Tirreno-Adriatico 2011

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tirreno-Adriatico 2011
Généralités
Course
45e Tirreno-Adriatico
Compétition
Étapes
7
Date
Distance
1 075,1 km
Lieu de départ
Marina di Carrara
Lieu d'arrivée
Pays traversé(s)
Coureurs au départ
160
Coureurs à l'arrivée
141
Vitesse moyenne
38,915 km/h
Résultats
Vainqueur
Classement par points
Meilleur grimpeur
Meilleur jeune
Meilleure équipe

Le 46e Tirreno-Adriatico a eu lieu du 9 au 15 mars 2011. Il s'agit de la 3e épreuve de l'UCI World Tour 2011. Il a été remporté par l'Australien Cadel Evans, de l'équipe BMC Racing, devant Robert Gesink (Rabobank) et Michele Scarponi (Lampre-ISD). Ce dernier, vainqueur d'une étape, remporte le classement par points. Robert Gesink termine meilleur jeune de l'épreuve, tandis que l'Italien Davide Malacarne (Quick Step) s'adjuge le maillot de meilleur grimpeur. L'équipe Liquigas-Cannondale remporte le classement par équipes.

Présentation[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

La course des deux mers débute par un contre-la-montre par équipe, enchaîne par deux étapes pour sprinteurs, puis trois favorables aux puncheurs et se termine par un contre-la-montre individuel[1].

Équipes[modifier | modifier le code]

20 équipes participent à ce Tirreno-Adriatico, dont deux équipes continentales professionnelles : Acqua & Sapone et Farnese Vini-Neri Sottoli.

N. Code Équipe
1-8 ASA Acqua & Sapone
11-18 ALM AG2R La Mondiale
21-28 BMC BMC Racing
31-38 EUS Euskaltel-Euskadi
41-48 FAR Farnese Vini-Neri Sottoli
51-58 THR Team HTC-Highroad
61-68 KAT Team Katusha
71-78 LAM Lampre-ISD
81-88 LIQ Liquigas-Cannondale
91-98 MOV Movistar
N. Code Équipe
101-108 OLO Omega Pharma-Lotto
111-118 AST Astana
121-128 QST Quick Step
131-138 RAB Rabobank
141-148 SBS Saxo Bank-Sungard
151-158 SKY Team Sky
161-168 GRM Garmin-Cervélo
171-178 LEO Team Leopard-Trek
181-188 RSH Team RadioShack
191-198 VCD Vacansoleil-DCM

Favoris[modifier | modifier le code]

Le double vainqueur du Tour d'Italie Ivan Basso était l'un des favoris au départ.

Le principal favori est Ivan Basso (Liquigas-Cannondale), jugé « déjà très fort » par Cadel Evans (BMC Racing), qui aimerait « être avec lui dans le petit groupe des prétendants à la victoire finale ». Aidé par Vincenzo Nibali, reconverti pour l'occasion en équipier de luxe, l'Italien devra néanmoins faire face, outre l'Australien, notamment à Stefano Garzelli (Acqua & Sapone), Michele Scarponi (Lampre-ISD), Robert Gesink (Rabobank), Andy Schleck (Team Leopard-Trek) et Joaquim Rodríguez (Team Katusha).

Les principaux sprinteurs seront Mark Cavendish (Team HTC-Highroad), Alessandro Petacchi (Lampre-ISD), Francisco Ventoso (Movistar), André Greipel (Omega Pharma-Lotto), Allan Davis (Astana), Tom Boonen (Quick Step), Óscar Freire (Rabobank), Thor Hushovd, Tyler Farrar (Garmin-Cervélo), Daniele Bennati (Team Leopard-Trek), Robbie McEwen (Team RadioShack) et Borut Božič (Vacansoleil-DCM).

De nombreux coureurs feront le voyage en pensant aux classiques. On retrouvera ainsi Alessandro Ballan, Marcus Burghardt, George Hincapie (BMC Racing), Filippo Pozzato, Alexandr Kolobnev (Team Katusha), Damiano Cunego (Lampre-ISD), Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto), Lars Boom (Rabobank) et Fabian Cancellara (Team Leopard-Trek)[2],[3].

Étapes[modifier | modifier le code]

Étape Date Villes étapes Distance (km) Vainqueur d’étape Leader du classement général
1re étape 9 mars Marina di Carrara (it) - Marina di Carrara (it) 16,8 (clm/équipe) Rabobank Lars Boom
2e étape 10 mars Carrare - Indicatore 202 Tyler Farrar Tyler Farrar
3e étape 11 mars Terranuova Bracciolini - Pérouse 189 Juan José Haedo Tyler Farrar
4e étape 12 mars Narni - Chieti 240 Michele Scarponi Robert Gesink
5e étape 13 mars Chieti - Castelraimondo 240 Philippe Gilbert Cadel Evans
6e étape 14 mars Ussita - Macerata 178 Cadel Evans Cadel Evans
7e étape 15 mars San Benedetto del Tronto - San Benedetto del Tronto 9,3 (clm) Fabian Cancellara Cadel Evans

Récit de la course[modifier | modifier le code]

1re étape[modifier | modifier le code]

Cette 1re étape est un contre-la-montre par équipe de 16,8 km autour de Marina di Carrara, avec un chrono intermédiaire au kilomètre 9,55.

L'équipe néerlandaise Rabobank s'impose et permet à Lars Boom de prendre la tête du classement général.

Résultats
Équipe Pays Temps
1 Rabobank Pays-Bas en 18 min 08 s
2 Garmin-Cervélo États-Unis + 9 s
3 Team HTC-Highroad États-Unis 10 s
4 Saxo Bank-SunGard Danemark 11 s
5 Liquigas-Cannondale Italie 22 s
6 BMC Racing États-Unis 26 s
7 Team Leopard-Trek Luxembourg 29 s
8 Team RadioShack États-Unis 30 s
9 Sky Royaume-Uni 33 s
10 Lampre-ISD Italie 37 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Lars Boom  Pays-Bas Rabobank en 18 min 08 s
2 Sebastian Langeveld  Pays-Bas Rabobank + 0 s
3 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 0 s
4 Bram Tankink  Pays-Bas Rabobank 0 s
5 Óscar Freire  Espagne Rabobank 0 s
6 Tom Leezer  Pays-Bas Rabobank 0 s
7 Tyler Farrar  États-Unis Garmin-Cervélo 9 s
8 David Zabriskie  États-Unis Garmin-Cervélo 9 s
9 Ramūnas Navardauskas  Lituanie Garmin-Cervélo 9 s
10 Roger Hammond  Royaume-Uni Garmin-Cervélo 9 s

2e étape[modifier | modifier le code]

Le profil de l'étape est légèrement vallonné, avec tout de même deux ascensions répertoriées, mais le sommet de la 2e côte étant à 54 kilomètres de l'arrivée, les sprinteurs ne devraient pas être mis en difficulté. Deux sprints intermédiaires jallonnent également cette étape.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tyler Farrar  États-Unis Garmin-Cervélo en 4 h 56 min 06 s
2 Alessandro Petacchi  Italie Lampre-ISD + m.t
3 Juan José Haedo  Argentine Saxo Bank-SunGard m.t
4 Mark Renshaw  Australie Team HTC-Highroad m.t
5 Marcel Sieberg  Allemagne Omega Pharma-Lotto m.t
6 Greg Van Avermaet  Belgique BMC Racing m.t
7 Mirco Lorenzetto  Italie Astana m.t
8 Edvald Boasson Hagen  Norvège Sky m.t
9 Borut Božič  Slovénie Vacansoleil-DCM m.t
10 Oscar Gatto  Italie Farnese Vini-Neri Sottoli m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tyler Farrar  États-Unis Garmin-Cervélo en 5 h 14 min 13 s
2 Tom Leezer  Pays-Bas Rabobank + 1 s
3 Lars Boom  Pays-Bas Rabobank 1 s
4 Sebastian Langeveld  Pays-Bas Rabobank 1 s
5 Óscar Freire  Espagne Rabobank 1 s
6 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 1 s
7 Bram Tankink  Pays-Bas Rabobank 1 s
8 Juan José Haedo  Argentine Saxo Bank-SunGard 8 s
9 Andreas Klier  Allemagne Garmin-Cervélo 10 s
10 Roger Hammond  Royaume-Uni Garmin-Cervélo 10 s

3e étape[modifier | modifier le code]

Cette étape ne compte qu'une ascension répertoriée, mais elle se situe plus près de l'arrivée que la veille, à 25 km, et 2 sprints intermédiaires.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Juan José Haedo  Argentine Saxo Bank-SunGard en 4 h 39 min 45 s
2 Tyler Farrar  États-Unis Garmin-Cervélo + m.t
3 Daniel Oss  Italie Liquigas-Cannondale m.t
4 Alessandro Petacchi  Italie Lampre-ISD m.t
5 Mark Renshaw  Australie Team HTC-Highroad m.t
6 Robbie McEwen  Australie Team RadioShack m.t
7 Lloyd Mondory  France AG2R La Mondiale m.t
8 Edvald Boasson Hagen  Norvège Sky m.t
9 Marcel Sieberg  Allemagne Omega Pharma-Lotto m.t
10 Thor Hushovd  Norvège Garmin-Cervélo m.t
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Tyler Farrar  États-Unis Garmin-Cervélo en 9 h 53 min 51 s
2 Juan José Haedo  Argentine Saxo Bank-SunGard + 5 s
3 Lars Boom  Pays-Bas Rabobank 6 s
4 Óscar Freire  Espagne Rabobank 8 s
5 Tom Leezer  Pays-Bas Rabobank 8 s
6 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 8 s
7 Sebastian Langeveld  Pays-Bas Rabobank 8 s
8 Bram Tankink  Pays-Bas Rabobank 8 s
9 Ramūnas Navardauskas  Lituanie Garmin-Cervélo 15 s
10 Andreas Klier  Allemagne Garmin-Cervélo 17 s

4e étape[modifier | modifier le code]

Un 1er col répertorié d'un peu plus de 15 km de long est situé dans le premier tiers de la course. Le final avantage les puncheurs, puisqu'il comporte quelques murs, notamment 2 sprints intermédiaires précédés d'une ascension et 2 côte répertoriées, dont les sommets sont à 32 et 1 km de l'arrivée.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD en 6 h 10 min 57 s
2 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD + 0 s
3 Cadel Evans  Australie BMC Racing 0 s
4 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 2 s
5 Danilo Di Luca  Italie Katusha 6 s
6 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 12 s
7 Rinaldo Nocentini  Italie AG2R La Mondiale 12 s
8 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 12 s
9 Thomas Lövkvist  Suède Sky 16 s
10 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto 16 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank en 16 h 05 min 10 s
2 Cadel Evans  Australie BMC Racing + 10 s
3 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 12 s
4 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD 15 s
5 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 19 s
6 Sebastian Langeveld  Pays-Bas Rabobank 19 s
7 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 22 s
8 Damiano Caruso  Italie Liquigas-Cannondale 34 s
9 Thomas Lövkvist  Suède Sky 37 s
10 Peter Velits  Slovaquie Team HTC-Highroad 37 s

5e étape[modifier | modifier le code]

Encore une étape vallonnée, avec 3 ascensions répertoriées et 2 sprints intermédiaires. On retrouve, comme la veille, un col de près de 15 km, mais cette fois-ci dans le deuxième tiers de la course. Comme la veille le final comprend le 2e sprint intermédiaire (le 1er étant situé avant le 1er col) au sommet d'une côte et quelques ascensions, dont 2 répertoriées, mais, à la différence de la veille, le plus proche sommet de l'arrivée est à 6,5 km de celle-ci.

Dès le départ, un groupe de cinq coureurs s’échappe : Andrey Amador (Movistar), Davide Malacarne (Quick Step), Mathew Hayman (Sky), Fabian Wegmann (Team Leopard-Trek) et Jens Mouris (Vacansoleil-DCM). Le peloton les laisse partir. L’écart maximal de 10 minutes et 40 secondes est enregistré au kilomètre 95.

Alors que l’Italien Luca Paolini, de l’équipe Katusha, la pluie commence à tomber. Au sommet du Sasso Tetto, le peloton n’est formé que d’une trentaine de têtes. Sous l’impulsion de la Lampre-ISD, beaucoup de coureurs sont lâchés. L’écart avec les fuyards a vite diminué pour atteindre au sommet 2 minutes et 45 secondes. Dans la descente périlleuse, les cinq échappés augmente cependant leur avantage de nouveau.

Alors qu’on rentre dans les 30 derniers kilomètres, le peloton a toujours un retard supérieur à 3 minutes. À 23 kilomètres du but, Andrey Amador tente de partir en solitaire. Davide Malacarne le rejoint tandis que Mathew Hayman essaye de les rejoindre, en vain. À 10 kilomètres, l’écart n’est que d'une minute et 40 secondes. Derrière, on retrouve un groupe où se trouvent tous les leaders, sauf Robert Gesink (Rabobank) qui a perdu une centaine de mètres.

Le groupe des leaders s'emploie à empêcher un retour de Gesink, qui possède seulement 10 secondes d’avance sur Cadel Evans (BMC Racing) au classement général.

Devant, Amador et Malacarne rentrent dans le dernier kilomètre avec quelques secondes d'avance. Cela ne suffit pas. Wout Poels (Vacansoleil-DCM) attaque et revient sur les deux, mais le groupe de leaders revient sur les trois à seulement 200 mètres du final. Philippe Gilbert (Omega Pharma-Lotto) s'impose au sprint.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto en 6 h 43 min 23 s
2 Wout Poels  Pays-Bas Vacansoleil-DCM + 0 s
3 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 0 s
4 Danilo Di Luca  Italie Katusha 0 s
5 Andrey Amador  Costa Rica Movistar 0 s
6 Davide Malacarne  Italie Quick Step 0 s
7 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack 2 s
8 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD 2 s
9 Thomas Lövkvist  Suède Sky 2 s
10 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 2 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Cadel Evans  Australie BMC Racing en 22 h 48 min 45 s
2 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale + 2 s
3 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 3 s
4 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD 5 s
5 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 5 s
6 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 12 s
7 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto 23 s
8 Thomas Lövkvist  Suède Sky 27 s
9 Marco Pinotti  Italie Team HTC-Highroad 27 s
10 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack 32 s

6e étape[modifier | modifier le code]

En remportant la sixième étape, Cadel Evans prend une option sur la victoire finale.

Une étape vallonnée, avec un col répertorié, un sprint intermédiaire et, surtout, un circuit final de 19,2 km à parcourir 2 fois puis une 3e fois seulement sur les 14,7 premiers km. L'arrivée est jugée au sommet d'une ascension, où est disputé lors des 2 premiers tours un GPM puis un sprint intermédiaire. Le reste de ce circuit est assez vallonnée.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Cadel Evans  Australie BMC Racing en 4 h 37 min 58 s
2 Giovanni Visconti  Italie Farnese Vini-Neri Sottoli + m.t.
3 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD m.t.
4 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale m.t.
5 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale m.t.
6 Wout Poels  Pays-Bas Vacansoleil-DCM m.t.
7 Stefano Garzelli  Italie Acqua & Sapone m.t.
8 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank m.t.
9 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto m.t.
10 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack m.t.
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Cadel Evans  Australie BMC Racing en 27 h 26 min 33 s
2 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD + 9 s
3 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 12 s
4 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 15 s
5 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 21 s
6 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 24 s
7 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto 33 s
8 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack 42 s
9 Thomas Lövkvist  Suède Sky 46 s
10 Marco Pinotti  Italie Team HTC-Highroad 46 s

7e étape[modifier | modifier le code]

Le champion du monde du contre-la-montre Fabian Cancellara remporte cette dernière étape.

L'épreuve s'achève sur un contre-la-montre de 9,3 km tout plat, avec un chrono intermédiaire au km 4,9.

Résultats
Coureur Pays Équipe Temps
1 Fabian Cancellara  Suisse Team Leopard-Trek en 10 min 33 s
2 Lars Boom  Pays-Bas Rabobank + 9 s
3 Adriano Malori  Italie Lampre-ISD 19 s
4 Rick Flens  Pays-Bas Rabobank 20 s
5 Bert Grabsch  Allemagne Team HTC-Highroad 22 s
6 Marco Pinotti  Italie Team HTC-Highroad 24 s
7 Sébastien Rosseler  Belgique Team RadioShack 24 s
8 Jonathan Castroviejo  Espagne Euskaltel-Euskadi 25 s
9 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank 27 s
10 Nick Nuyens  Belgique Saxo Bank-SunGard 28 s
Classement général
Coureur Pays Équipe Temps
1 Cadel Evans  Australie BMC Racing en 27 h 37 min 37 s
2 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank + 11 s
3 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD 15 s
4 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 24 s
5 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 30 s
6 Marco Pinotti  Italie Team HTC-Highroad 39 s
7 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack 42 s
8 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 50 s
9 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto 57 s
10 Thomas Lövkvist  Suède Sky 58 s

Classements finals[modifier | modifier le code]

Classement général[modifier | modifier le code]

Cycliste Pays Équipe Temps
1 Cadel Evans  Australie BMC Racing en 27 h 37 min 37 s
2 Robert Gesink  Pays-Bas Rabobank + 11 s
3 Michele Scarponi  Italie Lampre-ISD 15 s
4 Ivan Basso  Italie Liquigas-Cannondale 24 s
5 Vincenzo Nibali  Italie Liquigas-Cannondale 30 s
6 Marco Pinotti  Italie Team HTC-Highroad 39 s
7 Tiago Machado  Portugal Team RadioShack 42 s
8 Damiano Cunego  Italie Lampre-ISD 50 s
9 Philippe Gilbert  Belgique Omega Pharma-Lotto 57 s
10 Thomas Lövkvist  Suède Team Sky 58 s

Classements annexes[modifier | modifier le code]

Classement par points[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Michele Scarponi Lampre-ISD 26
2 Tyler Farrar Garmin-Cervélo 26
3 Cadel Evans BMC Racing 20

Classement du meilleur grimpeur[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Points
1 Davide Malacarne Quick Step 16
2 Javier Aramendia Euskaltel-Euskadi 11
3 Gorazd Štangelj Astana 11

Classement du meilleur jeune[modifier | modifier le code]

Cycliste Équipe Temps
1 Robert Gesink Rabobank en 27 h 37 min 48 s
2 Simon Clarke Astana 1 min 45 s
3 Wout Poels Vacansoleil-DCM 1 min 52 s

Classement par équipes[modifier | modifier le code]

Équipe Pays Temps
1 Liquigas-Cannondale  Italie en 86 h 18 min 57 s
2 Team HTC-Highroad  États-Unis + 1 min 21 s
3 Euskaltel-Euskadi  Espagne 4 min 01 s

UCI World Tour[modifier | modifier le code]

Ce Tirreno-Adriatico attribue des points pour l'UCI World Tour 2011, seulement aux coureurs des équipes ayant un label ProTeam.

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e
Classement général 100 80 70 60 50 40 30 20 10 4
Par étape 6 4 2 1 1
Classement individuel
# Coureur Équipe Points
1 Cadel Evans BMC Racing 108
2 Robert Gesink Rabobank 80
3 Michele Scarponi Lampre-ISD 78
4 Ivan Basso Liquigas-Cannondale 62
5 Vincenzo Nibali Liquigas-Cannondale 51
6 Marco Pinotti Team HTC-Highroad 40
7 Tiago Machado Team RadioShack 30
8 Damiano Cunego Lampre-ISD 26
9 Philippe Gilbert Omega Pharma-Lotto 16
10 Tyler Farrar Garmin-Cervélo 10
11 Juan José Haedo Saxo Bank-SunGard 8
12 Fabian Cancellara Team Leopard-Trek 6
13 Alessandro Petacchi Lampre-ISD 5
14 Thomas Lövkvist Team Sky 4
- Wout Poels Vacansoleil-DCM 4
- Lars Boom Rabobank 4
17 Daniel Oss Liquigas-Cannondale 2
- Adriano Malori Lampre-ISD 2
- Mark Renshaw Team HTC-Highroad 2
- Danilo Di Luca Team Katusha 2
21 Marcel Sieberg Omega Pharma-Lotto 1
- Andrey Amador Movistar 1
- Bert Grabsch Team HTC-Highroad 1
- Rick Flens Rabobank 1

Évolution des classements[modifier | modifier le code]

Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 Rabobank Lars Boom Non décerné Non décerné Robert Gesink Rabobank
2 Tyler Farrar Tyler Farrar Tyler Farrar Javier Aramendia
3 Juan José Haedo
4 Michele Scarponi Robert Gesink Liquigas-Cannondale
5 Philippe Gilbert Cadel Evans Davide Malacarne Team HTC-Highroad
6 Cadel Evans Michele Scarponi Liquigas-Cannondale
7 Fabian Cancellara
Classement final Cadel Evans Michele Scarponi Davide Malacarne Robert Gesink Liquigas-Cannondale

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Tirreno-Adriatico : un parcours détonnant », sur velochrono.fr,
  2. « En pensant à Sanremo », sur eurosport.fr,
  3. « Tirreno-Adriatico, la course à tout faire », sur velochrono.fr,

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du cyclisme
  • Portail des années 2010
  • Portail de l’Italie
  • Portail de la mer Méditerranée