V-Europe

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
V-Europe
Cadre
Forme juridique AISBL
But Soutien et défense des victimes par des victimes
Fondation
Fondation 2016
Fondateur Philippe Vansteenkiste
Identité
Siège Bruxelles
Directeur général Philippe Vansteenkiste
Membres 200 (23 nationalités)
Site web https://www.v-europe.org/

V-Europe est l'Association belge des victimes de terrorisme (AISBL) fondée en 2016 suite aux Attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.

L’association a pour but d’aider les victimes d'attentats dans leurs démarches juridiques, judiciaires ou administratives et leur apporte un réconfort et une écoute à travers divers programmes.

V-Europe a été reconnue comme une organisation de victimes de terrorisme par l'Organisation des Nations unies[1]. A travers les différents partenariats noués avec certaines institutions et autres acteurs publics, V-Europe représente les victimes auprès de différents ministères (Chancellerie du Premier Ministre, Services Publics Fédéraux Intérieur, Justice et Santé) et des pouvoirs régionaux et locaux. L'association est membre du Réseau Européen des Associations de Victimes du Terrorisme, du Radicalisation Awareness Network (RAN), participe régulièrement à des séminaires organisés par l'Organisation des Nations unies et est également soutenue par la Commission européenne.

V-Europe défend les intérêts des victimes du terrorisme qu'il s'agisse de victimes d'attentats perpétrés sur le sol belge ou de victimes belges d'attaques terroristes à l'étranger. Suite aux attentats terroristes de Bruxelles, des ressortissants de nombreux pays ont été touché. Ainsi l'association compte des membres de 23 nationalités réparties à travers le monde, plus de 150 victimes directes auxquelles s'ajoute de nombreuses victimes indirectes.


Mission et valeurs[modifier | modifier le code]

L'association se fixe pour mission de garantir les droits à la dignité, à la mémoire, à la vérité et à la justice pour les victimes du terrorisme. A cette fin, elle a pour objectif la promotion des bonnes pratiques concernant l'assistance, la protection et le soutien des victimes[2].

L'association proclame ses valeurs fondamentales comme suit[3] :

  • Centrés sur les victimes : V-Europe est animé par une approche centrée sur les victimes. L'association agit dans le seul intérêt des victimes.
  • Autonomiser les victimes : Elle favorise l’autonomisation des victimes du terrorisme, en contribuant à leur reconstruction psychologique et à leur réinsertion dans la société, et en promouvant leur rôle d ‘«experts par expérience» dans les relations avec toutes les parties prenantes concernées.
  • Non-discrimination : En ce qui concerne les droits des victimes du terrorisme, l'association combat la discrimination sous tous ses angles, et en particulier sur la base de la nationalité et du lieu de résidence.

Constitution de partie civile[modifier | modifier le code]

Dans le processus judiciaire belge, les victimes d'attentats terroristes ont la possibilité de se constituer partie civile auprès du Parquet Fédéral. Par cet acte, elles sont intégrées au processus judiciaire au moment de l'instruction et au procès qui en découlera. En qualité de parties civiles, les victimes sont tenues informées par les juges d'instruction de l'état d'avancement de l'enquête et ont droit d'accès au dossier judiciaire.

Dotée d'un agrément du ministère de la justice belge, au service des victimes du terrorisme, l'association a la possibilité de se constituer partie civile dans les affaires ayant trait aux crimes et infractions relevant d'une entreprise à caractère terroriste.

Liste des dossiers dans lesquels V-Europe est partie civile (ou en cours)[modifier | modifier le code]

  • Attaque de la Rue du Dries, Bruxelles - 15 mars 2016[4]
  • Attentats de Bruxelles - 22 mars 2016

Liste des dossiers dans lesquels V-Europe apporte un soutien aux victimes[modifier | modifier le code]

  • Attentat Place St Lambert de Liège - 13 décembre 2011
  • Attentat du Musée Juif de Belgique - 19 juin 2014
  • Attentat de Sousse, Tunisie - 26 juin 2015
  • Attentats de Paris - 13 novembre 2015
  • Attaque de la Rue du Dries à Bruxelles - 15 mars 2016
  • Attentats de Bruxelles - 22 mars 2016
  • Attentats de Liège - 29 mai 2018

Partenaires[modifier | modifier le code]

Depuis la création de V-Europe, c'est principalement sur base volontaire et sans compensation financière que les victimes collaborent au fonctionnement de l'association. V-Europe a reçu quelques petits dons :

  • De la part de particuliers
  • Du British Charitable Fund (BCF).
  • En 2017, la France a fourni à V-Europe un soutien logistique.
  • En octobre 2017, la Fondation Roi Baudouin a accordé un don.
  • En décembre 2017, l’organisation GofundMe aux Etats-Unis par crowdfunding.
  • Les gouvernements ont, à plusieurs reprises, promis un soutien financier tel que recommandé par la Commission d’enquête parlementaire, mais aucun n’a encore été présenté.

Les associations ou organisations suivantes sont partenaires et soutiennent V-Europe :

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « United Nations Victims of Terrorism », sur www.un.org (consulté le 16 juillet 2019)
  2. « Indemniser les victimes des attentats », sur www.lalibre.be (consulté le 16 juillet 2019)
  3. « V-Europe l'association », sur www.v-europe.org (consulté le 16 juillet 2019)
  4. « Proces de la rue du Dries », sur www.rtbf.be (consulté le 16 juillet 2019)
  5. (en) « BCF partenaires », sur www.bcfund.be (consulté le 16 juillet 2019)
  6. « FENVAC partenaires », sur www.fenvac.com (consulté le 16 juillet 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail des associations
  • Portail de la criminologie
  • Portail de Bruxelles