Page:Grillet - Les ancêtres du violon et du violoncelle, 1901,T2.djvu/141

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


treize ans, dans un concert, et qui causa la plus vive émotion à ses auditeurs. Viotti, qui l’entendit en 1782, l’appelait, le Tartini français. Gaviniès forma beaucoup d’élèves, parmi lesquels nous devons citer Capron, Lemierre, Paisible, Le Duc aîné, l’abbé Robinot, Guérin, Imbault et Baudron, mais on ignore le nom de son maître à lui. Il fut nommé professeur au Conservatoire en 1796, à la fondation de cet établissement, et y eut Verdiguiès pour élève, lequel s’est fait entendre avec succès aux Concerts du Conservatoire. Gaviniès dirigea aussi le Concert spirituel de 1773 à 1777. en compagnie de Gossec et de Le Duc, son élève, et fut l’ami intime de J.-J. Rousseau.

Son père, François Gaviniès, luthier à Bordeaux, vint s’établir à Paris, lors du début de son fils au Concert spirituel, et fut maître-juré comptable en 1762. De méchantes langues prétendaient que le meilleur violon qu’il ait jamais fait était son fils.

Petit, élève de Tartini, débuta le 14 décembre 1741 dans un concerto de son maître. Pierre Lahoussaye (Paris 1735-1818), n’était âgé que de dix ans, lorsqu’il se fit entendre, en 1745.

C’est dans une sonate pour deux violons, que Jean-Baptiste Dupont se produisit, avec l’Abbé fils pour partenaire, en 1746.

Lemière ou Lemierre (l’aîné), élève de Gaviniès se fit applaudir de 1750 à 1763, ainsi qu’André-Noël Pagin, un disciple et admirateur de Tartini. Chabran ou Chiabran (Francesco), neveu et élève de J.-B. Somis, y provoqua un véritable enthousiasme en 1751. On y accueillit aussi très chaleureusement Baron, au mois d’avril de la même année. Carminati, Vénitien établi à Lyon, et Étienne Piffet, surnommé le Grand nez, triomphèrent en avril 1752.

Deux débuts sensationnels eurent lieu en 1754 ; ce furent ceux de Gaetano Pugnani et de Domenico Ferrari ; le premier, élève de Somis et de Tartini ; le second, seulement de Tartini :