Tess (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Pour les articles homonymes, voir Tess (homonymie).

Tess

Réalisation Roman Polanski
Scénario Gérard Brach
John Brownjohn
Roman Polanski
d'après l'œuvre de :
Thomas Hardy
Acteurs principaux
Sociétés de production Renn Productions
Burrill Productions
Pays d’origine  France
 Royaume-Uni
Sortie 1979
Durée 186 min

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Tess est un film franco-britannique de Roman Polanski, sorti en 1979. C'est l'adaptation du roman Tess d'Urberville de Thomas Hardy.

Sommaire

Synopsis

Dans le Dorset rural de la période victorienne, le pasteur Tringham, un historien local, déclare à un fermier de la région, John Durbeyfield, qu'il a découvert lors de ses recherches que les Durbeyfields descendaient des D'Urberville, une famille de haut lignage qui datait de l'époque de Guillaume le Conquérant. Cette famille avait perdu par la suite ses terres et sa fortune.

Obnubilé par l'idée d'obtenir de l'argent grâce à cette noblesse perdue, Durbeyfield envoie sa fille Tess rencontrer une famille D'Urberville, qui habite un joli manoir proche. Alec D'Urberville, charmé par la beauté de sa « délicieuse cousine », accepte de l'employer pour s'occuper des poules de sa mère. Alec tombe bientôt amoureux de Tess, tente de la séduire et finit par la violer. Découvrant qu'elle est enceinte, Tess retourne chez ses parents où elle donne naissance à un bébé qui meurt peu de temps après.

Plus tard, Tess trouve un emploi dans une ferme laitière où elle rencontre son véritable amour : un fils de pasteur nommé Angel Clare. Ce dernier, croyant que Tess est une paysanne complètement innocente, tombe également amoureux d'elle. La nuit de noces, Tess confie à Angel qu'elle a déjà eu un amant (et un bébé). Accablé, Angel quitte Tess et part pour le Brésil.

Pendant son absence, Tess rencontre de nouveau Alec D'Urberville mais se refuse à ses avances. Cependant, après la mort de son père, sa famille, dans la misère, se voit chassée de sa propre maison. Tess est alors obligée de renouer avec Alec. Elle devient sa maîtresse.

Quelques années plus tard, Angel Clare revient en Angleterre, malade et pris par le remords d'avoir abandonné sa femme. Il se met à sa recherche et la retrouve dans une maison au bord de la mer où elle a emménagé avec Alec. Après son départ, elle poignarde Alec et va retrouver Angel à la gare où elle lui avoue son meurtre. Ils se réconcilient et consomment leur mariage dans une maison où ils se sont réfugiés. Obligés de fuir, ils se retrouvent à Stonehenge où Tess est finalement arrêtée par la police.

Fiche technique

Distribution

Production

Genèse du projet

Polanski conçut le film en mémoire de sa femme, Sharon Tate, qui avait laissé un exemplaire du livre de Thomas Hardy sur son chevet avec une note lui disant que cela ferait un bon film, avant de partir accoucher à Los Angeles. Quelques mois plus tard, elle est assassinée avec l'enfant qu'elle porte et quatre amis, par des membres de la communauté appelée « La Famille » dirigée par Charles Manson[1].

Le film lui est dédié, avec la mention « To Sharon » au début du film[2].

Tournage

Roman Polanski est à cette époque accusé de viol sur mineur aux États-Unis et est menacé d'extradition depuis l'Angleterre. Ainsi, bien que le film se déroule en Angleterre, il est tourné en France : en Normandie, dans les paysages du cap de la Hague (près de Cherbourg dans la Manche), ainsi qu'en Bretagne, notamment à Locronan (Finistère), au Leslay (Côtes-d'Armor) pour ce qui est du manoir, le château de Beaumanoir, ainsi qu'à Condette (Pas-de-Calais)[3].

Le site mégalithique de Stonehenge a été reconstitué à Morienval, village situé dans l'Oise[4].

Le tournage fut également marqué par la mort du directeur de la photographie britannique Geoffrey Unsworth après trois semaines de tournage. Il fut remplacé par le belge Ghislain Cloquet[2].

Réception

Le film reçut un très bon accueil et fut nommé six fois à la 53e cérémonie des Oscars. De plus, en raison de son statut de coproduction française, il put être nommé dans de nombreuses catégories aux César 1980.

Récompenses

Nominations

Notes et références

Liens externes

© Copyright Wikipedia authors - The articles gathered in this document are under the GFDL licence.
http://www.gnu.org/copyleft/fdl.html