Victor Van Dyck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Van Dyck.
Victor Van Dyck
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
peintre, professeur à l'Académie des beaux-arts de Malines
Formation
Distinctions
troisième Prix de Rome belge de peinture 1889

Victor Van Dyck est un peintre belge né à Malines en 1862 et mort en 1949.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation aux académies de Bruxelles (1877-1884) et d'Anvers, Victor Van Dyck reçoit le troisième prix de Rome (belge) en peinture en 1889. Peintre de sujets historiques et religieux et de portraits, il travaille à Bruxelles avant de devenir enseignant à l'Académie de sa ville natale en 1913. Il est le père du peintre belge Max Van Dyck, (1902-1992) lequel verra sa formation à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles couronnée par le grand prix de Rome belge de peinture 1920, catégorie des artistes de moins de 31 ans. Ce dernier fut professeur, puis directeur à l'Académie des beaux-arts d'Anderlecht et l'époux du peintre Eliane de Meuse (Prix Godecharle 1921). Victor Van Dyck est également le fils du peintre belge Henri Van Dyck, Hendrik en néerlandais, né à Bruges le 25 mars 1849.

Marché de l'art[modifier | modifier le code]

  • Ses œuvres sont très rarement présentées à la vente.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Allgemeines Künstlerlexikon, deel 31, München-Leipzig, 2002
  • Paul Piron, Dictionnaire des artistes et plasticiens de Belgique des XIXe et XXe siècles, Lasnes, Éditions Arts in Belgium, vol. 2, p. 624

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Portail de la peinture