-

Résultats 1 - 10 sur un total 10000 pour  Wikisource / Jiangsu page / Wikisource    (1821697 articles)

Shiji/I Imprimer cet article

Cette page est consacrée à la traduction en français de zh:史記 . Si vous souhaitez participer à la traduction, il vous suffit d’éditer cette page . Merci de corriger les erreurs que vous pourrez y trouver. Sima Qian Shiji Chapitre I Annales des origines I Les cinq empereurs

wikisource.org | 2019/9/10 18:24:45

Page:Gautier, Loti - La Fille du Ciel (1912).djvu/17 Imprimer cet article

SOLDATS CHINOIS ET SOLDATS TARTARES. L’action se passe de nos jours en Chine. Catégorie  : Page corrigée

wikisource.org | 2018/8/20 8:53:42

Page:Diderot - Encyclopedie 1ere edition tome 3.djvu/358 Imprimer cet article

Il est vrai que Budée, Thomasius, Gundling, Heumann, & d’autres écrivains dont les lumieres sont de quelques poids, ne nous peignent pas les Chinois en beau ; que les autres missionnaires ne sont pas d’accord sur la grande sagesse de ces peuples, avec les missionnaires de la compagnie

wikisource.org | 2013/1/17 9:30:14

Page:Theodore Pavie - Histoire des trois royaumes vol 1, Duprat, 1845.djvu/385 Imprimer cet article

être Tchao-Tsin, qui livra aux confédérés le passage de Ky-Chong, comme il est dit plus bas, page 99, ligne 29. Page 96, ligne 32. Courir le cerf signifie, dans les anciens auteurs, obtenir le pouvoir ; par les mots : « Le cerf s’est enfui dans Tchang-Ngan, » on peut entendre

wikisource.org | 2015/7/27 2:33:24

Page:Revue des Deux Mondes - 1868 - tome 77.djvu/632 Imprimer cet article

Page :Revue des Deux Mondes - 1868 - tome 77.djvu/632 La bibliothèque libre. Sauter à la navigation Sauter à la recherche Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé. apparition en Europe des étoffes de soie. On n’avait jamais rien vu qui en

wikisource.org | 2018/8/17 15:07:31

Page:Bouillet - Chassang - Dictionnaire universel d'histoire-geo - 1878 - P2 - H-P.djvu/185 Imprimer cet article

dynastie actuelle des Kadjars. KOUMA ou CUMA, riv. de la Russie mérid., naît Catégorie  : Page non corrigée

wikisource.org | 2015/8/3 18:42:39

Page:Theodore Pavie - Histoire des trois royaumes vol 1, Duprat, 1845.djvu/401 Imprimer cet article

Voir plus haut la note de la page 113, Où il est parlé des Barbares Kiang que le texte mandchou appelle toujours mongoux . Dans toute cette partie du récit, le romancier raconte les événements d’une façon moins claire et moins suivie que le compilateur de L’ Histoire générale de

wikisource.org | 2015/7/22 12:55:19

Page:Villetard de Laguérie - La Corée, indépendante, russe, ou japonaise.djvu/214 Imprimer cet article

subordonnés chacun. Cela donne 17 000 fonctionnaires pour une seule province, Catégorie  : Page corrigée

wikisource.org | 2015/7/19 9:02:17

Page:Theodore Pavie - Histoire des trois royaumes vol 1, Duprat, 1845.djvu/390 Imprimer cet article

Au lieu de « princes de second rang, » il vaut mieux lire « grands vassaux, seigneurs des provinces » ; en mandchou holo-i-peise . Page 117, ligne 7. Tchéou cité ici est le même Tchéou-Kong dont il a été question à la note de la page 65. Tchao est Tchao-Kong, roi de Lou

wikisource.org | 2015/7/27 2:10:39

Page:Theodore Pavie - Histoire des trois royaumes vol 1, Duprat, 1845.djvu/391 Imprimer cet article

du San-Koué-Tchy, dénoncé courageusement à l’empereur les crimes des eunuques. Plus haut page 62), il a reparu ; intimidé par les menaces de Tong-Tcho, hésitant entre son devoir et la crainte de la mort, il finit par suivre le parti du ministre tout-puissant et se dévoue à sa cause

wikisource.org | 2015/7/22 12:15:45