Page:Otlet - Problèmes internationaux et la guerre.djvu/439

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


en laissant la partie occidentale de ses mers sous l’influence asiatique. — Questions particulières diverses : le Condominium anglo-français et les Nouvelles-Hébrides ; les Indes néerlandaises livrées sans défense aux compétitions et aux pressions ; avenir de Tahiti à mi chemin entre Panama et la Nouvelle-Zélande ; Nouvelle-Calédonie contenant les mines de fer dont l’Australie aura besoin un jour. — Tendance de l’Australie à souhaiter l’annexion par l’Angleterre de toutes les îles océaniennes.

297.6. Les mers. — Les mers, leurs approches et leurs détroits font l’objet de grandes compétitions politiques. Méditerranée. La France la veut ouverte : sécurité de la base navale de Bizerte et de la route de transport de ses troupes coloniales dans le conflit européen. L’Angleterre la veut aussi ouverte : voie essentielle de ses principaux fournisseurs de denrées alimentaires, route des Indes et d’Australie, liaison avec la « Pipe line », de l’Anglo-Persian Oil Company. L’Angleterre possède Gibraltar ; d’où mécontentement de l’Espagne. Le sort de Melilla en face, aujourd’hui au Maroc espagnol, ne laisse pas l’Angleterre indifférente. La liberté du canal de Suez lui est indispensable comme route maritime. — Dardanelles. Leur liberté est en relation avec l’équilibre méditerranéen tout entier qui comporte notamment la répartition définitive des îles « grecques ». Le protectorat français sur les communautés chrétiennes de l’Orient. La Russie veut arriver aux détroits et à la Méditerranée ; l’Angleterre n’y fait plus objection. Îles de l’Égée, pourvues de ports excellents pouvant tenir lieu de base navale et servir au contrôle du commerce des Dardanelles. L’Italie tient surtout à l’île de Rhodes qui commande à la fois la route des Dardanelles, d’Asie Mineure et de Suez. — Adriatique. Compétition de l’Italie et de l’Autriche ; importance à ce sujet de l’occupation de la côte de l’Albanie (Vallona). — Mer Noire. Compétition : sera-ce un lac russe ou une mer ouverte ? — Baltique. Question des détroits. — Atlantique et mer du Nord. Compétition de l’Allemagne pour étendre ses côtes et le nombre de ses ports. Accords sur le statu quo de la mer du Nord. — Mer des Antilles. Importance acquise à raison du canal de Panama ; îles possédées par les puissances européennes dans cette mer. — Pacifique et Mers de la Chine. Lutte pour leur maîtrise ; projet pour leur police et leur contrôle international.

298. Conclusions.


1. La politique est la coordination supérieure de l’activité du corps social. Elle est nationale et internationale.

2. L’État, de nos jours, demeure pratiquement le centre et le pivot de la politique. Tous les mouvements sociaux, tous les conflits viennent retentir sur sa conception, sa composition et ses attributions. L’État