Ulric Blackburn

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Pour les articles homonymes, voir Blackburn (homonymie).
Ulric Blackburn
Naissance
Chicoutimi, (Canada)
Décès (à 72 ans)
Chicoutimi, (Canada)
Nationalité Canadien
Profession

Ulric Blackburn ( à Chicoutimi au Québec (Canada) - ) était un homme politique québécois.

Il a été maire de Chicoutimi de 1981 à 1997.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ulric Blackburn était le fils de Jean-Baptiste Blackburn et de Diana Perron. Diplômé en administration, il a travaillé pendant 18 ans comme contrôleur au sein de l’entreprise de salaison Brassard & Frères. Par la suite, il a fondé sa propre entreprise, L.B. Électrique. Il a épousé en 1951 Georgette Girard et le couple eut quatre enfants.

Il s'est impliqué rapidement dans les mouvements sociaux. Ainsi, il a œuvré au sein de la Jeunesse Ouvrière Catholique (JOC) et a participé à la création de la Caisse populaire Saint-Antoine-de-Chicoutimi en 1952. À partir de 1959, il fut commissaire d'école à la Commission scolaire de Chicoutimi et il en a assumé la présidence de 1966 à 1981.

À l'élection municipale de novembre 1981, il s'est présenté sous la bannière du Parti du Chicoutimi Métropolitain (PCM) et fut élu maire. Il a assumé cette fonction jusqu'en 1997 alors qu'il fut défait par le notaire Jean Tremblay. Il fut président de l'Union des Municipalités du Québec de 1993 à 1995. Il est décédé le à l'âge de 72 ans.

Compléments[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Gabriel Berberi, Hommage à nos bâtisseurs, 350 ans d'histoire au Saguenay-Lac-St-Jean, Les Distributions OM, 1997, 694 p.

Bertrand Picard, Maires des municipalités du Québec 1996-97, Logidées inc, 1997, 464 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Portail de la politique québécoise
  • Portail du Saguenay–Lac-Saint-Jean