Timbres de Mayotte 2008

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche

Cet article recense les timbres de Mayotte émis en 2008 par La Poste.

Généralités[modifier | modifier le code]

Les timbres portent les mentions « Mayotte RF La Poste 2008 » (nom de la collectivité / République française / opérateur postal / année d'émission) et une valeur faciale en euro (€).

Ils servent pour affranchir le courrier au départ de la collectivité d'outre-mer, pris en charge par la section locale de La Poste.

Le programme philatélique, choisi par une commission philatélique locale, est réalisé par Phil@poste et son imprimerie.

Légende[modifier | modifier le code]

Pour chaque timbre, le texte rapporte les informations suivantes :

  • date d'émission, valeur faciale et description,
  • formes de vente,
  • artistes concepteurs et genèse du projet,
  • manifestation premier jour,
  • date de retrait, tirage et chiffres de vente,

ainsi que les informations utiles pour une émission donnée.

Janvier[modifier | modifier le code]

Coco et cocotier[modifier | modifier le code]

Le 28 janvier, est émis un timbre de 0,54 euro représentant un cocotier près d'une plage et de l'océan. Au premier plan du dessin, deux noix de coco entière et tranchée[1].

Le timbre de 2,7 × 4,8 cm est dessiné par Christine Louze et est imprimé en offset en feuille de vingt-cinq exemplaires[1].

Le zébu[modifier | modifier le code]

Le 28 janvier, est émis un timbre de 0,54 euro sur le zébu, dont un spécimen est dessiné en train de brouter dans un champ sur un fond de ciel rose[1].

Le timbre de 3,6 × 2,6 cm est dessiné par Hervé Louze et imprimé en offset en feuille de vingt-cinq[1].

Mars[modifier | modifier le code]

Condiments de Mayotte[modifier | modifier le code]

Le 22 mars, est émis un bloc de quatre timbres de 0,55 euro sur des condiments utilisés dans l'île, représentés dans leur état naturel et dans celui prêt à être employé : la cannelle, le curcuma, le gingembre et la noix de muscade[2].

Les timbres de 3,6 × 2,6 cm sont dessinés par Hervé Louze et le bloc est imprimé en offset[2].

Mai[modifier | modifier le code]

Le grand mariage[modifier | modifier le code]

Le 26 mai, est émis un timbre de 0,55 euro reproduisant un dessin sur le grand mariage en costumes traditionnels[3].

Hervé Louze dessine ce timbre carré de 4 cm de côté imprimé en offset en feuille de vingt-cinq exemplaires[3].

Hibiscus[modifier | modifier le code]

Le 26 mai, est émis un timbre de 0,55 euro sur l'hibiscus dont est représenté un spécimen à fleur rose[3].

Le timbre de 3 × 4 cm est dessiné par Christine Louze et imprimé en offset en feuille de vingt-cinq[3].

Juin[modifier | modifier le code]

Younoussa Bamana[modifier | modifier le code]

Le 23 juin, est émis un timbre de 0,55 euro en hommage à Younoussa Bamana[4], mort en 2007, qui fut le premier député élu de Mayotte, puis son premier préfet.

La photographie de Bamana portant la Légion d'honneur est mis en page sur un timbre de 2,6 × 3,6 cm imprimé en offset[4].

Septembre[modifier | modifier le code]

Le m'biwi[modifier | modifier le code]

Le 22 septembre, est émis un timbre de 0,55 euro sur le m'biwi[5], du nom des bâtons de bambou qui rythment une danse mahoraise pratiquée par les femmes[6].

Le timbre de 3,6 × 2,6 cm est dessiné par Christine Louze et imprimé en offset en feuille de vingt-cinq[5].

Novembre[modifier | modifier le code]

La broderie[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre, est émis un timbre de 0,55 euro sur la broderie. Une femme habillée d'orange brode sur un arrière-plan de broderies inspirées de la faune et de la flore de Mayotte[7].

Le timbre de 3 × 4 cm est dessiné par Hervé Louze et est imprimé en feuille de vingt-cinq exemplaires[7].

Décembre[modifier | modifier le code]

La nouvelle mairie de Mamoudzou[modifier | modifier le code]

Le 8 décembre, est émis un timbre de 0,55 euro représentant le nouveau bâtiment de la mairie de Mamoudzou[8].

Le timbre de 5,1 × 3,1 cm est dessiné par Gilles Renaud et imprimé en offset en feuille de vingt-cinq[8].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • La presse philatélique française, dont les pages nouveautés de Timbres magazine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 87, février 2008, page 16.
  2. a et b « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 89, avril 2008, page 16.
  3. a b c et d « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 91, juin 2008, page 16.
  4. a et b « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 91, juillet-août 2008, page 16.
  5. a et b « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 94, octobre 2008, page 18.
  6. Lexique musical, Fête de la musique 2004, site de RFO, page consultée le 29 mars 2009 via le cache de Google.
  7. a et b « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 96, décembre 2008, page 16.
  8. a et b « Actualité du côté d'Andorre, Monaco et des TOM », Timbres magazine no 97, janvier 2009, page 16.
  • Portail de la philatélie
  • Portail de Mayotte
  • Portail des années 2000