Résultats 1 - 6 sur un total 6 pour  Wikisource / Camillo Cavour benso / Wikisource    (1821697 articles)

Le Comte de Cavour/01 Imprimer cet article

glorieux despote couvrait une fiction de nationalité. C’était le second fils du marquis Michel Benso de Cavour, le dernier venu d’une des plus anciennes maisons piémontaises sortie de cette petite république de Chieri, appelée la république des sept B, parce que là ont vécu autrefois

wikisource.org | 2018/2/8 17:36:35

Mes souvenirs (Reiset)/Tome I/04 Imprimer cet article

travers d’immenses difficultés était destiné à fonder le royaume d’Italie, le comte Camille Benso de Cavour n’était que le fondateur et le directeur d’un journal. Sorti de l’académie militaire de Turin avec le grade de lieutenant du génie, il était peu après par sa démission

wikisource.org | 2019/1/6 8:24:43

Page:Revue des Deux Mondes - 1873 - tome 108.djvu/481 Imprimer cet article

élevé par la reconnaissance publique sur une place de la cité piémontaise au comte Camille Benso de Cavour. Un habile statuaire florentin, M. Dupré, a travaillé des années à ce monument symbolique, dont l’inauguration a eu le caractère d’une solennité nationale. Que d’évnemens

wikisource.org | 2017/12/25 22:35:04

Page:Reiset - Mes souvenirs, tome 1.djvu/98 Imprimer cet article

travers d’immenses difficultés était destiné à fonder le royaume d’Italie, le comte Camille Benso de Cavour n’était que le fondateur et le directeur d’un journal. Sorti de l’académie militaire de Turin avec le grade de lieutenant du génie, il était peu après par sa démission

wikisource.org | 2019/1/4 18:12:09

Page:Revue des Deux Mondes - 1868 - tome 76.djvu/684 Imprimer cet article

C’est en face d’un tel spectacle, en plein air, à l’ombre des grands châtaigniers, que se réunit l’Israël des Alpes pour délibérer sur son adhésion à la réforme. La première séance s’ouvrit par la formule des conciles de l’église primitive : « en présence de Dieu

wikisource.org | 2018/8/3 7:18:20

Page:Revue des Deux Mondes - 1876 - tome 14.djvu/350 Imprimer cet article

glorieux despote couvrait une fiction de nationalité. C’était le second fils du marquis Michel Benso de Cavour, le dernier venu d’une des plus anciennes maisons piémontaises sortie de cette petite république de Chieri, appelée la république des sept B, parce que là ont vécu autrefois

wikisource.org | 2019/4/26 11:50:18