Guerres au XXe siècle/Exercices/Sujets d'analyses

Une page de Wikiversité.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Sujets d'analyses
Image logo représentative de la faculté
Exercices no1
Leçon : Guerres au XXe siècle

Ces exercices sont de niveau 12.

Exo préc. :Sommaire
Exo suiv. :Sujets de compositions
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Exercice : Sujets d'analyses
Guerres au XXe siècle/Exercices/Sujets d'analyses
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.



L’analyse de documents est, avec la réalisation d'un croquis ou d'un schéma, l'exercice prévu pour la seconde partie de l'épreuve écrite d'histoire et de géographie du bac à partir de la session 2012 (l'épreuve anticipée en première S) et de la session 2013 (en terminale ES et L).

Définition de l'épreuve[modifier | modifier le wikicode]

« L'exercice d’analyse de document(s), en histoire comme en géographie, comporte un titre, un ou deux documents qui peuvent être de nature diverse et des notes explicatives si nécessaire. Il est accompagné d'une consigne visant à orienter l'analyse du ou des documents.

Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). En histoire lorsqu’un document est proposé, il s'agit de :

  • dégager le sens général du document en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte ;
  • de montrer l’intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question historique.

Lorsque deux documents sont proposés, on attend du candidat qu’il dégage le sens général de chacun des documents en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte puis qu’il les mette en relation en montrant l’intérêt de cette confrontation »[1].

Lors de cet exercice, l'élève doit faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). Peuvent ainsi être proposé à l'analyse : un texte, une affiche, une photographie, un croquis ou un schéma.

Même si aucun document officiel le précise, on peut attendre d'une analyse qu'elle compte d’abord une introduction présentant le(s) document(s), ensuite un développement structuré en deux ou trois parties correspondants aux idées principales du/des document(s), enfin une conclusion apportant un regard critique sur les apports du(des) document(s). Il s'agit de faire une analyse (une explication), le danger est donc soit de faire de la paraphrase (reprendre le texte en le reformulant, le plus souvent en moins bien), soit de faire une récitation du cours (qui serait hors-sujet : il faut analyser le document). Il faut analyser le document, tout le document et rien que le document.

Rappel de la méthode à partir d'un exemple : analyse du discours de Truman en 1949.

Rappel de la méthode de l'analyse de doc(s).

Notation par le correcteur[modifier | modifier le wikicode]

Au bac, si la notation de la copie est, selon les textes officiels, globale[1], il est conseillé d'affecter à l'exercice d'analyse de document cinq points sur les vingt de l'épreuve. La consigne « doit amener l'élève à :

  • identifier le document ;
  • éclairer/préciser/expliciter son contenu ;
  • permettre la confrontation entre documents, le cas échéant ;
  • faire preuve de distance critique à son égard.

Théoriquement, si le commentaire comporte tous ces aspects, la copie reçoit cinq points sur cinq »[2].

Le correcteur a toute latitude pour retirer des points à cause des erreurs d'orthographe, de grammaire ou de syntaxe. Une expression de qualité (une calligraphie soignée, un vocabulaire pertinent et un style élégant) est toujours valorisée.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Lettre de poilu (1915)[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Pondichéry lors de l'épreuve anticipée du bac du 20 avril 2012[3].
Consigne : vous montrerez l’intérêt et les limites de ce document pour connaître la condition des combattants pendant la Première Guerre mondiale.



Source : Lettres de poilus, éditions OML, p. 139 et 160, 2008.

Propositions de correction : http://www.intellego.fr/ ; [http://univers-pc.eu/ « http://univers-pc.eu/ » (ArchiveWikiwix • Que faire ?). Consulté le 2017-07-23]

Lettres de Joseph Deschanet : http://amphitrite33.canalblog.com/

Lettre de poilu (1916)[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Papeete lors de l'épreuve anticipée du bac du 5 juin 2012[4].
Consigne : montrez en quoi ces deux documents rendent compte de l'engagement et de la souffrance individuels et collectifs des soldats au cours du premier conflit mondial.



[5].

Document 2 : les forces mobilisées et les victimes.

Expérience combattante[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé dans le centre d'examen de Nouméa lors de l'épreuve anticipée du bac le 13 novembre 2012[6].
Consigne : en quoi ce deux documents sont-ils révélateurs de ce qu'a été l'expérience combattante pendant la Première Guerre mondiale ?



Source : musée de la Grande Guerre, pays de Meaux.



Source : BDIC.
1 D.I.C. : division d'infanterie coloniale.
2 Papillons : ici, des tracts.
3 C.A. : corps d'armée.

Expérience combattante et propagande[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Londres lors de l'épreuve anticipée du bac du 11 juin 2013[7].
Consigne : quels regards ces deux documents portent-ils sur l'expérience combattante durant la Première Guerre mondiale ?



Extraits de Henri Laporte4, Journal d'un poilu, éditions Mille et une nuit, 1998.
1 Envrion 40 km à l'est de Reims.
2 Ici abri de tranchée recouvert de rondins.
3 Talus ou mur.
4 Henri Laporte (1895-1982), issu d'une famille modeste du Nord écrivit des notes sous forme de carnets durant toute la guerre. Il retranscrit fidèlement ces carnets des années plus tard, d’abord destinés au cercle familial, il furent ensuite publiés.



Propagande de la Grande Guerre[modifier | modifier le wikicode]

Consigne : après avoir présenté les deux documents, montrez comment les services de propagande impliquent les populations lointaines.
Les arguments de la propagande
« Vos bons de la liberté peuvent aider à arrêter ça ». Affiche américaine de 1917 dessinée par Fernando Amorsolo et publiée à Manille aux Philippines en 72 par 56 cm, conservé à la Bibliothèque du Congrès.
« Elles servent la France. Comment puis-je servir le Canada ? Acheter les bons de la victoire ». Lithographie canadienne de 1918 en 90 par 61 cm, conservée à la Bibliothèque du Congrès.

Propagande artistique[modifier | modifier le wikicode]

Consigne : après avoir présenté les deux documents, montrez comment les arts peuvent être instrumentalisés en temps de guerre.




Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Goebbels et la guerre totale (1943)[modifier | modifier le wikicode]

Consigne : après avoir présenté l'auteur et situé le document dans son contexte, montrez son apport sur les thèmes de la guerre totale et du caractère jusqu'au-boutiste de la Seconde Guerre mondiale.



Joseph Goebbels, Rede von Reichsminister für Volksaufklärung und Propaganda im Sportpalast (Discours du ministre du Reich à l'Éducation du peuple et à la propagande au Palais des sports), Berlin, 18 février 1943[8].

Himmler et l'extermination (1943)[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé dans les centres de France métropolitaine lors de l'épreuve anticipée du bac du 19 juin 2012[9].
Consigne : après avoir présenté l'auteur et situé le document dans son contexte, montrez son apport pour la connaissance de la politique allemande d'asservissement et d'extermination.


Heinrich Himmler, Rede des Reichsführer-SS bei der SS-Gruppenführertagung (Discours du Reichsführer de la SS3 devant les officiers-généraux de la SS), Posen (Poznan), 4 octobre 1943[10].

1 Le 30 juin 1934 désigne la « Nuit des Longs Couteaux », l'exécution des chefs de la SA par des SS.
2 Un SS Obergruppenführer est un grade dans la SS, correspond à celui de général de corps d'armée. Oswald Pohl était le dirigeant de la WVHA (l'Office central pour l'économie et l'administration de la SS).
3 Reichsführer de la SS est un grade correspondant au commandant en chef de la SS, l'équivalent d'un maréchal. Le seul à porter ce grade fut Heinrich Himmler.

Introduction[modifier | modifier le wikicode]

Rappel de la méthode de présentation du doc :

  • nature à prouver (extrait d'un discours d'Himler) → source ;
  • auteur à présenter (courte présentation) : Heinrich Himmler (1900-1945) Il est Reichsführer-SS, chef absolu de la SS. Il est ensuite à partir de 1943, devenu ministre de l'Intérieur du Reich.
  • date à situer dans un contexte : 4 octobre 1943. Posen (Poznan) Pologne actuelle.
  • idée principale → annonce du plan.


Ce document est un extrait du discours d'Heinrich Himmler, le Reichführer de la SS, c'est-à-dire commandant en chef, prononcé devant les officiers généraux de la SS. Cette dernière est un groupe paramilitaire du régime nazi ayant pour fonction de protéger les dirigeants nazis lors de la Seconde Guerre mondiale. Nous n'étudierons dans ce discours qu'un petit extrait, l'original durant 190 minutes. Cette déclaration fut proclamée en Pologne sous occupation allemande le 4 octobre 1943, à Posen. Ce lieu n’est pas dénué de tout sens, il est même symbolique car c’est durant cette période que commençait la mise en place des premiers camps tels que Chelmno et Treblinka.

Lors de ce discours, Himmler parle de l'extermination et de l'asservissement, il explique aussi l'attitude que doivent suivre les SS.

Corps de texte[modifier | modifier le wikicode]

Deux ou trois parties, chacune structurée en sous-parties, analysant le document (expliquant les sous-entendus et répondant aux questions commençant par « pourquoi... »).

Politique d'extermination[modifier | modifier le wikicode]
  • le génocide envers les juifs :

durant l'année 1943, les Nazis entreprennent la construction de camps d'extermination afin d'y exécuter des juifs le plus efficacement et discrètement possible. Par "un monceau de 100 cadavres ou de 500 ou de 1000" il entend les cadavres juifs, et explique que pour les SS, un juifs de plus ou de moins ne compte pas, mais l'objectif final doit être atteint.

  • Quelles justifications pour leur acte ?

Ici, Himmler nous explique que cette extermination est justifiée, accusant les juifs d’être des saboteurs, agitateurs et fauteurs de troubles, responsable de la défaite allemande lors de la guerre de 1914-1918.

Politique d'asservissement[modifier | modifier le wikicode]

"Les gens de notre sang, à l’exclusion de tous les autres", Himmler considère qu’il y a une hiérarchie raciale entre les allemands ("Les gens de notre sang"), "à l’exclusion de tous les autres": les autres peuples européens étant considérés comme inférieur.

Ce discours d'Himmler nous apporte un témoignage sur la politique d'asservissement, le fait de réduire un être humain à l'esclavage, menée contre les populations slaves et juives. Le commandant des généraux SS met en avant l’idée d'une pyramide des races sur laquelle prônerait le peuple Allemand. Cette hiérarchie des peuples repose d’après lui sur la qualité du sang, le peuple Arien étant le plus évolué, il est considéré comme possédant le plus pur. Les Allemands ont donc pour ordre de prendre les enfants des ennemis répondant au profil type de l'Arien, afin de former une génération d'allemands supérieure."Le sang de bonne qualité,[---] que les autres nations peuvent nous offrir, nous le prendrons" Selon Himmler, les populations juives et slaves se doivent d'être

Les SS selon Himmler[modifier | modifier le wikicode]

La Waffen-SS qui, au sens littéraire signifie "armée de l'escadron de protection", est une organisation para-militaire dont le but est d'assurer la protection du parti politique d’extrême droite. Selon Himmler, un SS doit être honnête, correct, loyal et bon camarade envers les gens "de leur sang". ils se prennent pour des personnes avec de bonnes intentions alors qu’ils font tout le contraire. Lors de l'évacuation des juifs, les SS récupéraient les richesses de ces derniers afin de les transmettre au Reich. Dans son discours, Himmler

Il se justifie en disant que, "Le sang de bonne qualité, de même nature que le nôtre, que les autres nations peuvent nous offrir, nous le prendrons, et, si besoin est, nous leur enlèverons leurs enfants et les élèverons chez nous". Il considère comme appartenant à une race supérieur, ce qui est un propos raciste.

La Nuit des Longs Couteaux est une expression qui fait référence aux assassinats des chefs de la SA, qui est également une organisation para-militaire bien qu'inférieur hiérarchiquement au SS, par les SS en Allemagne durant la nuit du 29 au 30 juin 1934. "date à laquelle nous n'avons pas hésité à faire notre devoir comme on nous l'avait ordonné, et à mettre nos camarades qui s'étaient montrés indignes, contre un mur et à les exécuter. C'était pour nous une question de tact de n'en avoir pas discuté, de n'en avoir pas parlé. Chacun en a été effrayé, et pourtant, chacun sait qu’il le fera à la prochaine occasion, si on lui en donne l’ordre et si cela est nécessaire."

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Apports du document (pourquoi étudier ce document ?) et regard critique.

Nous pouvons donc conclure que cet extrait du discours d'Himmler devant ses généraux SS en 1943 est une preuve que l'Allemagne Nazi a exercé une politique d'extermination envers les Juifs et les Slaves. De plus, est interprétable un sous-entendu comme quoi le 30 juin 1934 ait eu lieu la "nuit des longs-couteaux", opération durant laquelle les SS ont assassinés tous les SA. En effet, avec tous les arguments cités, on constate que la politique allemande Nazi était bien une politique qui avait pour but d'asservir et d'exterminer certains peuples, en particulier le peuple Juif. Encore de nos jours certaines personnes considères ces faits, ces crimes, ce génocide comme inexistants.

Les camps nazis[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé au centre d'examen de Papeete lors de l'épreuve anticipée du bac du 5 juin 2013[11].
Consigne : que nous apprend ce document sur la politique concentrationnaire de l'Allemagne nazie dans l'Europe occupée ?



Charlotte Delbo, Auschwitz et après, Paris, éditions de Minuit, 1970, tome 1, « Aucun de nous ne reviendra », p. 11-12. Charlotte Delbo, résistante française, a été arrêtée puis déportée à Auschwitz dans le convoi du 24 janvier 1943. Elle a reçu à son arrivée le matricule 31 661, tatoué sur son bras gauche.

La bombe atomique[modifier | modifier le wikicode]

Image logo
Annale de sujet d'examen
Cet exercice est tombé dans le centre d'examen de Nouméa lors de l'épreuve anticipée du bac le 13 novembre 2012[6].
Consigne : en quoi ces deux documents révèlent-ils une rupture globale dans la pratique de la guerre au XXe siècle ?


Document 1 : photographie aérienne des ruines d'Hiroshima, prise peu de temps après le bombardement atomique du 6 août 1945. La ville comptait 300 000 habitants dont 45 000 militaires.
Droits : Getty/Time and Life Picture.



Extrait de Raymond Aron, Les guerres en chaîne, Paris, Gallimard, 1951.

Raymond Aron (1905 – 1983) : intellectuel français de renommée internationale, professeur de sociologie à la Sorbonne puis au Collège de France, mais aussi journaliste et essayiste, connu par ses recherches sur les régimes totalitaires et son engagement contre la guerre.
1 Il s'agit de Hirohito, empereur du Japon depuis 1926.
2 L'URSS déclare la guerre au Japon le 7 août 1945.

De la guerre froide à de nouvelles conflictualités[modifier | modifier le wikicode]

Sujet ?[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Note de service n° 2010-267 du 23 décembre 2010, publiée au BO n° 5 du 3 février 2011.
  2. [pdf] Association des professeurs d'histoire et de géographie de l'enseignement public, « Entrevue de l'APHG avec l'Inspection général d'histoire-géographie » sur http://www.geographie-histoire.info/, novembre 2011.
  3. [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2012 des centres d'examen d'Inde sur http://pedagogie.ac-toulouse.fr/lyc-francais-pondichery/ (lycée français de Pondichéry).
  4. [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2012 des centres d'examen de Polynésie sur http://www.des.pf/ (Direction des enseignements secondaires).
  5. Source : Mémoires océaniennes de la Grande Guerre. Chronique calédonienne, livret pédagogique du Musée de la ville de Nouméa, 2011.
  6. 6,0 et 6,1 [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2012 des centres d'examen de Nouvelle-Calédonie sur http://www.ac-noumea.nc/.
  7. [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2012 des centres d'examen d'Afrique, d'Europe et du Proche-Orient sur https://groups.google.com/group/aggiornamento-histgeo/.
  8. allemand Dokument:Sportpalastrede (texte intégral du discours en allemand) sur http://www.dhm.de/ (Deutsches Historisches Museum) ; anglais allemand Joseph Goebbels Sportpalastrede (enregistrement audio) sur http://archive.org/ (Internet archive).
  9. [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2012 des centres d'examen de France métropolitaine sur http://www.ac-aix-marseille.fr/.
  10. allemand Heinrich Himmler: Posener Rede vom 04.10.1943 (texte intégral) sur http://www.lsg.musin.de/ (Louise-Schroeder-Gymnasium de Munich). La transcription du discours de 190 minutes d'Himmler, dont l'enregistrement est conservé aux Archives des États-Unis, a été publiée lors du procès de Nuremberg (vol. 29, p. 110-173).
  11. [pdf] Sujet d'histoire et de géographie du bac général anticipé en série S, pour la session 2013 des centres d'examen de Polynésie sur http://www.des.pf/ (Direction des enseignements secondaires).