Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 2.djvu/410

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


POI 405

Anc. ext., rgf. 1668, huit gen. ; ref. et montres de 1478 a 1513, par. de Saint-Meloir, ev. de Saint- Malo et Carfantain, ev. de Dol. De gueules k la fasce d’argent, accomp. de trois gantelets de mfime. Jean, vivant en 1428, pfcre d’autre Jean, mari6 a Anne Rouxel. Une famille de mdme nom en Normandie, qui a produit : Nicolas, archevdque de Reims, f 1594, portait pour armes parlantes : de gueules a une tete liumaine d’argent, au poil lev6 d’or.

Poilley (de), corate dudit lieu en 1636, par. de ce nom, — s r du Ghalonge, par. de Saint-Georges de Reintembault, — de la Chaussee, par. de Parthenay, — de la Cocheraye et de Landecot, par. de Saint-Etienne-en-Coglais, — de Saint-Hilaire-du-Harcouet, en Normandie.

Anc. ext. chev., ref. 1668, dix gen. ; r6f. et montres de 1427 a 1513, dites par., ev. de Rennes.

Parti d’argent et d’azur, au lion 16opard6 de gueules, arm6, lampassS et couronn § d’or, brochant sur le tout.

Meen, t&noin de la donation de la coll^giale de Foug&res a l’abbaye de Marmoutiers en 1096 ; Pierre, prisonnier en Angieterre en 1390, 6pouse Gauline du Hallay, dont : Payen, marte a Gervaise de la FeiilSe ; Geoffroi, ^chanson de la reine Anne en 1498 ; deux chevaliers de I’ordreen 1598 et 1601.

La branche de Saint-Hi laire fondue en 1697 dans du Bourblanc. Poilly (de), s r de la Bauche et de la Jugandtere, par. de Gherrueix, — de Courtenval et de Launay-Baudouin, par. deBaguer-Pican, — du Tertre-Marin, — de Bellenoe, — du Pontavice, par. deTremblay.

Ext., ref. 1668, huit gen. ; r6f. et montres de 1480a 1513, dites par., ev. de Dol. De sable k trois rais d’escarboucle bourdonnGs d’or. Pierre, vivant en 1480, 6pouse Tiphaine de Lanvallay. Poilpr£, s r du Marchix, ress. de Morlaix.

D’azur au chevron d’or, accomp. de trois pins d’argent ; au chef de gueules, charg6 de trois 6toiles d’or (Arm. 1696).

Poilvilain ou Pillevilain (orig. de Normandie, y maint. en 1463, 1598 et 1666), s r de Mizouar, — du Mesnil-Adelee, — de Crenay, — de Montaigu, — de Montchauveau, — de la Rochelle, — de Montrabais. Anc. ext., ref. f 668, Ogen., ress. de Fougferes. Parti d’or et d’azur. Devise : Ad avis et armis. Jean, grand maitre des eaux et forSts de France en 1346. Un page du Roi en 1702 ; un volontaire, tue au combat de Saint-Cast, en 1758 ; un lieutenant g£n6ral des armies navales en 1755 ; trois mar^chaux de camp de 1748 k 1815 dont le dernier a pris lettres pour changer son nom en celui de Soivilain. Deux membres de cette famille admis aux honneurs de ia Cour en 1763 et 1789. Famille 6teinte en 1857.

X^jOOQIC