-

Résultats 1 - 10 sur un total 49 pour  Wikipedia / Auguste (titre) reine / Wikipedia    (2014721 articles)

Auguste de Leuchtenberg Imprimer cet articleFrise de Auguste de Leuchtenberg

G._Dury_-_Portrait_of_Dom_Augusto,_Duke_of_Leuchtenberg_-_Google_Art_Project

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant ( comment ? ) selon les recommandations des projets correspondants . Auguste de Leuchtenberg Auguste de Beauharnais, Duc de Leuchtenberg Titre Prince consort de Portugal 26 janvier 1835 – 28 mars 1835 ( 2 mois et

Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (1818-1881) Imprimer cet articleFrise de Auguste de Saxe-Cobourg-Kohary (1818-1881)

Augustodesaxecoburgogota

1862), héritière des domaines de Čabrad et Sitno , dans l’actuelle Slovaquie . Le prince Auguste est le frère cadet du roi consort Ferdinand II de Portugal (1816-1885), lui-même époux de la reine Marie II de Portugal (1819-1853), et de la princesse Victoire de Saxe-Cobourg-Kohary

Caroline d'Ansbach Imprimer cet articleFrise de Caroline d'Ansbach

Queen_Caroline_of_Ansbach

Empire romain germanique . Orpheline à treize ans, Caroline est placée sous la tutelle de la reine de Prusse Sophie-Charlotte de Hanovre . À la cour de Frédéric I er , elle reçoit une éducation approfondie et adopte les opinions libérales de sa tutrice. Dans sa jeunesse, Caroline est

Charles-Auguste Fraikin Imprimer cet articleFrise de Charles-Auguste Fraikin

EgmontenHoorn

de discussion . Fontaine d'Egmont et Hornes au square du Petit-Sablon à Bruxelles. Charles Auguste Fraikin Triomphe de Bacchus Naissance 14 juin 1817 Herentals ou Anvers Décès 22 novembre 1893 (à 76 ans) Schaerbeek Nationalité Belge Activités Conservateur , sculpteur Distinction

Auguste Trognon Imprimer cet article

2 ] . Ancien élève du lycée Napoléon et du Pensionnat normal (promotion de 1813) [ 3 ] , Auguste Trognon fut professeur de rhétorique au collège de Langres [ 4 ] avant de devenir professeur d'histoire au collège royal Louis-le-Grand [ 5 ] . En 1822, François Guizot l'avait choisi

wikipedia.org | 2018/10/14 22:26:48

Frédérique de Mecklembourg-Strelitz Imprimer cet article

Princess_Frederica_Wilhelmina_of_Prussia,_Duchess_of_Anhalt-Dessau

Elle est élevée avec sa sœur Louise de Mecklembourg-Strelitz , future reine de Prusse, à Darmstadt, par sa grand-mère Maria Louise de Leiningen-Dagsbourg-Falkenbourg , veuve du prince Georges-Guillaume de Hesse-Darmstadt , surnommée "princesse Georges". Elle se marie en premières noces

Édouard-Auguste de Kent Imprimer cet article

Edward,_Duke_of_Kent_and_Strathearn_by_Sir_William_Beechey

fils du roi, a épousé la princesse Frédérique de Mecklembourg-Strelitz , soeur de l'héroïque reine de Prusse qui a déjà 37 ans mais lui donnera une fille et un fils. En 1818, ses frères aînés et cadet se marient également. Le duc de Clarence , troisième fils du roi, épouse

Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld Imprimer cet articleFrise de Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld

Portrait_of_Maria_Amalie_Auguste_of_Zweibr%C3%BCcken-Birkenfeld

Fille de Frédéric de Deux-Ponts-Birkenfeld et de Françoise de Soulzbach , Amélie de Deux-Ponts-Birkenfeld épouse en 1769 Frédéric Auguste I er , Électeur de Saxe (1750-1827) qui fut élevé à la dignité royale par l'Empereur des Français Napoléon I er en 1806 . Quatre enfants

Adélaïde de Saxe-Meiningen Imprimer cet articleFrise de Adélaïde de Saxe-Meiningen

Adelaide_Amelia_Louisa_Theresa_Caroline_of_Saxe-Coburg_Meiningen_by_Sir_William_Beechey

modifier | modifier le code ] Adelaïde de Saxe-Meiningen portrait de Samuel Diez, 1830 La reine Adélaïde en 1832 Les princes anglais, fils du roi George III , ayant mené leur vie amoureuse en dehors des conventions de leur époque et des règles successorales du Royaume, se trouvent

Louis-Auguste Brun Imprimer cet article

Portrait_%C3%A9questre_de_la_reine,_Brun_de_Versoix,_XVIIIe

Biographie [ modifier | modifier le code ] Famille [ modifier | modifier le code ] Louis Auguste Brun est issu d'une famille protestante du Dauphiné. Son arrière-grand-père, Pierre Marc Brun, était ingénieur du roi et avait dû se réfugier à Lausanne à la suite de la révocation