Grèce antique/Les siècles obscurs

Une page de Wikiversité.
Aller à : navigation, rechercher
Début de la boite de navigation du chapitre
Les siècles obscurs
Icône de la faculté
Chapitre no 1
Leçon : Grèce antique
Retour au Sommaire
Chap. suiv. : Époque archaïque
fin de la boite de navigation du chapitre
En raison de limitations techniques, la typographie souhaitable du titre, « Grèce antique : Les siècles obscurs
Grèce antique/Les siècles obscurs
 », n'a pu être restituée correctement ci-dessus.

Les siècles obscurs de la Grèce antique (de l’expression anglo-saxonne d'origine Dark Ages) est la période qui s'étend depuis les invasions qui aboutissent à la destruction de la civilisation mycénienne jusqu'au VIIIe siècle av. J.-C. environ.

Serait-ce un « Moyen Âge grec » ?[modifier | modifier le wikicode]

Les siècles obscurs commençant à la chute de la civilisation mycénienne, surnommée La Catastrophe, les occidentaux ont comparé cette catastrophe avec la chute de l'Empire Romain d'Occident, soit l'entrée dans le Moyen Âge chez les occidentaux et les invasions chez les mycéniens avec les Grandes Invasions qui ont causé la chute de l'Empire Romain d'Occident. Mais, depuis quelques années, des archéologues se sont plus intéressé à cette période de l'histoire grecque et aujourd’hui nous savons que cette période était plus une Renaissance culturelle qu'une entrée dans l'obscurantisme. On a pu découvrir par exemple l'arrivée de l'inhumation et d'autres cultes, d'autres rituels dans la vie des Grecs.

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Les siècles obscurs grecs ne sont en aucun cas une période d'obscurantisme, mais une période de renouveau grâce à certaines pratiques et cultes nouveaux.