Substantion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Substantion
Sextantion
Localisation
Pays  France
Région Languedoc-Roussillon
Protection aucune, site très dégradé par des constructions récentes.
Coordonnées 43° 38′ 22″ nord, 3° 53′ 40″ est

Géolocalisation sur la carte : France

Substantion
Substantion

Géolocalisation sur la carte : Hérault

Substantion
Substantion

Substantion, en latin, Sextantio, est une ancienne cité dont les vestiges se trouvent aujourd'hui sur la commune de Castelnau-le-Lez.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom du site romanisé trouverait son origine dans le fait que Sextantio était la « sixième station relais depuis les Pyrénées sur la via Domitia »[1].

Le site[modifier | modifier le code]

Substantion était construite sur deux mamelons, les collines du Mas du Diable et de la Gardie que séparaient un talweg où passait le chemin de Substantion qui la reliait à la voie Domitienne, au nord du bourg de Castelnau-le-Lez. En 1834, les traces des fortifications de l'oppidum, qui occupait cette éminence à l'époque gauloise, et les vestiges d'une église du Moyen Âge étaient encore visibles, mais des constructions plus récentes ont recouvert le site qui n'a jamais pu être complètement fouillé. Il n'y a, par conséquent, aucun vestige de Substantion qui justifierait sa visite[2].

L'actuel chemin de Substantion, sur la commune de Castelnau-le-Lez, recouvre une partie du tracé de celui qui reliait Substantion au port antique de Lattara.

Histoire de la ville[modifier | modifier le code]

Avant les romains[modifier | modifier le code]

Le site semble occupé depuis le IIe millénaire avant notre ère, mais les peuplements se sont sédentarisés sur ce lieu vers le VIIe siècle av. J.-C. Le site fut fortifié par les Volques Arécomiques.

Époque romaine[modifier | modifier le code]

Substantion est une cité romaine située près de la voie Domitienne, sur le trajet de Nîmes à Narbonne. Elle apparait sous le nom de Sextantio sur une stèle trouvée à Nîmes, Sostantio dans l'Itinéraire de l'Anonyme de Bordeaux, Sextantio et Sestancio chez l'Anonyme de Ravenne, Serratio sur la Table de Peutinger et Sextatio sur l'Itinéraire d'Antonin[3].

Sa position sur la voie domitienne, et le fait qu'elle soit citée sur les anciens itinéraires, laisse penser penser que Substantion fut une de ces stations ou mansiones romaines qui permettaient le logement des troupes, une escale pour les voyageurs et un poste de changement de chevaux et de chars pour les courriers, faisant de la bourgade une cité d'importance[Aigr 1]. Cette dernière assertion est confirmée par le nombre d'inscriptions et d'objets retrouvés sur le site[Aigr 2], ainsi que la présence de mosaïques réservées habituellement aux édifices publics ou aux personnes distinguées par leur position ou leurs richesses[Aigr 3].

Époques wisigothes, mérovingienne et carolingienne[modifier | modifier le code]

En 739, Charles Martel fit détruire les fortifications de l'abbaye ainsi que le port de Maguelone afin qu'ils ne puissent servir de refuge aux Sarrazins, ce qui causa le transfert de l'évêché de Maguelone à Substantion.

Sous le règne de Carloman II (879-884), Substantion (« Sustancione » sur les pièces de monnaie) est l'un des onze ateliers monétaires où l'on frappe des pièces en son nom[4].

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Le transfert de l'évêché à Maguelone, en 1037, par l'évêque Arnaud Ier, et l'essor économique de la ville de Montpellier[5] marquèrent le début du déclin de Substantion.

Fouilles[modifier | modifier le code]

Personnes associées à Substantion[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Charles d'Aigrefeuille, Histoire de la ville de Montpellier, Montpellier, édition Martel, (lire en ligne)
  1. p. xxvii
  2. p. xxviii
  3. p. xxix
  • Autres références

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du Languedoc-Roussillon
  • Portail de l’Hérault
  • Portail de la Rome antique
  • Portail du Haut Moyen Âge
  • Portail de l’archéologie