Zhao Tuo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Zhao Tuo
Fonction
Empereur
Nanyue
- av J-C
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activité
Famille
Enfant
Trọng Thủy (en)

Zhào Tuó ou Ziu To (chinois : '趙佗 ; pinyin : Zhào Tuó ; cantonais Jyutping : Ziu⁶ To⁴; vietnamien : Triệu Đà) fut le premier Roi de la Nanyue (pays Viet méridional) à partir de 203 AÈC (ou 204 AÈC) de 137 AÈC. Il fut célèbre pour son politique « paix parmi les Viêts » (chinois : 和集百越 ou 和輯百越), qui a encouragé les mariages entre les immigrants chinois et les autochtones viêts[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La conquête des terres des viêts[modifier | modifier le code]

Le Puits du roi des viêts (zh), un puits que Zhào Tuó a fait contruire pendant son mandat comme le lord-maire de Lóngchuān.

En 219 AÈC, Qín Shǐ Huáng a envoyé 500 000 soldats, commandés par Tú Suī (zh) et Zhào Tuó, à une conquête des terres viêtes au sud des Cinq arêtes (zh). Dans la même année, les armées de la dynastie Qin ont conquis les terres qui seront devenus le Guangdong. En 214 AÈC, les armée de la Qin ont conquis complètement les terres viêtes. Cependant, Tú Suī fut tué pendant la conquête de Xī Ōu (zh), une tribu viête, avant la victoire finale. Donc, Qín Shǐ Huáng a nommé Rén Xiāo (zh) comme le remplacement de Tú Suī.

Après la conquête, Qín Shǐ Huáng a établis trois nouvelles commanderies aux territoires annexées: Nánhǎi (zh), Guìlín (zh) et Xiàng (zh). Rén Xiāo fut nommé le gouverneur militaire de la commanderie de Nánhǎi. La commanderie de Nánhǎi fut divisée en quatre métropoles: Bóluó, Lóngchuān, Pānyú (zh) et Jiēyáng. Zhào Tuó fut nommé le lord-maire de Lóngchuān car Lóngchuān avait beaucoup d’importance militaire et géographique. Après de devenir le lord-maire, Zhào Tuó a mis en effet son politique « paix parmi les Viêts », qui a encouragé les mariages entre les immigrants chinois et les autochtones viêts. Zhào Tuó a aussi demandé à Qin Shi Huang de faire migrer 500 000 personnes afin de peupler les nouvelles commanderies.

La fondation d'un nouveau royaume[modifier | modifier le code]

En 209 AÈC, la tyrannie de Qín Èr Shì a déclenché le soulèvement de Chén Shèng et Wú Guǎng, suivi par la Guerre Chu-Han entre Liú Bāng et Xiàng Yǔ. Grâce aux guerres, la plaine centrale fut devenue en désordre. Cependant, les Cinq arêtes apportaient une protection aux trois commanderies contre les guerres.

En 208 AÈC, Rén Xiāo fut tombé gravement malade. Avant son mort, Rén a convoqué Zhào Tuó et l'a dit que le commanderie de Nánhǎi, protégé par les Cinq arêtes et ayant accès à la Mer méridionale, avaient le potentiel de devenir un pays indépendant. Rén a rédigé un décret faisant établir Zhào le gouverneur militaire par intérim. Après le mort de Rén, Zhào a ordonné immédiatement aux tous les soldats sous son commandement de se fortifier et de se protéger contre des attaques possibles des militants de la plaine centrale. Zhào a aussi fait assassiner les fonctionnaires nommé par la dynastie de Qin et a remplacé ces fonctionnaires avec ses hommes de main.

En 206 AÈC, après l'effondrement de la dynastie de Qin, Zhào Tuó a commencé une guerre afin d'annexer les commanderie de Guìlín et de Xiàng.

En 204 AÈC, après l'annexion des deux commanderies, Zhào a fondé le royaume du Nanyue, dont le capitale fut Pānyú, et il s'a proclamé le «Roi Martial de Nanyue» (chinois : 南越武王; vietnamien : Nam Việt Vũ Vương).

Les nouveaux relations avec la dynastie Han[modifier | modifier le code]

En 202 AÈC, Liú Bāng a adopté le titre «Empereur» après d'éliminer les autres seigneurs de guerre, y compris Xiàng Yǔ. Ensuite, Liú a nommé Wú Ruì (zh) le nouveau roi féodal des trois commanderies. À l'été du 196 AÈC, Liú a nommé Lù Jiǎ (zh) un envoyé spécial au Nanyue dans l'espoir de convaincre Zhào Tuó de se soumettre à l’autorité de la dynastie Han. Lù Jiǎ a loué la force de la dynastie Han et a mis Zhào Tuó en garde contre les risque que le Nanyue fut simplement incapable de se défendre contre les armées de la dynastie Han. Il a menacé également de tuer les parents plus ou moins proches de Zhào Tuó, qui vivaient toujours dans les territoires de la dynastie Han, et de détruire leurs cimetières ancestraux, avant de contraindre les viêts à destituer Zhào Tuó lui-même. Après de telles menaces, Zhào Tuó a décidé d'accepter le sceau, que Liú Bāng l'a accordé, et de se soumettre à l’autorité de la dynastie Han. Le Nanyue est devenu ensuite un vassal de fait de la dynastie Han et Liú Bāng a reconnu Zhào Tuó comme le dirigeant des trois commanderies. Des relations commerciales furent établies à la frontière entre le Nanyue et la dynastie de Han, via son royaume semi-autonome de Changsha.

Après le mort de Liú Bāng en 195 AÈC, son impératrice douairière, Lǚ Zhì, est devenu le dirigeante de fait de la dynastie Han. Lǚ Zhì a interdit le commerce du fer et de certains animaux avec le Nanyue au territoires entre la pleine centrale et le Nanyue. Zhào Tuó soupçonnait que Lǚ était en cours de préparer une attaque contre Nanyue et que leurs armées pouvaient envahir le Nanyue en provenance de Changsha. Donc, Zhào Tuó a lancé un attaque préventive contre Changsha et les armées du Nanyue ont réussi à annexer quelques cités de Changsha. Les armées de la dynastie Han, commandées par Zhōu Zào, furent envoyées vers le sud. Cependant, beaucoup de ses soldats furent tombés malades car ils n'étaient pas habitué au climate chaud et humide du sud et les armées ne pouvaient pas pénétrer les Cinq arêtes. Après le mort de Lǚ Zhì en 180 AÈC, la dynastie Han a terminé l'attaque contre le Nanyue. Zhào Tuó s'a proclamé l' «Empereur Martial de Nanyue» et a décrété que le Nanyue ne sera plus un vassal de la dynastie Han.

En 179 AÈC, Liú Héng a monté sur le trône comme l'empereur de la dynastie Han. Après le couronnement, Liú Héng a ordonné à ses fonctionnaires de retourner à Zhèngdìng, où les cimetières ancestraux de Zhào Tuó se trouvent, d'y installer une garnison pour protéger la ville et de faire régulièrement des offrandes aux ancêtres de Zhào. Son premier ministre, Chén Píng (zh), a suggéré d’envoyer Lù Jiǎ, que Zhào Tuó déjà connaissait, à Nanyue pour le deuxième fois. Lù Jiǎ est retourné donc à Pānyú et a remis une lettre de l’empereur à Zhào Tuó. La lettre a souligné que c'étaient les politiques de l’impératrice Lǚ Zhì qui ont provoqué l’hostilité marquant les relations entre Nanyue et la dynastie Han et les souffrances des citoyens vivant à proximité de la frontière. Zhào Tuó a décidé de se soumettre à nouveau à la dynastie de Han et d'abandonner son titre d'«empereur» pour reprendre celui de «roi». Dès lors, Nanyue est redevenu officiellement un vassal de la dynastie Han. Cependant, la plupart de ces changements furent superficiels et Zhào Tuó a continué à s'appeler «empereur» dans tout le Nanyue, jusqu'à la fin de son règne.

Le mort[modifier | modifier le code]

Zhào Tuó est mort en 137 AÈC. Son corps est enseveli à Pānyú. Quand Zhào Tuó mourut, il fut déjà plus que centenaire et tous ses fils furent morts. Donc, son petit-fils Zhào Mò (zh) hérita le trône.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Portail du monde chinois