Nouvelle Biographie générale/Abaffi (michel)

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher

Index Général A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Firmin-Didot (1p. 17-18).

ABAFFI ou APAFI (Michel), prince de Transylvanie, né vers le commencement du dix-septième siècle, mort à Weissembourg en avril 1690. Il fut élu en 1661, sur le choix d’Ali-Pacha, chef des armées du sultan Mohammed IV. Pendant la trêve conclue avec l’Autriche, il régna paisiblement sous la protection de la Porte, et acquit même les villes de Clausenbourg et de Zathmar. Il demeura fidèle à la puissance ottomane jusqu’au siége de Vienne, en 1683. La fortune étant changée, Abaffi fit un traité avec l’empereur en 1687, qui devait lui assurer l’autorité précédemment garantie par le Grand Seigneur ; c’était un traité d’alliance défensive entre les Impériaux et les Transylvains. — Son fils Michel (né en 1677, mort à Vienne le 1er février 1713) lui succéda, et fut reconnu par l’empereur comme prince de Transylvanie. Le comte Tékéli, aidé des Turcs, lui disputa cette principauté ; il s’empara de plusieurs places en 1690. Pendant la même campagne, le grand vizir Cuprigli battit l’armée impériale et reprit plusieurs places, telles que Nissa, Widdin, Semendria, Belgrade, etc. Les troubles intérieurs de l’empire turc empêchèrent le comte Tékéli de conserver sa domination en Transylvanie, et les Impériaux reprirent tout ce qu’ils avaient perdu dans cette principauté, qui leur demeura définitivement acquise par la paix de 1698. L’empereur d’Autriche ayant trouvé le moyen d’attirer à sa cour le jeune prince Michel Abaffi, l’obligea de renoncer à ses droits de souveraineté, et de vivre à Vienne avec une pension de quinze mille florins.

Buday Esaias, Magyard Orszag historiaja ù mostani idökig Harmadik kiadas, t. 111, 8, etc. — Vollständiges Universal-Lexicon, I, 41. — Œsterreichisches-National-Encyclopædie, I, 96.