Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 2.djvu/411

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


406 POI

Poirier (du), s r de Kernabat, par. de Boqueho, ev. de Treguier. Deb., ref. 1670, ress. de Saint-Brieuc.

Poirrier (orig. de Normandie, y mainl. en 1666), s r d’Amfrville, — de Porbail, — de Gouey, — de Franqueville, — de * Noisseville. D’azur au chevron d’or, accomp. en chef de trois 6toiles d’argent et en pointe d’un croissant de m6me. Devise : Oncques ne fauldray. Un president au parlement de Normandie en 1610. Cette famille s’est alltee en Bretagne aux Kerautem, Cargoutt, Plancher et Halna. Poisson, (orig. du Maine), s r de Gastines, au Maine, — de la Chabocifcre, par. de Bouguenais, ev. de Nantes.

De gueules au dauphin d’or, accomp. de trois coquilles de mfime. Jacques, conseiller au parlement en 1554.

Poisson, s r de la Garenne et de Lanven, par. de Plaintel, — des Loges, — du Hino, par. de Saint-Brandan.

Deb., ref. 1668 ; ref. et raontres de 1513 a 1543, dites par., ev. de Saint-Brieuc. De sable h la fasce d’or, accomp. en chef d’un poisson d’argent en fasce, et en pointe d’une tfetede loup d’or (Arm. de l’Ars.)-Le s r de Bourvalaye, originaire d’lffendic, greffier au pr^sidial de Rennes en 1696, portait les m6mes armes.

Poitevin (le), s r des Alleux, — de la Villenofcl, — de la Crochardifcre, — de la Salmoniere.

D’argent h trois losanges de sinople (Arm. 1696). Un depute de Dol aux Etats de 1717.

Poix (de) (orig. de Picardiej, s r dudit lieu, de Saint- Romans, de Villemort e^ de Ly6, en Poitou, — de Neuville, par. de Domagne, — de Fouesnel, par. de Louvigne-de-Bais, — de la Bezilltere, par. de Landean, — du Fretay, par. du Chastellier, — de la Gorg6re, par. de Cornille. Anc. ext. chev., ref. 1671, huil gen. ; ref. 1513, dites par., ev. de Rennes. Ecartete aux 1 et 4 : d’or au vol de gueules qui est Tyrel ; aux 2 et 3 : de gueules a la bande d’argent, accostee de six croisettes recroisettees d’or, pos6es 3. 3 (Sceau 1392), qui est de Poix.

GuilUiume de Poix, juveigneur de la maison de Tyrel, dont les cadets ont pris le nom de Poix, archer dans une montre rogue k CaSn en 1370, marte k Hilliette Chevreau, dame de Saint-Romans, en Poitou. p6re de Mathurin, mari6 k Louise le Franc ; Michel, arrifcrepetit-fils des pr6c6dents, laissa de Ren6e du Hallay : ChristopJie, capitaine du ban et arrifere ban de Rennes et chevalier de Tordre eu 1570 ; un conseiller au parlement en 1639, un des commissaires de la reformation de 1668 ; un grand pr6vot de Bretagne en 1687. w ondu en 1704 dans Visdelou.

X^jOOQIC