Résultats 1 - 10 sur un total 10000 pour  Wikisource / Jiangsu sujets / Wikisource    (1821697 articles)

Mémoires historiques/06 Imprimer cet article

p.100 Ts’in Che - hoang - ti était le fils du roi Tchoang - siang . Lorsque le roi Tchoang - siang était un prince envoyé en otage dans (le pays de) Tchao , il vit la concubine de Lu Pou - wei ( 101 ) ; elle lui plut et il l’épousa ; elle enfanta Che - hoang . La quarante-huitièm

wikisource.org | 2016/1/18 21:29:58

Shiji/I Imprimer cet article

Cette page est consacrée à la traduction en français de zh:史記 . Si vous souhaitez participer à la traduction, il vous suffit d’éditer cette page. Merci de corriger les erreurs que vous pourrez y trouver. Sima Qian Shiji Chapitre I Annales des origines I Les cinq empereurs

wikisource.org | 2019/9/10 18:24:45

L’Empire chinois/Volume 2 - Chapitre II Imprimer cet article

Les mandarins de la ville de Tien-men s’empressèrent de nous rendre visite. Ils savaient qu’une grave maladie nous avait retenu quatre jours à Kuen-kiang-hien, et, bien qu’on leur eût dit que notre santé était dans un état satisfaisant, ils désiraient s’en assurer par leurs propres

wikisource.org | 2019/1/9 20:26:50

Notes sur le Japon, la Chine et l’Inde/Chine 3, traité Imprimer cet article

cuivre. L'exportation de la monnaie de cuivre pour un port étranger est prohibée ; mais les sujets français pourront en transporter de l’un des ports ouverts de la Chine dans un autre, aux conditions suivantes : Le chargeur devra déclarer le montant de la monnaie de cuivre qu’il

wikisource.org | 2016/3/1 11:19:47

Page:Revue des Deux Mondes - 1857 - tome 9.djvu/525 Imprimer cet article

auprès de Péking et peut-être jusqu’à Péking même. Viennent ensuite : « le droit pour les sujets anglais de circuler par terre dans l’intérieur du pays, — le droit d’avoir un ambassadeur à Péking et des consuls dans les ports de la côte et les villes fluviales accessibles

wikisource.org | 2017/7/15 11:31:11

Mémoires historiques/05 Imprimer cet article

L’ancêtre des Ts’in est un descendant de l’empereur Tchoan - hiu ( 102 ) ; la petite fille (de Tchoan - hiu ) s’appelait Niu - sieou ( 103 ). Comme Niu - sieou tissait, un oiseau de p.2 couleur sombre laissa tomber un œuf ; Niu - sieou l’avala et enfanta un fils, Ta - ye

wikisource.org | 2016/1/18 21:29:34

Notes sur le Japon, la Chine et l’Inde/Texte Imprimer cet article

Par le B on Ch. DE CHASSIRON. ______ 1858. — 1859. — 1860. 禮高 南禄 PARIS, E.DENTU, LIBRAIRE-ÉDITEUR | CH. REINWALD, LIB.-ÉDITEUR Palais-Royal, Galerie d’Orléans, 13. | Rue des Saints-Pères, 15 1861 A MON PÈRE. Paris, 1 er décembre 1864. Lorsqu

wikisource.org | 2016/3/1 11:46:45

Abrégé de l’histoire générale des voyages/Tome IX/Seconde partie/Livre IV/Chapitre VIII Imprimer cet article

On voit par l’histoire de la Chine que les mathématiques ont été cultivées dans cet empire dès les plus anciens temps. L’usage des quatre premières règles de l’arithmétique y est établi ; mais ils n’ont point, comme nous, de caractères arithmétiques composés de neuf figures

wikisource.org | 2019/8/8 18:49:39

Mémoires historiques/24 Imprimer cet article

le livre de Yu ( Choen ), lorsque j’arrive au passage où il est dit que, si le prince et ses sujets s’entr’aident dans leurs efforts, il y aura le calme dans toute affaire, et que, si les jambes et les bras ne sont pas excellents, toutes choses vont à leur ruine, — je ne peux jamais

wikisource.org | 2016/1/18 21:35:03

Mémoires historiques/43 Imprimer cet article

Treizième maison héréditaire Tchao ( 101 ). p.7 Les aïeux de la famille Tchao se rattachent au même p.8 ancêtre que les Ts’in  ( 102 ). Lorsqu’apparut Tchong - yen  ( 103 ), il fut le cocher de l’empereur T’ai - meou  ( 104 ). Son descendant, Fei - lien , eut deux fils

wikisource.org | 2016/1/18 21:44:10