Tour Down Under 2011

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Tour Down Under 2011
Logo
Généralités
Course
13e Tour Down Under
Compétition
Étapes
6
Date
Distance
758 km
Pays
Lieu de départ
Mawson Lakes
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Équipes
19
Coureurs au départ
133
Vitesse moyenne
42,329 km/h
Résultats
Vainqueur
Deuxième
Troisième
Meilleur grimpeur
Meilleur sprinteur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

La 13e édition du Tour Down Under s'est déroulée du 18 au . C'est la première épreuve de l'UCI World Tour 2011, qui remplace le Calendrier mondial UCI.

La course est remportée par l'Australien Cameron Meyer (Garmin-Cervélo), grâce à sa victoire obtenue à l'issue d'une échappée sur la quatrième étape. Il devance son compatriote Matthew Goss (Team HTC-Highroad) - vainqueur de la première étape - de deux secondes et le Britannique Ben Swift (Sky) - double vainqueur d'étape - de huit secondes. Cameron Meyer termine meilleur jeune (moins de 26 ans), tandis que Matthew Goss remporte le classement du meilleur sprinteur et Luke Roberts du meilleur grimpeur. L'équipe Movistar s'adjuge le classement par équipes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Le Tour Down Under commence par le Down Under Classic (Cancer Council Helpline Classic), un critérium dans les rues d'Adélaïde, le 16 janvier. Suivront ensuite 6 étapes, du 18 au 23 janvier.

Équipes participantes[modifier | modifier le code]

Le Tour Down Under étant une course avec le label UCI World Tour, toutes les ProTeams sont invitées automatiquement et doivent envoyer une équipe. Cette course est l'occasion pour l'équipe Leopard-Trek, équipe nouvellement crée, de disputer sa première course World Tour. L'équipe UniSA-Australia, une équipe nationale composée de coureurs australiens est également invitée.

Favoris[modifier | modifier le code]

Le tenant du titre, l'Allemand André Greipel est l'un des principaux favoris.

Ce Tour Down Under 2011 sera le théâtre de la première opposition entre André Greipel (Omega Pharma-Lotto) et Mark Cavendish (HTC-Highroad). Les autres principaux sprinters sont Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), Matthew Goss (HTC-Highroad), Robbie McEwen (RadioShack), Geraint Thomas (Sky), Allan Davis (Astana), Graeme Brown, Michael Matthews (Rabobank), Francesco Chicchi, Gerald Ciolek (Quick Step), Juan José Haedo (Saxo Bank-SunGard), José Joaquín Rojas (Movistar) Romain Feillu (Vacansoleil-DCM) et Stuart O'Grady (Leopard-Trek).

Parmi les puncheurs et adeptes des courses à étapes, on retrouvera notamment Michael Rogers (Sky), Richie Porte (Saxo Bank-SunGard), Alessandro Ballan (BMC Racing), Serguei Ivanov (Katusha) et Stefan Denifl (Leopard-Trek).

Lance Armstrong (RadioShack) effectuera sa dernière course professionnelle hors des États-Unis.

Récit de la course[modifier | modifier le code]

Matthew Goss (HTC-Highroad) remporte le Cancer Council Classic, devançant son coéquipier Mark Renshaw et Robbie McEwen (RadioShack).

Lors des 3 premières étapes, le classement dépend surtout des bonifications. Matthew Goss remporte la 1re étape et s'empare de la tête du classement général, qu'il perd le lendemain au profit de Robbie McEwen, au terme d'une étape remportée par Ben Swift (Sky). Michael Matthews (Rabobank) s'impose lors de la 3e étape, tandis que Goss reprend le maillot ocre.
Cameron Meyer (Garmin-Cervélo) fait coup double lors de la 4e étape, qu'il remporte, puisque s'empare de la tête du général.
L'Australien remporte son premier Tour Down Under, malgré les victoires de Francisco Ventoso et de Ben Swift lors des 2 dernières étapes. Le Britannique termine d'ailleurs 3e du classement général, juste derrière Matthew Goss, deuxième.

Parcours et résultats[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 18 janvier Mawson Lakes - Angaston 138 km Matthew Goss Matthew Goss
2e étape 19 janvier Tailem BendMannum 146 km Ben Swift Robbie McEwen
3e étape 20 janvier UnleyStirling 128 km Michael Matthews Matthew Goss
4e étape 21 janvier StrathalbynGoolwa 124 km Cameron Meyer Cameron Meyer
5e étape 22 janvier McLaren Vale – Willunga 131 km Francisco Ventoso Cameron Meyer
6e étape 23 janvier AdélaïdeAdélaïde 90 km Ben Swift Cameron Meyer

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps Points UCI
1 Cameron Meyer Australie Garmin-Cervélo en 17 h 54 min 27 s 106
2 Matthew Goss Australie HTC-Highroad + 2 s 93
3 Ben Swift Royaume-Uni Sky 8 s 82
4 Michael Matthews Australie Rabobank 9 s 70
5 Laurens ten Dam Pays-Bas Rabobank 10 s 52
6 Francisco Ventoso Espagne Movistar 17 s 46
7 André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto 26 s 38
8 Blel Kadri France AG2R La Mondiale 26 s 20
9 Allan Davis Australie Astana 27 s 10
10 Luke Roberts Australie UniSA-Australia 28 s 6

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement des sprints[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Matthew Goss HTC-Highroad 28
2 Michael Matthews Rabobank 20
3 Thomas De Gendt Vacansoleil-DCM 20

Classement de la montagne[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Luke Roberts UniSA-Australia 60
2 Ben Hermans RadioShack 36
3 Mitchell Docker UniSA-Australia 32

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 Cameron Meyer Garmin-Cervélo 17 h 54 min 27 s
2 Matthew Goss HTC-Highroad + 8 s
3 Ben Swift Sky + 9 s

Meilleure équipe[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 Movistar Espagne en 53 h 44 min 56 s
2 Vacansoleil-DCM Pays-Bas + 8 s
3 AG2R La Mondiale France + 25 s

Les étapes[modifier | modifier le code]

1re étape[modifier | modifier le code]

Cette première étape est légèrement vallonnée, avec notamment le Black Top Road, dont le sommet est au kilomètre 11, et 2 sprints intermédiaires (km 46 et 61).

Au km 10, Miguel Mínguez, Ion Izagirre (Euskaltel-Euskadi), Simon Clarke (Astana), Mitchell Docker (UniSA-Australia) et Mathieu Perget (AG2R La Mondiale) s'échappent. Ils prennent 4 minutes d'avance, avant de voir l'écart se stabiliser autour de 2 minutes. À 25 km de l'arrivée, Minguez et Clarke attaquent. Ils sont repris à un peu moins de 10 km de la ligne par un peloton mené par les Garmin-Cervélo, les HTC-Highroad, les Sky et les Omega Pharma-Lotto.

Mark Cavendish (HTC-Highroad) n'est visiblement pas aux mieux, et c'est donc son coéquipier Matthew Goss qui va se frotter à André Greipel (Omega Pharma-Lotto) et aux autres sprinters. Il remporte cette première étape devant le tenant du titre. Robbie McEwen (RadioShack) est troisième.

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Matthew Goss Australie HTC-Highroad en 3 h 17 min 08 s
2. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto + m.t
3. Robbie McEwen Australie RadioShack m.t
4. Chris Sutton Australie Sky m.t
5. Elia Viviani Italie Liquigas-Cannondale m.t
6. Romain Feillu France Vacansoleil-DCM m.t
7. Alessandro Ballan Italie BMC Racing m.t
8. Iñaki Isasi Espagne Euskaltel-Euskadi m.t
9. José Joaquín Rojas Espagne Movistar m.t
10. Gregory Henderson Nouvelle-Zélande Sky m.t
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Matthew Goss Australie HTC-Highroad en 3 h 16 min 58 s
2. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto + 4 s
3. Robbie McEwen Australie RadioShack 6 s
4. Mitchell Docker Australie UniSA-Australia 7 s
5. Mathieu Perget France AG2R La Mondiale 7 s
6. Simon Clarke Australie Astana 7 s
7. Miguel Mínguez Espagne Euskaltel-Euskadi 7 s
8. Chris Sutton Australie Sky 10 s
9. Elia Viviani Italie Liquigas-Cannondale 10 s
10. Romain Feillu France Vacansoleil-DCM 10 s

2e étape[modifier | modifier le code]

Comme la veille, l'étape comprend une côte répertorié, le Dawesley Hill, dont le sommet est au km 64, et 2 sprints intermédiaires (52 et 84). En revanche, le final comprend de nombreux faux plats (montants et descendants).

Yuriy Krivtsov (AG2R La Mondiale) s'échappe dès le début d'étape, rapidement rejoint par Mitchell Docker (UniSA-Australia) et David Tanner (Saxo Bank-SunGard). Ils prennent près de 3 minutes d'avance, avant que le peloton ne contrôle l'écart, puis que Luke Roberts (UniSA-Australia), Simon Zahner et Timothy Roe (BMC Racing) prennent aussi part à l'échappée, en mettant à profit le Dawesley Hill.

À 30 km de l'arrivée, Roe attaque, quittant ainsi le groupe de tête, qui avait perdu Roberts. À 15 km de l'arrivée, il compte 1 minute d'avance sur le peloton. Cela se révèle insuffisant, les HTC-Highroad et les Sky assurant la poursuite dans le peloton, où va survenir une première chute. Une deuxième chute, cette fois-ci en plein sprint massif, a lieu, mettant notamment à terre Matthew Goss (HTC-Highroad), le maillot ocre, et Bernard Sulzberger (UniSA-Australia), qui abandonne. C'est dans ce contexte particulier que Ben Swift (Sky) s'impose, devant Robbie McEwen (RadioShack), qui prend la tête du classement général, et Graeme Brown (Rabobank).

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Ben Swift Royaume-Uni Sky en 3 h 27 min 44 s
2. Robbie McEwen Australie Katusha + m.t
3. Graeme Brown Australie Rabobank m.t
4. Romain Feillu France Vacansoleil-DCM m.t
5. Jürgen Roelandts Belgique Omega Pharma-Lotto m.t
6. Francesco Chicchi Italie Quick Step m.t
7. Michael Matthews Australie Rabobank m.t
8. Denis Galimzyanov Russie Katusha m.t
9. Francisco Ventoso Espagne Movistar m.t
10. Allan Davis Australie Astana m.t
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Robbie McEwen Australie RadioShack en 6 h 44 min 42 s
2. Matthew Goss Australie HTC-Highroad + 0 s
3. Ben Swift Royaume-Uni Sky 0 s
4. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto 4 s
5. Mitchell Docker Australie UniSA-Australia 4 s
6. Graeme Brown Australie Rabobank 6 s
7. David Tanner Australie Saxo Bank-SunGard 6 s
8. Mathieu Perget France AG2R La Mondiale 7 s
9. Miguel Mínguez Espagne Euskaltel-Euskadi 7 s
10. Simon Zahner Suisse BMC Racing 7 s

3e étape[modifier | modifier le code]

Dans la première partie de l'étape, les coureurs empruntent un parcours légèrement vallonné, jalonné par deux sprints intermédiaires. Peu après le Germantown Hill (sommet au km 79), le final de cette étape est un circuit vallonné, à parcourir deux fois[1].

Dès le début d'étape, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM) s'échappe, suivi par Luis Pasamontes (Movistar), Aliaksandr Kuschynski (Katusha) et Luke Durbridge (UniSA-Australia). Ils prennent 5 minutes d'avance, avant qu'Ángel Madrazo (Movistar), Martin Kohler et Timothy Roe (BMC Racing) ne sortent du peloton. Ces derniers ne les rejoignent pas et sont repris par le peloton à 35 km de l'arrivée. Les hommes de tête sont rejoints à 20 km du but.

Ben Hermans (RadioShack) attaque à moins de 5 km de la ligne, suivi par Richie Porte (Saxo Bank-SunGard). Ils sont repris peu avant la flamme rouge. André Greipel (Omega Pharma-Lotto) lance le sprint, mais c'est le champion du monde espoirs Michael Matthews (Rabobank) qui s'impose, tandis que Greipel prend la deuxième place de l'étape et du classement général. Matthew Goss, troisième de l'étape, s'empare de la tête du classement général et conforte son maillot de meilleur jeune.

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Michael Matthews Australie Rabobank en 3 h 11 min 47 s
2. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto + m.t
3. Matthew Goss Australie HTC-Highroad m.t
4. Simon Gerrans Australie Sky m.t
5. Luke Roberts Australie UniSA-Australia m.t
6. Francisco Ventoso Espagne Movistar m.t
7. Gorka Izagirre Espagne Euskaltel-Euskadi m.t
8. Allan Davis Australie Astana m.t
9. Blel Kadri France AG2R La Mondiale m.t
10. Simone Ponzi Italie Liquigas-Cannondale m.t
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Matthew Goss Australie HTC-Highroad en 9 h 56 min 25 s
2. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto + 2 s
3. Robbie McEwen Australie RadioShack 4 s
4. Michael Matthews Australie Rabobank 4 s
5. Ben Swift Royaume-Uni Sky 4 s
6. Allan Davis Australie Astana 14 s
7. Francisco Ventoso Espagne Movistar 14 s
8. Manuele Mori Italie Lampre-ISD 14 s
9. Alessandro Ballan Italie BMC Racing 14 s
10. Gregory Henderson Nouvelle-Zélande Sky 14 s

4e étape[modifier | modifier le code]

Comme les trois premières étapes, le parcours compte une seule côte répertoriée, le Checker Hill Road, et deux sprints intermédiaires. Les 600 derniers mètres sont en faux plat montant.

Dès le début d'étape, de nombreuses attaques ont lieu, notamment de Julien Loubet et Blel Kadri (AG2R La Mondiale). Ce dernier prend part à l'échappée formée au km 30, en compagnie de Rob Ruijgh, Thomas De Gendt (Vacansoleil-DCM), Laurens ten Dam (Rabobank), Cameron Meyer et Matthew Wilson (Garmin-Cervélo). Ils prennent rapidement 2 min d'avance. Tandis que Kadri est lâché, les HTC-Highroad contrôlent l'écart, qui n'est plus d'1 min 30 s à 30 km de l'arrivée. Puis, les Omega Pharma-Lotto prennent part à la poursuite.

Dans le groupe de tête, Meyer, à l'aide de son coéquipier, accélère le rythme, faisant ainsi lâcher prise Ruijgh. Le quatuor résiste bien et se dispute la victoire. Meyer s'impose devant De Gendt et ten Dam, s'emparant du même coup des maillots de leader et du meilleur jeune. Matthew Goss (HTC-Highroad) règle le sprint du peloton, à 24 s.

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Cameron Meyer Australie Garmin-Cervélo en 2 h 57 min 55 s
2. Thomas De Gendt Belgique Vacansoleil-DCM + 0 s
3. Laurens ten Dam Pays-Bas Rabobank 3 s
4. Matthew Wilson Australie Garmin-Cervélo 10 s
5. Matthew Goss Australie HTC-Highroad 24 s
6. José Joaquín Rojas Espagne Movistar 24 s
7. Ben Swift Royaume-Uni Sky 24 s
8. Jürgen Roelandts Belgique Omega Pharma-Lotto 24 s
9. Nikolai Trusov Russie Katusha 24 s
10. Romain Feillu France Vacansoleil-DCM 24 s
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Cameron Meyer Australie Garmin-Cervélo en 12 h 54 min 30 s
2. Laurens ten Dam Pays-Bas Rabobank + 10 s
3. Matthew Goss Australie HTC-Highroad 12 s
4. Robbie McEwen Australie RadioShack 15 s
5. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto 16 s
6. Michael Matthews Australie Rabobank 18 s
7. Ben Swift Royaume-Uni Sky 18 s
8. Blel Kadri France AG2R La Mondiale 26 s
9. Francisco Ventoso Espagne Movistar 27 s
10. Allan Davis Australie Astana 28 s

5e étape[modifier | modifier le code]

Cette cinquième étape est composée de deux circuits : un premier qui part de McLaren Vale, qui va jusqu'à l'arrivée à Willunga avant de revenir à McLaren Vale et un deuxième autour de Willunga.
Les coureurs effectuent le premier circuit deux fois en entier et la partie jusqu'à Willunga une troisième fois. Au milieu de ces 2 tours (à Snapper Point), ils disputent un sprint intermédiaire. Ce circuit est légèrement vallonné, bien que ne comprenant aucun classement des grimpeurs. Pour terminer l'étape, ils effectuent deux fois le deuxième circuit dans lequel se trouve le Willunga Hill (le juge de paix traditionnel de l'épreuve) qui donnera aux deux passages des points pour le maillot du meilleur grimpeur.

Dès le début d'étape, Joan Horrach, Eduard Vorganov (Katusha), Davide Viganò (Leopard-Trek), Lucas Sebastián Haedo (Saxo Bank-SunGard), John Murphy (BMC Racing), Michael Hepburn (UniSA-Australia), Tanel Kangert (Astana) et Joost van Leijen (Vacansoleil-DCM) s'échappent. Leur avance, qui est de 2 minutes et 30 secondes à mi-course, va ensuite chuter très rapidement, de telle sorte qu'ils sont repris dans la première ascension du Wilunga Hill.

Dans la descente, Lance Armstrong (RadioShack), Luis Pasamontes, José Iván Gutiérrez (Movistar), Iñaki Isasi (Euskaltel-Euskadi), Stefan Denifl (Leopard-Trek), Serguei Ivanov (Katusha) et Jurgen Van de Walle (Omega Pharma-Lotto) se détachent. Ils sont repris avant la deuxième ascension du Willunga Hill par le peloton, mené par les Rabobank et les Garmin-Cervélo. Dans la montée, Richie Porte (Saxo Bank-SunGard) attaque, suivi par Ben Hermans (RadioShack) et Jack Bobridge (Garmin-Cervélo). Ils ne possèdent que 10 secondes d'avance au sommet, avant qu'un groupe de moins de 20 éléments recolle.

Bobridge chute dans la descente, où de nombreux coureurs prennent des risques. La victoire se joue au sein de ce petit groupe. Francisco Ventoso (Movistar) s'impose, devant Michael Matthews (Rabobank), longtemps en tête lors de ce sprint final, et Matthew Goss (HTC-Highroad), qui accède à la deuxième place du classement général, à 8 secondes de Cameron Meyer (Garmin-Cervélo)[2].

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Francisco Ventoso Espagne Movistar en 3 h 06 min 10 s
2. Michael Matthews Australie Rabobank + m.t
3. Matthew Goss Australie HTC-Highroad m.t
4. José Joaquín Rojas Espagne Movistar m.t
5. Luke Roberts Australie UniSA-Australia m.t
6. Robert Hunter Afrique du Sud RadioShack m.t
7. Blel Kadri France AG2R La Mondiale m.t
8. Alessandro Ballan Italie BMC Racing m.t
9. Ben Hermans Belgique RadioShack m.t
10. Ben Swift Royaume-Uni Sky m.t
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Cameron Meyer Australie Garmin-Cervélo en 16 h 00 min 40 s
2. Matthew Goss Australie HTC-Highroad + 8 s
3. Laurens ten Dam Pays-Bas Rabobank 10 s
4. Michael Matthews Australie Rabobank 12 s
5. Francisco Ventoso Espagne Movistar 17 s
6. Ben Swift Royaume-Uni Sky 18 s
7. Blel Kadri France AG2R La Mondiale 26 s
8. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto 27 s
9. Allan Davis Australie Astana 28 s
10. Luke Roberts Australie UniSA-Australia 28 s

6e étape[modifier | modifier le code]

Comme d'habitude, la dernière étape s'effectue sur un circuit de 4,5 km à parcourir 20 fois, pour une distance totale de 90 km, dans le centre d'Adelaide. Aux 8e et 12e tours les coureurs sprintent sur la ligne de départ, tandis qu'aux dixième et quinzième tours ils peuvent gagner les derniers points pour le maillot de meilleur grimpeur sur le Montefiore Hill.

Matthew Wilson (Garmin-Cervélo), Stuart O'Grady (Leopard-Trek), Dimitri Champion (AG2R La Mondiale), Iñaki Isasi (Euskaltel-Euskadi) et Luke Durbridge (UniSA-Australia) s'échappent. Les Garmin-Cervélo ne roulent pas derrière les échappés, de manière à empêcher un sprint pour les bonifications du premier sprint intermédiaire. Celui-ci a toutefois lieu, et est remporté par Michael Matthews (Rabobank), devant Matthew Goss (HTC-Highroad) et André Greipel (Omega Pharma-Lotto). Le leader Cameron Meyer (Garmin-Cervélo) n'a alors plus que 6 secondes d'avance au général sur Goss et 9 secondes sur Matthews.

Alfredo Balloni (Lampre-ISD), David Tanner (Saxo Bank-SunGard), Joan Horrach (Katusha), Bruno Pires (Leopard-Trek) et Luke Roberts (UniSA-Australia) s'échappent alors, mais sont repris peu avant le deuxième sprint intermédiaire. Les Rabobank Jos van Emden et Tom Leezer y devancent Allan Davis (Astana). David Tanner, Nicki Sørensen (Saxo Bank-SunGard), Francesco Reda (Quick Step), Mitchell Docker (UniSA-Australia), Simon Zahner (BMC Racing) et Stuart O'Grady s'extirpent alors du peloton, mais ne peuvent empêcher un sprint massif.

Profitant du travail de leur équipe, Ben Swift, qui prend la troisième place du général, et Gregory Henderson (Sky) signent un doublé. Ils devancent Matthew Goss, qui n'avait plus d'équipiers pour l'emmener dans le final. Ce dernier échoue donc à 2 secondes de Cameron Meyer au classement général de ce Tour Down Under.

Résultats
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Ben Swift Royaume-Uni Sky en 1 h 53 min 47 s
2. Gregory Henderson Nouvelle-Zélande Sky + m.t
3. Matthew Goss Australie HTC-Highroad m.t
4. Robbie McEwen Australie RadioShack m.t
5. Juan José Haedo Argentine Saxo Bank-SunGard m.t
6. Allan Davis Australie Astana m.t
7. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto m.t
8. Romain Feillu France Vacansoleil-DCM m.t
9. Davide Viganò Italie Leopard-Trek m.t
10. Jonathan Cantwell Australie UniSA-Australia m.t
Classement général
Cycliste Pays Équipe Temps
1. Cameron Meyer Australie Garmin-Cervélo en 17 h 54 min 27 s
2. Matthew Goss Australie HTC-Highroad + 2 s
3. Ben Swift Royaume-Uni Sky 8 s
4. Michael Matthews Australie Rabobank 9 s
5. Laurens ten Dam Pays-Bas Rabobank 10 s
6. Francisco Ventoso Espagne Movistar 17 s
7. André Greipel Allemagne Omega Pharma-Lotto 26 s
8. Blel Kadri France AG2R La Mondiale 26 s
9. Allan Davis Australie Astana 27 s
10. Luke Roberts Australie UniSA-Australia 28 s

UCI World Tour[modifier | modifier le code]

Ce Tour Down Under 2011 attribue des points pour l'UCI World Tour 2011, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel
# Coureur Équipe Points
1 Cameron Meyer Garmin-Cervélo 106
2 Matthew Goss HTC-Highroad 93
3 Ben Swift Sky 82
4 Michael Matthews Rabobank 70
5 Laurens ten Dam Rabobank 52
6 Francisco Ventoso Movistar 46
7 André Greipel Omega Pharma-Lotto 38
8 Blel Kadri AG2R La Mondiale 20
9 Allan Davis Astana 10
10 Robbie McEwen Katusha 7
11 Thomas De Gendt Vacansoleil-DCM 4
- Gregory Henderson Sky 4
13 Graeme Brown Rabobank 2
14 José Joaquín Rojas Movistar 1
- Romain Feillu Vacansoleil-DCM 1
- Jürgen Roelandts Omega Pharma-Lotto 1
- Elia Viviani Liquigas-Cannondale 1
- Matthew Wilson Garmin-Cervélo 1
- Juan José Haedo Saxo Bank-SunGard 1
- Christopher Sutton Sky 1
- Simon Gerrans Sky 1

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général
Classement de la montagne
Classement des sprints
Classement du meilleur jeune
Classement par équipes
Coureur le
plus agressif
1
Matthew Goss Matthew Goss Luke Roberts Matthew Goss Matthew Goss Sky Simon Clarke
2
Ben Swift Robbie McEwen Mitchell Docker Yuriy Krivtsov
3
Michael Matthews Matthew Goss Aliaksandr Kuschynski Movistar Luke Durbridge
4
Cameron Meyer Cameron Meyer Thomas De Gendt Cameron Meyer Garmin-Cervélo Thomas De Gendt
5
Francisco Ventoso Matthew Goss Movistar Richie Porte
6
Ben Swift Stuart O'Grady
Classements finals Cameron Meyer Luke Roberts Matthew Goss Cameron Meyer Movistar

Liste des participants[modifier | modifier le code]

Omega Pharma-Lotto
OLO
N°. Coureur
1 André Greipel (GER)
2 Jurgen Van de Walle (BEL)
3 Adam Hansen (AUS)
4 Olivier Kaisen (BEL)
5 Vicente Reynés (ESP)
6 Jürgen Roelandts (BEL)
7 Marcel Sieberg (GER)
RadioShack
RSH
N°. Coureur
11 Lance Armstrong (USA)
12 Robbie McEwen (AUS)
13 Manuel Cardoso (POR)
14 Ben Hermans (BEL)
15 Markel Irizar (ESP)
16 Robert Hunter (RSA)
17 Grégory Rast (SUI)
HTC-Highroad
THR
N°. Coureur
21 Mark Cavendish (GBR)
22 Bernhard Eisel (AUT)
23 Matthew Goss (AUS)
24 Bert Grabsch (GER)
25 Danny Pate (USA)
26 Mark Renshaw (AUS)
27 Hayden Roulston (NZL)
Garmin-Cervélo
GRM
N°. Coureur
31 Tyler Farrar (USA)
32 Jack Bobridge (AUS)
33 Julian Dean (NZL)
34 Brett Lancaster (AUS)
35 Cameron Meyer (AUS)
36 Matthew Wilson (AUS)
37 Travis Meyer (AUS)
Rabobank
RAB
N°. Coureur
41 Graeme Brown (AUS)
42 Tom Leezer (NED)
43 Michael Matthews (AUS)
44 Laurens ten Dam (NED)
45 Jos van Emden (NED)
46 Coen Vermeltfoort (NED)
47 Pieter Weening (NED)
Sky
SKY
N°. Coureur
51 Michael Rogers (AUS)
52 Geraint Thomas (GBR)
53 Simon Gerrans (AUS)
54 Gregory Henderson (NZL)
55 Chris Sutton (AUS)
56 Ben Swift (GBR)
57 Mathew Hayman (AUS)
Astana
AST
N°. Coureur
61 Allan Davis (AUS)
62 Simon Clarke (AUS)
63 Maxim Gourov (KAZ)
64 Andriy Grivko (UKR)
65 Valentin Iglinskiy (KAZ)
66 Tanel Kangert (EST)
67 Yevgeniy Nepomnyachshiy (KAZ)
Leopard-Trek
LEO
N°. Coureur
71 Stuart O'Grady (AUS)
72 Martin Pedersen (DEN)
73 Stefan Denifl (AUT)
74 Davide Viganò (ITA)
75 Martin Mortensen (DEN)
76 William Clarke (AUS)
77 Bruno Pires (POR)
Quick Step
QST
N°. Coureur
81 Francesco Chicchi (ITA)
82 Marco Bandiera (ITA)
83 Gerald Ciolek (GER)
84 Addy Engels (NED)
85 Davide Malacarne (ITA)
86 Francesco Reda (ITA)
87 Julien Vermote (BEL)
Katusha
KAT
N°. Coureur
91 Denis Galimzyanov (RUS)
92 Joan Horrach (ESP)
93 Sergeï Ivanov (RUS)
94 Aliaksandr Kuschynski (BLR)
95 Nikolay Trusov (RUS)
96 Stijn Vandenbergh (BEL)
97 Eduard Vorganov (RUS)
AG2R La Mondiale
ALM
N°. Coureur
101 Julien Loubet (FRA)
102 Dimitri Champion (FRA)
103 Mathieu Perget (FRA)
104 Kristof Goddaert (BEL)
105 Steve Houanard (FRA)
106 Blel Kadri (FRA)
107 Yuriy Krivtsov (FRA)
Lampre-ISD
LAM
N°. Coureur
111 Alfredo Balloni (ITA)
112 Aitor Pérez Arrieta (ESP)
113 Matteo Bono (ITA)
114 Vitaliy Buts (UKR)
115 Manuele Mori (ITA)
116 Alessandro Spezialetti (ITA)
117 Daniele Righi (ITA)
Liquigas-Cannondale
LIQ
N°. Coureur
121 Davide Cimolai (ITA)
122 Kristjan Koren (SLO)
123 Alan Marangoni (ITA)
124 Fabio Sabatini (ITA)
125 Simone Ponzi (ITA)
126 Elia Viviani (ITA)
127 Cameron Wurf (AUS)
BMC Racing
BMC
N°. Coureur
131 Alessandro Ballan (ITA)
132 Alexander Kristoff (NOR)
133 John Murphy (USA)
134 Simon Zahner (SUI)
135 Timothy Roe (AUS)
136 Martin Kohler (SUI)
137 Amaël Moinard (FRA)
Saxo Bank-SunGard
SAX
N°. Coureur
141 Richie Porte (AUS)
142 Juan José Haedo (ARG)
143 Baden Cooke (AUS)
144 Nicki Sørensen (DEN)
145 David Tanner (AUS)
146 Lucas Sebastián Haedo (ARG)
147 Brian Vandborg (DEN)
Euskaltel-Euskadi
EUS
N°. Coureur
151 Iñaki Isasi (ESP)
152 Gorka Izagirre (ESP)
153 Miguel Mínguez (ESP)
154 Ion Izagirre (ESP)
155 Rubén Pérez (ESP)
156 Daniel Sesma (ESP)
157 Iván Velasco (ESP)
Movistar
GCE
N°. Coureur
161 José Joaquín Rojas (ESP)
162 Iván Gutiérrez (ESP)
163 David López García (ESP)
164 Ángel Madrazo (ESP)
165 Luis Pasamontes (ESP)
166 José Vicente García (ESP)
167 Francisco Ventoso (ESP)
Vacansoleil-DCM
VAC
N°. Coureur
171 Romain Feillu (FRA)
172 Rob Ruijgh (NED)
173 Thomas De Gendt (BEL)
174 Sergueï Lagoutine (UZB)
175 Alberto Ongarato (ITA)
176 Mirko Selvaggi (ITA)
177 Joost van Leijen (NED)
UniSA-Australia
AUS
N°. Coureur
181 Luke Roberts (AUS)
182 Wesley Sulzberger (AUS)
183 Jonathan Cantwell (AUS)
184 Luke Durbridge (AUS)
185 Michael Hepburn (AUS)
186 Mitchell Docker (AUS)
187 Bernard Sulzberger (AUS)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tour Down Under : 3e étape, le parcours », sur velochrono.fr,
  2. « Tour Down Under #5 : Ventoso au sprint », sur velochrono.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail du cyclisme
  • Portail des années 2010
  • Portail d'Adélaïde
  • Portail de l’Australie-Méridionale