Marie Under

Une page de Wikiquote, le recueil des citations libres.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Portrait de Marie Under par Ants Laikmaa, en 1904.

Marie Under, née le 27 mars 1883 à Revel (Empire russe, actuelle Tallinn en Estonie) et morte le 25 septembre 1980 à Stockholm en Suède, est une poétesse estonienne. Elle est l'un des principaux représentants du Siuru, un mouvement littéraire expressionniste et néoromantique du début du XXe siècle.

La Pierre ôtée du cœur (Kivi südamelt), 1935[modifier]

Comment pourrais-je dormir, alors que j’aime tant !
La lune sur le plancher a mis des feuilles d’argent,
au ciel comme des larmes éclosent des étoiles.
Comment pourrais-je, et toi et moi, nous oublier !

  • « Comment pourrais-je dormir », première strophe.
  • (et) La Pierre ôtée du cœur : poèmes, Marie Under (trad. Michel Dequeker), éd. Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1970, p. 1, vers 1-4


Nous griffons les épaules du rocher et fouettons le ventre du nuage.
Les cieux descendent tous boire en nous, dans notre lit se roule la lune aux yeux d’argent.
À nous d’ouvrir les portes de sang de l’aurore, et le soir pacificateur,
pour la rafraîchir, presse sur notre bouche la bouche en feu du soleil.

  • « Manifeste des flots au rivage », strophe 6
  • (et) La Pierre ôtée du cœur : poèmes, Marie Under (trad. Michel Dequeker), éd. Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1970, p. 2, vers 21-24


La pierre de l’orgueil à tes lèvres, ton esprit encore fermé aux autres,
mais ton cœur comme un lièvre tremble et les questions percent ta langue.

  • « Mortel », deuxième strophe.
  • (et) La Pierre ôtée du cœur : poèmes, Marie Under (trad. Michel Dequeker), éd. Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1970, p. 3, vers 1-2


Bibliographie[modifier]

  • Marie Under, La Pierre ôtée du cœur : poèmes, traduction de l'estonien et avant-propos de Michel Dequeker, Paris, Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1970.

Liens externes[modifier]

Vous pouvez également consulter les articles suivants sur les autres projets Wikimédia :

   

Ressources multimédia sur Commons.

Article sur Wikipédia.