-

Résultats 1 - 10 sur un total 19 pour  Wikipedia / Jean-Pierre Bourgeot napoleon / Wikipedia    (2013703 articles)

Cavalerie de la Garde impériale (Premier Empire) Imprimer cet article

Scott-georges-capitaine-des-chasseurs-a-cheval

La cavalerie de la Garde impériale correspond à l'ensemble des unités militaires de cavalerie appartenant à la Garde impériale de Napoléon I er . Unité combattante d'élite, elle devient la réserve ultime de l'armée. Elle est utilisée, en dernier ressort, pour donner le coup de

Dragons de la Garde impériale Imprimer cet article

Dragons_de_la_Garde_imp%C3%A9riale_sur_le_champ_de_bataille

Le régiment de dragons de la Garde impériale est une unité de cavalerie lourde française créée le 15 avril 1806 par Napoléon I er . En service dans la cavalerie de la Garde impériale jusqu'à sa dissolution en 1815, ce régiment porte aussi le nom de « dragons de l’Impératrice

Pierre Alexis de Pinteville Imprimer cet article

Pierre_Alexis,_baron_de_Pinteville

blessure l'oblige à porter une prothèse en argent et en cuir jusqu'à la fin de sa vie [ 2 ] . Napoléon lui confère le titre de baron de l’Empire le 16 août de la même année [ 2 ] . En 1814, lors de la Première Restauration , le roi Louis XVIII le fait chevalier de Saint-Louis

Jean-Pierre Bourgeot Imprimer cet articleFrise de Jean-Pierre Bourgeot

Jean-Pierre_BOURGEOT

). Pour plus d’informations, voyez le projet cyclisme . Pour les articles homonymes, voir Bourgeot . Jean Pierre Bourgeot Jean Pierre Bourgeot au Critérium de Lèves 1996 Informations Naissance 25 novembre 1968 (50 ans) Moulins Nationalité Français Équipes amateurs 1991

Georges Bourgeot Imprimer cet article

St_quentin_collegiale_vitrail

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant ( comment ? ) selon les recommandations des projets correspondants . Georges Bourgeot Naissance 25 octobre 1876 Paris Décès 1955 Montreuil-sur-Seine Nom de naissance Georges Bourgeot Nationalité   France Activité Cramiste

Grenadiers à cheval de la Garde impériale Imprimer cet article

Guard_Grenadier_at_Eylau

qu'occasionnellement dans les batailles, étant généralement tenus en réserve aux côtés de Napoléon . À chacune de leurs interventions, cependant, les résultats sont spectaculaires : ils contribuent à la déroute de la cavalerie de la Garde russe à Austerlitz , échappent à l'encerclement

Mamelouks de la Garde impériale Imprimer cet article

Charge_des_Mamelouks_de_la_Garde_imp%C3%A9riale_lors_du_Dos_de_Mayo

Les mamelouks de la Garde impériale sont une unité de cavalerie légère d'origine égyptienne , créée par Napoléon Bonaparte à son retour d'Égypte , et en service dans l'armée française de 1801 à 1815. Ce corps est la troisième formation de cavalerie intégrée dans la Garde

Laurent Hoffmayer Imprimer cet article

Laurent_Hoffmayer,_major_des_dragons_de_la_Garde_imp%C3%A9riale

Laurent Hoffmayer commence sa carrière le 4 septembre 1792 en intégrant lors de sa création la cavalerie de la Légion germanique . Lors de la dissolution de cette dernière le 22 juin 1793, il est reversé dans le 11 e  régiment de hussards avec le grade de brigadier [ 1 ] . Il sert

Lanciers rouges de la Garde impériale Imprimer cet article

Lancier_rouge_de_la_Garde_imp%C3%A9riale

régiment de cavalerie légère de la Garde impériale créé le 13 septembre 1810 par décret de Napoléon I er . Communément appelés les lanciers rouges ou les écrevisses du fait de leur uniforme à dominante rouge écarlate, ils forment quatre escadrons de Moyenne Garde issus

Éclaireurs de la Garde impériale Imprimer cet article

%C3%89claireur-dragon,_1813

impériale sous le Premier Empire , créés par décrets des 4 et 9 décembre 1813 . Dès 1806, Napoléon I er , qui a vu à l'œuvre les tactiques employées par les cosaques russes, envisage de créer dans son armée un corps capable de s'y opposer. Il projette tout d'abord la formation