Vincenzo Legrenzio Ciampi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vincenzo Legrenzio Ciampi

Naissance
Plaisance
Décès
Venise
Activité principale Compositeur d'opéra

Vincenzo Legrenzio Ciampi est un compositeur italien né le à Plaisance et mort le à Venise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ciampi étudie à Plaisance avec le maître de chapelle Rondini puis avec Francesco Durante et Leonardo Leo a Naples. Auprès de l'école napolitaine il acquiert son propre style d'opera buffa, genre dans lequel il est particulièrement apprécié. Entre 1746 et 1747 il est engagé à Palerme comme claveciniste et percussionniste. Il se rend par la suite à Paris puis à Londres où il demeure de 1748 à 1756. Après un bref séjour à Bruxelles il est, à partir de 1747, maître de chapelle à l'hôpital des incurables de Venise où il meurt d'apoplexie durant les répétitions de son dernier opéra, Antigona.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Outre ses opéras, il compose de la musique de chambre écrite pour la plupart entre 1751 et 1756 à Londres et discrètement appréciée. Le domaine dans lequel il obtient le plus de succès est l'opera buffa. Parmi ses œuvres majeures se trouve Bertoldo alla corte, créée à Venise en 1748 et représentée à l'Académie royale de musique de Paris en 1754 où l'opéra fut bien accueilli par le public et Gli tre cicisbei ridicoli donnée à Londres le 14 mars 1749 et contenant la célèbre aria Tre giorni son che Nina (it) attribuée à tort pendant plus d'un siècle à Giovanni Battista Pergolesi. Le style de composition de Ciampi se situe à mi-chemin entre le baroque et le style galant.

Opéras[modifier | modifier le code]

  • Da un disordine nasce un ordine (opera buffa, livret de Gennaro Antonio Federico, 1737, Naples)
  • La Beatrice (opera buffa, livret de Gennaro Antonio Federico, 1740, Naples)
  • La Lionora (opera buffa, livret de Gennaro Antonio Federico, composé en collaboration avec Nicola Bonifacio Logroscino, 1742, Naples)
  • La Flaminia (dramma per musica, 1743, Naples)
  • L'Arminio (dramma per musica, livret de Federico de Navarra, 1744, Naples)
  • L'amore ingegnoso (opera buffa, livret d'Antonio Palomba, 1745, Naples)
  • L'Arcadia in Brenta (opera buffa, livret de Carlo Goldoni, 1746, Plaisance)
  • Artaserse (dramma per musica, livret de Pietro Metastasio, 1747, Palerme)
  • Adriano in Siria (dramma per musica, livret de Pietro Metastasio, 1748, Venise)
  • Bertoldo, Bertoldino e Cacasenno (opera buffa, livret de Carlo Goldoni, 1748, Venise ; représentée sous le titre de Bertoldo in corte, 1754, Paris)
  • La scuola moderna ossia La maestra di buon gusto (opera buffa, livret de Carlo Goldoni, 1748, Venise)
  • Il negligente (opera buffa, livret de Carlo Goldoni, 1749, Teatro San Moisè de Venise)
  • La favola de' tre gobbi (intermezzo, livret de Carlo Goldoni, 1749, Venise)
  • Gli tre cicisbei ridicoli (opera buffa, livret de Carlo Antonio Vasini, 1749, Londres)
  • Il trascurato (opera buffa, révision de Il negligente, 1750, Londres)
  • Il trionfo di Camilla (dramma per musica, livret de Silvio Stampiglia, 1750, Her Majesty's Theatre de Londres)
  • Didone abbandonata (dramma per musica, livret de Pietro Metastasio, 1754, Her Majesty's Theatre de Londres)
  • La clemenza di Tito (opera buffa, livret d'Antonio Palomba, 1755, Teatro San Moisè de Venise)
  • Li tre gobbi rivali amanti di Madama Vezzosa (intermezzo, révision de La favola de' tre gobbi, 1756, Venise)
  • Catone in Utica (dramma per musica, livret de Pietro Metastasio, 1756, Venise)
  • Il chimico (opera buffa, livret d'Antonio Palomba, 1757, Venise)
  • Gianguir (dramma per musica, livret d'Apostolo Zeno, 1759 Venise)
  • Amore in caricatura (opera buffa, livret de Carlo Goldoni, 1761, Venise)
  • Antigona (dramma per musica, livret de Gaetano Roccaforte, 1762, Venise)

Musique sacrée[modifier | modifier le code]

Oratorios[modifier | modifier le code]

  • Betulia liberata (1747, Venise)
  • Christus a morte quaesitus et in calvario inventus (1745 circa, Venise)
  • Vexillum fidei (1759, Venise)
  • Virgines prudentes et fatuae (1760, Venise)

Autre musique sacrée[modifier | modifier le code]

  • Missa solemnis à 4 voix (1758)
  • Te deum laudamus à 4 voix avec instruments (1758)
  • Kyrie, Gloria et Te Deum à 4 voix avec cordes
  • Salve Regina à 4 voix avec orgue

Musique instrumentale[modifier | modifier le code]

  • 6 sonates pour 2 violons et basse continue, op. 1
  • 6 sonates pour 2 violons et basse continue, op. 2
  • 6 sonates pour clavecin
  • 6 sonates pour violon, basse et clavecin ou violoncelle, op. 5
  • 6 concertos en 6 parties pour 3 violons, basse, clavecin ou violoncelle, op. 6
  • 6 concertos pour orgue, op. 7

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la musique classique
  • Portail de l’opéra