Tom Bossis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Bossis.
Tom Bossis
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Tokyo Ventos
Équipes amateurs
2006-2011EC Pierre-Bénite Saint-Genis-Laval
2012CR4C Roanne Junior
2013CR4C Roanne
2014Chambéry CF
01.2015-05.2015[n 1]Probikeshop Saint-Étienne Loire
2016Neilpryde-Nanshin Subaru
09.2017-[n 2]Tokyo Ventos
Équipes professionnelles
05.2015-12.2015[n 3]Tusnad
01.2017-09.2017[n 4]Interpro Academy

Tom Bossis, né le à Angers, est un coureur cycliste français. Il est actuellement membre de l'équipe Tokyo Ventos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Natif d'Angers, Tom Bossis passe son enfance à Celles-sur-Belle, dans les Deux-Sèvres. Passionné de cyclisme, il commence à pratiquer ce sport à l'âge de douze ans, par le biais de son professeur de mathématiques qui deviendra son premier entraîneur, à la Pédale Saint-Florentaise de Niort[1]. Il déménage par la suite dans la région Rhône-Alpes, et se présente au départ de sa première course durant l'automne 2006, à Saint-Clair-du-Rhône, en catégorie benjamin. Il s'y classe sixième[2]. Il prend ensuite sa première licence à l'EC Pierre-Bénite Saint-Genis-Laval, où il court durant cinq ans.

Après plusieurs résultats sur des épreuves régionales, Tom Bossis intègre en 2012 le CR4C Roanne Junior. Il s'y affirme comme étant l'un des meilleurs coureurs français chez les juniors. D'abord vainqueur du Prix de Montverdun, il gagne ensuite le Tour Nivernais Morvan juniors, une épreuve fédérale, en s'imposant dans un sprint à deux face au Belge Gianni Bossuyt[3]. Après être devenu champion de Rhône-Alpes dans sa catégorie, il signe sa principale victoire en s'adjugeant le classement général du Tour de la CABA, une épreuve toutes catégories, devant plusieurs coureurs élites amateurs français[4],[5]. Au mois d'août, il s'impose lors de la première étape du Tour Cévennes-Garrigues, prenant par la même occasion le premier maillot de leader. Il termine finalement troisième du classement final[6]. Il se classe également durant cette saison deuxième d'une étape sur le Tour du Bourbonnais Charolais, troisième d'étape sur le Tour du Valromey (9e du classement général), neuvième des Boucles du Canton de Trélon et du championnat de France sur route juniors. À l'issue de cette saison, il est promu dans l'équipe DN1 du club de la Loire[7]. Pour ses premiers pas à ce niveau, il termine deuxième du Prix de Manziat et d'étape sur le Trophée cycliste de Lyon (7e du classement général), et onzième du Grand Prix du Pays d'Aix.

Non conservé par le CR4C Roanne après une saison en demi-teinte, il rejoint pour l'année 2014 l'équipe du Chambéry CF, antichambre de la formation WorldTour AG2R La Mondiale[8]. Sous ses nouvelles couleurs, il participe à plusieurs courses de haut niveau, comme le Rhône-Alpes Isère Tour, le Tour de Berne ou encore Paris-Roubaix espoirs. Il court ensuite au Probikeshop Saint-Étienne Loire durant la première moitié de saison en 2015. Cette expérience s'avère s'avère difficile et se solde par plusieurs abandons sur les courses françaises. Il termine entre-temps cinquième du Tour du Sénégal, qu'il dispute avec une équipe mixte, en compagnie notamment de Steve Houanard, troisième de l'épreuve. Au mois de mai, il est recruté par l'équipe continentale roumaine Tusnad, par l'intermédiaire de Florent Horeau directeur sportif au sein de cette formation[9]. Il dispute sa première compétition UCI sous ses nouvelles couleurs en juin à l'occasion du Grand Prix de Vinnytsia, épreuve dont il prend la dixième place, puis enchaîne le lendemain par le Grand Prix ISD, où il se classe cette fois-ci 19e. Il participe ensuite au Tour de Serbie, et prend la onzième place d'une étape. Alors qu'il désire participer au championnat de France sur route professionnel à Chantonnay, il ne peut s'y présenter au départ, en raison d'un problème de législation avec la Fédération française de cyclisme[10]. Il dispute sa dernière course de la saison début juillet, au Sibiu Cycling Tour en Roumanie (71e). Au mois de septembre, il part vivre à Tokyo au Japon, dans le cadre de ses études de littérature[11],[12] qu'il entend poursuivre à l'Université Chūō.

Après avoir annoncé un temps l'arrêt de sa carrière cycliste, il est néanmoins séduit par le projet de l'équipe franco-japonaise Neilpryde-Nanshin Subaru, dont il intègre l'effectif pour la saison 2016[13]. Il travaille également en parallèle en tant que guide à Cycling Japan, une entreprise proposant des voyages à vélo[14]. En 2017, son équipe est promue à l'échelon continental UCI, et prend l'appellation Interpro Academy[15]. Il dispute sa première course dès le mois de février, à la Tropicale Amissa Bongo. Il se montre à l'avant de la course durant la deuxième étape, en se glissant dans une échappée de dix coureurs. Il se classe 58e au classement général, son coéquipier Tesfom Okubamariam prenant quant à lui la seconde place derrière Yohann Gène[16]. Il retourne dans les rangs amateurs japonais à compter du mois de septembre en rejoignant l'équipe Tokyo Ventos, où il occupe également la fonction de directeur sportif. Il poursuit avec celle-ci en 2018[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2012
    • Champion de Rhône-Alpes sur route juniors
    • Tour Nivernais Morvan juniors
    • Prix de Montverdun
    • Tour de la CABA :
      • Classement général
      • 2e étape (contre-la-montre par équipes)
    • 1re étape du Tour Cévennes-Garrigue
    • 3e du Tour Cévennes-Garrigue
  • 2013
    • 2e du Prix de Manziat
  • 2014
    • Souvenir Marthe-Dubois

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2015 au 22 mai 2015
  2. Du 14 septembre 2017
  3. Du 23 mai 2015 au 31 décembre 2015
  4. Du 1er janvier 2017 au 13 septembre 2017

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographir de Tom Bossis », sur sisbos.fr
  2. « #1 Saint-Clair-du-Rhône », sur sisbos.fr
  3. Josselin Riou, « Tom Bossis : « Une victoire pas anodine » », sur directvelo.com,
  4. Frédéric Gachet, « Tour de la CABA - Et. 3 : Classements », sur directvelo.com,
  5. Nicolas Gachet, « Tom Bossis : « Le plus fou de mes succès » », sur directvelo.com,
  6. Frédéric Gachet, « Tour Cévennes-Garrigue : Classements », sur directvelo.com,
  7. Nicolas Gachet, « CR4C Roanne : Bossis et Faussurier dans la DN1 en 2013 », sur directvelo.com,
  8. « Le journal de bord de Tom Bossis », sur velo101.com,
  9. Nicolas Gachet, « Tom Bossis va rejoindre une continentale roumaine », sur directvelo.com,
  10. « Un cycliste professionnel français interdit de Championnat de France par la fédération », sur lagazettedessports.wordpress.com,
  11. « Tom Bossis: J’ai voulu lancer le débat », sur actuteamsport.com,
  12. Pierre Carrey, « La Grande Interview : Tom Bossis », sur directvelo.com,
  13. Pierre Carrey, « Tom Bossis s'engage pour une équipe au Japon », sur directvelo.com,
  14. « Interpro Cycling Academy — Interview de Tom Bossis », sur velo101.com,
  15. Dominique Turgis, « Tom Bossis en Continental », sur directvelo.com,
  16. « La Tropicale Amissa Bongo : un départ fantastique sur le circuit professionnel », sur ipc-sport.com,
  17. Nicolas gachet, « Tom Bossis poursuit au Japon », sur directvelo.com, (consulté le 2 janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du cyclisme
  • Portail de la France