Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome III.djvu/525

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIBN KHALDOUN.

Éhigrer est un devoir en certains cas, 1,

a6i. Emigrer k l'étranger. C'est pour le?

princes et les hauts fonctionnaires une

grande imprudence, JI, io4, io5. Emir. Ce titre fut porté par le ministre dn

la guerre sous les derniers Abbacides,

II, 10. — Il ïut pris parles souverains

de la Perse qui enlevèrent aux khalifes

le pouvoir temporel, ibid. Émir el-Achghal, ministre des finances,

I, Intnd. XVI ; II, i4, i5. — Voyez

Saiieb el-âciigiial. Emir el-Moslemin. Ce titre fut donné à

Saad Ibn Abi Ouekkas, I, 462. — You-

çof Ibn Tachehn le prit, 467. — Il

fut porté par les souverains almora-

vides et par les premiers souverains

mérinides, 468. Émir el-Modmeni\. Emploi de ce litre,

I, 3gi. — Son origine et sasigniûcation,

I, 461 et suiv. — Le premier des Fat-

midcs qui le porta fut Obeid Allah el-

Mei)di , 463. — Lv premierdes Omeïades

espagnols qui se l'attribua fut Abd er-

Rahman en-Nacer, 464. — Les souve- rains almohades prirent aussi ce titre,

468. Emir el-Omera, 11, 10. Empêchement mdtdel, argument contre

le polythéisme, III, 52, 72. Empereur. Signification de ce titre, I,

477. Empire. Pour fonder un empire il faut se

distinguer par de nobles qualilés , 1,

298. — Un empire ne peut se fonder

que par un peuple rempli d'un fort es- prit de corps, 3 18; il, 121. — La

religion est la meilleure base sur la- quelle on puisse fonder un empire, 1,

324. — Chaque empire ne prend qu'une

certaine étendue, 332 et suiv. — La

��509

��grandeur d'un empire et sa durée sont en rapport direct avec le nombre des troupes qui l'ont fondé, 334 et suiv. — Etendue prise par l'empire arabe, 334-

— On établit dilTiciieinent un empire dans un pays occupé par de nombreuses tribus, 336. — A quelle époque com- mence la décadence d'un empire, 343, 344- — Les empires , comme les hommes, ont leur vie propre, 347 ^' suiv. — Dans tous les empires, les ha- bitudes de la vie sédentaire finissent par remplacer celles de la vie nomade, 35o et suiv. — Phases par lesquelles chaque empire doit passer, 356 et suiv.

— Comment un empire se partage en deux états séparés, n6 et suiv. — Pour fonder un empire il faut avoir l'appui d'un fort parti, 199. — Rien ne peut arrêter la décadence d'un em- pire, 120, 121. — Tout empire jette un dernier éclat au moment de succomber tout à fait , 12 1. — Ce qui caractérise la dernière période de l'existence d'un em- pire, i38. — Un empire en décadence peut durer très-longtemps, 124, 12 5.

— Les empires s'appuient sur deux bases , la force armée et l'argent , 121.

— Les empires prennent, dans les pre- ihiers temps de leur existence, toute l'étendue qu'ils sont capables de rece- voir, 127. — Comment ils se forment, 1 3 1 , 1 32 . — Comment une dynastie par- vient à en remplacer une autre , 1 33. — Fondation de l'empire Abbacide, i36.

— La fondation de l'empire musulman est un fait en dehors des événements or- dinaires, 137. — L'établissement des empires (ou dynasties) précède la fon- dation des villes , 238 et suiv. — C'est le souverain qui fonde le siège de l'empire , 238. — Le peuple qui fonde un empire

�� �