fils aîné de l’Église

Définition, traduction, prononciation, anagramme et synonyme sur le dictionnaire libre Wiktionnaire.
Aller à : navigation, rechercher

Français[modifier]

Étymologie[modifier]

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Locution nominale[modifier]

Singulier Pluriel
fils aîné de l’Église fils aînés de l’Église
\Prononciation ?\

fils aîné de l’Église \Prononciation ?\ masculin

  1. (Christianisme) (France) Dénomination que se donnaient les rois de France.
    • Ainsi Clovis merita à ses Successeurs le glorieux titre de Tres-Chrétien, & de Fils aîné de l'Eglise, pour avoir été le premier Roy Chrétien & Catholique. (Pierre Gautruche, L'histoire sainte, contenant l'histoire des Papes des onze premiers Siecles & l'état de l'Rglise sous leur Pontificat..., 12e éd., Paris : Compagnie des Libraires de Paris, 1679, p. 148)
    • La personne de nos rois est inviolable et sacrée, non seulement pour leurs sujets, mais pour le pape. Ils sont aussi les oints du Seigneur! fils aînés de l’Église, ils ont été de tout temps ses plus zélés protecteurs, mais sans jamais lui laisser le droit d’attenter à une puissance qu’ils exercent par la grâce de Dieu et non par celle du pape. (M. Dupin, Manuel du droit public ecclésiastique français, Paris : chez Videcocq père & fils, 1844, p. 26)

Apparentés étymologiques[modifier]

Traductions[modifier]

Voir aussi[modifier]