Catégories Wikipediaclose
-

Résultats 1 - 6 sur un total 6 pour  Wikisource / Bief de partage du canal d'Orléans bateaux ponts briare / Wikisource    (1821697 articles)

Les Rivières et les canaux de la France/02 Imprimer cet article

eut guère de routes carrossables avant la fin du XVIIIe siècle, — nos aïeux faisaient porter bateaux à des cours d’eau qui sont classés maintenant comme flottables tout au plus. Si peu d’activité qu’eût le commerce au moyen âge, il se faisait déjà de gros transports. La construction

wikisource.org | 2019/4/7 11:13:12

Page:Revue des Deux Mondes - 1875 - tome 8.djvu/74 Imprimer cet article

L’ère des canaux en France ne commence vraiment qu’en 1780, à l’époque où les états de Bourgogne se firent autoriser à creuser le Catégorie  : Page corrigée

wikisource.org | 2019/4/7 11:00:33

Page:Block - Dictionnaire de l’administration française, tome 1.djvu/359 Imprimer cet article

de navigation se divisent en deux catégories : les canaux latéraux et les canaux à point de partage . Les canaux latéraux ont un seul versant compris dans le même bassin principal, et par suite une seule pente ; ils sont alimentés par les eaux dérivées des fleuves ou rivières. Tels

wikisource.org | 2017/11/18 20:58:45

Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 7.djvu/270 Imprimer cet article

La longueur développée du canal de Briare depuis le point de partage jusqu’à la rivière de Loing, est de 34,582 mètres, et sa pente, qui est de 78 m  74 c est rachetée par 27 écluses, dont quelques-unes ont près de 4 mètres de chute. (47) Il y a long-temps qu’on a été frapp

wikisource.org | 2018/12/7 7:29:09

Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 7.djvu/272 Imprimer cet article

Ne prenons parmi les étangs d’où le canal de Briare tire ses eaux que ceux dont la superficie et la profondeur sont indiquées dans l’ouvrage de M. de Lalande sur les canaux navigables [1]  ; ces étangs ont ensemble 152 hectares de superficie et 4 mètres de profondeur réduite. Ils

wikisource.org | 2018/12/7 7:35:40

Page:Mémoires de l’Académie des sciences, Tome 7.djvu/269 Imprimer cet article

on y exploite une partie de la force nécessaire à leur transport, puisque en descendant sur le canal qui servirait à leur exploitation, elles pourraient faire remonter des biefs inférieurs une partie de l’eau nécessaire à son entretien. Ainsi, voilà une de ces circonstances favorables

wikisource.org | 2018/12/7 7:26:32