Résultats 1 - 10 sur un total 80 pour  Wikisource / Etxekoanderen baratza 119 auberon / Wikisource    (1821697 articles)

Histoire de la littérature française (Lanson)/Première partie/Livre 1/Chapitre 1 Imprimer cet article

de la plus ancienne poésie et de la plus ancienne civilisation des Francs. Le nain Obéron, l’ Auberon de nos chansons de geste, l’Alberic des Nibelungen , est entré certainement chez nous avec les compagnons de Clovis. Cependant il faut bien savoir ce qu’on entend quand on dit que

wikisource.org | 2017/6/4 19:22:24

Histoire de la langue et de la littérature française/02 Imprimer cet article

HLLF-T1-d187_Chanson_de_Roland

Il semble cependant que tout travail sur les Chansons de geste devrait commencer par une déflnition de l’Epopée, et que sans cette lumière tout reste dans l’ombre. « L’Epopée est, chez toutes les nations, la forme primitive de l’histoire ; c’est l’histoire avant les historiens

Encyclopédie anarchiste/Mutualisme - Mysticisme Imprimer cet article

Le mutualisme remonte plus haut. Aristote proclamait que « se procurer de l’argent par l’usure est contre nature…, que le profit prend sa source dans l’échange, mais que ce qui l’enfle est l’usure ». Epictète énonçait que… « Celui-là est seulement libre qui vit comme

wikisource.org | 2019/2/18 20:00:13

Clovis ou la France chrétienne/Livre XIV Imprimer cet article

point atiedir leur ardeur animée. Vois-tu, luy dit Montan, cette épaisse fumée ? Elle cache Auberon , avec le roy du Mans ; A qui se joint encor le prince des flamans. Là par un traistre advis, appuyé de ses charmes, Il veut que sur les francs tous deux tournent leurs armes. Mais

wikisource.org | 2018/5/30 14:54:44

Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle - Tome 8, Serrurerie Imprimer cet article

s. f. Les Romains étaient experts dans l'art de la serrurerie, si l'on en juge par quelques fragments qui nous sont restés. Ils employaient le fer dans les bâtisses, non point comme nous le faisons aujourd'hui, mais comme agrafes, crampons, goujons, chevillettes, boulons à clavettes, queues

wikisource.org | 2010/10/13 15:33:01

Clovis ou la France chrétienne/Livre VII Imprimer cet article

Il conduira sa niece en pompeux equipage, Jusqu’aux bornes où l’Ousche en la Saône s’engage. Les françois réjoüis hastent l’heureux depart. Mais Clotilde en soupçon void Aurele à l’écart : Croit que le fier tyran, quoy que sa bouche die, Sous ce trompeur accord couvre

wikisource.org | 2015/10/9 21:22:17

Clovis ou la France chrétienne/Livre XIX Imprimer cet article

heur : Et son dépit amer en aigrit la douleur. Dans un temple enrichy de colonnes pompeuses, Auberon fait ses vœux aux deïtez trompeuses : Immole à leurs autels cent taureaux mugissans : Fait monter à la voute un nuage d’encens ; Et croit, par les projets qui flatent son courage

wikisource.org | 2015/10/9 23:32:47

Clovis ou la France chrétienne/Livre XVIII Imprimer cet article

font marcher sur les traces du roy Les troupes dont le bruit par tout seme l’effroy. Cependant Auberon , de qui l’ame irritée Et de honte et de rage est sans cesse agitée, Par un esprit fecond en projets furieux, Veut priver de guerriers le roy victorieux. Il meine dans les bois

wikisource.org | 2015/10/10 2:05:40

Clovis ou la France chrétienne/Livre XXI Imprimer cet article

Cependant qu’au combat Josüé les excite, Pour vaincre la fureur du fier Amalecite. Elle se leve au bruit, se presente à Clovis. De son divin éclat tous les yeux sont ravis. Le prince émeû d’amour, de joye, et de tendresse, Va baiser à genoux la main de sa princesse. Rends grace

wikisource.org | 2015/10/10 4:29:15

Poèmes et Sylves Imprimer cet article

Il y avait des arcs où passaient des escortes Avec des bannières de deuil et du fer Lacé, des potentats de toutes sortes — Il y avait — dans la cité au bord de la mer. Les places étaient noires et bien pavées, et les portes, Du côté de l’est et de l’ouest, hautes; et comme

wikisource.org | 2016/1/23 12:20:40