-

Résultats 1 - 10 sur un total 325 pour  Wikisource / Jiangsu china / Wikisource    (1821697 articles)

Shiji/I Imprimer cet article

Cette page est consacrée à la traduction en français de zh:史記 . Si vous souhaitez participer à la traduction, il vous suffit d’éditer cette page. Merci de corriger les erreurs que vous pourrez y trouver. Sima Qian Shiji Chapitre I Annales des origines I Les cinq empereurs

wikisource.org | 2019/9/10 18:24:45

Shiji/Préface Imprimer cet article

Il eut une vertu sainte. [ 111 Levant la tête, il contempla les figures qui se trouvent dans le ciel ; baissant la tête, il contempla les formes qui sont sur la terre. — Autour de lui il contempla les bigarrures des oiseaux et des animaux, ainsi que ce qui convient au sol 112 . — Au

wikisource.org | 2016/1/31 7:57:00

L’Homme et la Terre/II/11 Imprimer cet article

D030-Loupe_trouv%C3%A9e_dans_les_ruines_de_Lu-Lan_-liv2-ch11

Les plus anciens noms de princes — tels Fu-Chi et Chin-Nung, seuls vestiges que la tradition livre de l’existence de leurs peuples, — nous ramènent à environ trente siècles avant notre ère, mais la liste acceptée par tous les historiens ne débute qu’un millier d’années plus

Mémoires historiques/06 Imprimer cet article

p.100 Ts’in Che - hoang - ti était le fils du roi Tchoang - siang . Lorsque le roi Tchoang - siang était un prince envoyé en otage dans (le pays de) Tchao , il vit la concubine de Lu Pou - wei ( 101 ) ; elle lui plut et il l’épousa ; elle enfanta Che - hoang . La quarante-huitièm

wikisource.org | 2016/1/18 21:29:58

Histoire de la vie de Hiouen-Thsang et de ses voyages dans l’Inde/Documents géographiques Imprimer cet article

À l’époque de Hiouen-Thsang , c’était le nom vulgaire de la rivière Hi-laï-na-fa-ti ( Hiraṇyavatî — la Gaṇḍakî des modernes). Klaproth se trompe lorsqu’il dit, dans le Fo-koue-ki , p. 236 : «  Hi-lien , nom de rivière, est indubitablement Hiraṇya , qui signifie

wikisource.org | 2019/8/3 16:05:34

Mémoires historiques/05 Imprimer cet article

L’ancêtre des Ts’in est un descendant de l’empereur Tchoan - hiu ( 102 ) ; la petite fille (de Tchoan - hiu ) s’appelait Niu - sieou ( 103 ). Comme Niu - sieou tissait, un oiseau de p.2 couleur sombre laissa tomber un œuf ; Niu - sieou l’avala et enfanta un fils, Ta - ye

wikisource.org | 2016/1/18 21:29:34

Mémoires historiques/28 Imprimer cet article

p.413 Les empereurs et les rois qui, depuis l’antiquité, ont reçu le décret, comment se fait-il qu’ils n’aient pas p.414 accompli les sacrifices fong et chan ( 102 ) ? C’est que les uns n’avaient pas la vertu requise pour accomplir ces cérémonies ( 103 ) ; d’autres n’avaient

wikisource.org | 2016/1/18 21:36:19

Mémoires historiques/02 Imprimer cet article

C’était au temps de l’empereur Yao  ; [ ( 105 ) les eaux énormes s’élevèrent jusqu’au ciel ; l’immense nappe entoura les montagnes et submergea les collines. A cause de cela, le peuple de la plaine fut dans l’affliction.] Yao demanda quelqu’un qui pût réprimer les eaux

wikisource.org | 2016/1/18 21:28:53

Mémoires historiques/47 Imprimer cet article

Dix septième maison héréditaire K' ong - Tse ( 101 ). p.283 K’ong - tse naquit dans la ville de Tseou ( 102 ), qui faisait p.284 partie du district de Tch’ang - p’ing ( 103 ) dans (l’État de) Lou . Son ancêtre était originaire (du pays) de Song et s’appelait K’ong

wikisource.org | 2016/1/18 21:46:26

Les Forces chinoises en 1910 Imprimer cet article

Le réveil de la Chine est partout admis comme un fait indiscutable. A travers cette image, l’Européen voit apparaître, dans un avenir que l’exemple du Japon lui montre rapproché, un État organisé sur un modèle peu différent de celui des nations occidentales et pourvu de leur outillage

wikisource.org | 2017/4/3 10:10:49