Unité urbaine de Livron-sur-Drôme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unité urbaine de Livron-sur-Drôme
Administration
Pays  France
Région(s) Auvergne-Rhône-Alpes
Département(s) Drôme
Arrondissement(s) Valence
Zone d'emploi Valence
Aire urbaine Communes multipolarisées
Nombre de communes 3
Code Insee 26303
Démographie
Population 15 770 hab. (2013)
Densité 203 hab./km2
Géographie
Superficie 77,8 km2

L'unité urbaine de Livron-sur-Drôme est une agglomération française centrée sur la commune de Livron-sur-Drôme (Drôme). Composée de trois communes, elle comptait 15 770 habitants en 2013.

Jusqu'au redécoupage de 2010, l'INSEE considérait que Saulce-sur-Rhône appartenait à cette unité urbaine, et que les quatre communes formaient le pôle urbain d'une aire urbaine dont les limites étaient les mêmes que l'unité urbaine, l'aire urbaine de Livron-sur-Drôme. Depuis 2011, l'INSEE considère l'agglomération de Livron-sur-Drôme comme « multipolarisée des grands pôles », c'est-à-dire qu'une grande partie de ses habitants travaillent dans les unités urbaines de Valence et Privas.


Composition selon la délimitation de 2010[modifier | modifier le code]

Liste des communes de l’unité urbaine
Nom Code
Insee
Statut Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Livron-sur-Drôme
(siège)
26165 39,52 8 927 (2014) 226
Cliousclat 26097 9,65 655 (2014) 68
Loriol-sur-Drôme 26166 28,66 6 305 (2014) 220

Caractéristiques en 1999[modifier | modifier le code]

Selon le découpage effectué par l'INSEE, en 1999, l'unité et l'aire urbaines de Livron-sur-Drôme étaient composée de quatre communes, situées dans la Drôme. Ses 15 711 habitants faisaient d'elle la 302e aire urbaine de France. Le tableau suivant détaille la répartition de l'aire urbaine sur le département (les pourcentages s'entendent en proportion du département) :

Département Communes Communes (%) Superficie (km²) Superficie (%) Population (1999) Population (%)
Drôme 4 1,1 96,26 1,5 15 711 3,6

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Drôme