oblatif

Definition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Français[modifier le wikicode]

Étymologie[modifier le wikicode]

Ce mot semble avoir été recréé au XXe siècle à partir du latin oblativus (« qui s’offre de soi-même, volontaire »).

Adjectif [modifier le wikicode]

Singulier Pluriel
Masculin oblatif
\ɔ.bla.tif\

oblatifs
\ɔ.bla.tif\
Féminin oblative
\ɔ.bla.tiv\
oblatives
\ɔ.bla.tiv\

oblatif

  1. (Sciences humaines) Qui s’offre à l’autre, qui donne la priorité à la satisfaction des besoins de l’autre.
    • Le mariage suppose des époux un comportement oblatif.
    • Distinction entre amour possessif et amour oblatif (amor concupiscentiæ – amor benevolentiæ) — (Pape Benoît XVI, Encyclique Deus caritas est)
    • Du côté de l’empathie, on trouve ce que les anciens Grecs appellent philia, c’est-à-dire l'amitié tendre, sans possessivité, inconditionnelle, qui est censée unir la mère à son enfant. On trouve aussi ce qu’ils appellent agapè, et que les Romains appellent caritas, que nous avons traduit par charité. Il s’agit d’un sentiment de bienveillance, de prévenance, de courtoisie, d’un amour oblatif et désintéressé, celui qu’un homme est censé ressentir pour son frère. — (Gérard Apfeldorfer, Les relations durables, Odile Jacob, 2004, Paris, page 106 de l’édition Odile Jacob Poche 2006)
  2. (Par analogie) Qui est lié à l’acte de donner (rituel oblatif) ou qui est destiné à servir une personne ou une cause.
    • En même temps, l’acte oblatif se trouve investi d’une fonction utilitaire, en tant qu’instrument rectificateur des excès du mercantilisme. — (Guy Nicolas, le don rituel, face voilée de la modernité)

Synonymes[modifier le wikicode]

Antonymes[modifier le wikicode]

Apparentés étymologiques[modifier le wikicode]


Traductions[modifier le wikicode]

Homophones[modifier le wikicode]


Paronymes[modifier le wikicode]

Références[modifier le wikicode]