète argentin Juan Gelman [ 5 ] ). Sommaire 1 La montée des militaires 2 Bordaberry 2.1 Censure et exil 2.2 L'assassinat de Michelini et de Gutiérrez et la constitution en exil d'un Front antidictatorial

Uruguay Imprimer cet article

Juan_Manuel_Blanes_-_El_Juramento_de_los_Treinta_y_Tres_Orientales

République orientale de l'Uruguay (es)   República Oriental del Uruguay   Écouter Drapeau de l'Uruguay . Armes de l'Uruguay . Devise en espagnol  : Libertad o Muerte (« La liberté ou la mort ») Hymne Orientales, la Patria o la tumba Fête nationale 25 août ·

Zelmar Michelini Imprimer cet article

candidat du Front large. Il continua alors à s'opposer au gouvernement, désormais dirigé par Juan María Bordaberry , et à critiquer les actes de torture contre les prisonniers politiques et les différentes violations des droits de l'homme , ce qui lui valut d'être la cible de plusieurs

wikipedia.org | 2018/8/2 7:19:53

Histoire de l'Uruguay Imprimer cet article

Juan_Manuel_Blanes_-_El_Juramento_de_los_Treinta_y_Tres_Orientales

Ces motifs sont peut-être précisés sur la page de discussion. — Découvrez comment faire pour en améliorer la rédaction . Sommaire 1 La préhistoire et époque précolombienne 2 L'arrivée des Européens 3 Les XVIII e et XIX e  siècles 3.1 La lutte pour l'indépendance

Escadrons de la mort (Uruguay) Imprimer cet article

Les Escadrons de la mort (dont les DAN, les CCT ou Comando Caza Tupamaros , « Commandos de chasse aux Tupamaros  », ou les JUP, Juventud Uruguaya de Pie ou « Jeunesse uruguayenne debout ») étaient des groupes paramilitaires d' extrême droite uruguayens , qui firent plusieurs

wikipedia.org | 2018/1/14 15:23:31

Guerre sale Imprimer cet article

Antoniobussi

La « guerre sale » ( espagnol  :  guerra sucia ) est une expression utilisée pour désigner la répression d'État qui a lieu dans les années 1960 , 1970 et 1980 en Amérique latine , d'abord en Argentine , au Brésil , et dans l'ensemble du Cône Sud dans les années 1970, puis