Sonate K. 309

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
Sonate K.309
ut majeur , Allegro, 102 mes.
K.308K.309 → K.310
L.453L.454 → L.455
P.332 ← P.333 → P.334
F.256F.257 → F.258
VI 13 ← Venise VI 14 → VI 15
VIII 7 ← Parme VIII 8 → VIII 9
IV 14Münster IV 15 → IV 16

La sonate K. 309 (F.257/L.454) en ut majeur est une œuvre pour clavier du compositeur italien Domenico Scarlatti.

Présentation[modifier | modifier le code]

La sonate K. 309, en ut majeur, notée Allegro, forme une paire avec la sonate précédente[1]. Fondu dans un style galant simple à deux voix, on remarque l'accompagnement en notes ou accords répétés qui évoque les percussions (Trommelbass)[2].



\version
Premières mesures de la sonate en ut majeur K.309, de Domenico Scarlatti.


Le manuscrit principal est le numéro 14 du volume VI de Venise (1753), copié pour Maria Barbara ; les autres sont Parme VIII 8, Münster IV 15 et Vienne B 15[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Interprètes[modifier | modifier le code]

La sonate K. 309 est défendue au piano, notamment par Gerda Struhal (2007, Naxos, vol. 12) et Carlo Grante (2012, Music & Arts, vol. 3) ; au clavecin par Gustav Leonhardt (1970, DHM), Blandine Verlet (1976, Philips), Scott Ross (1985, Erato)[4], Richard Lester (2003, Nimbus, vol. 3) et Pieter-Jan Belder (Brilliant Classics).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Chambure 1985, p. 208.
  2. Grante 2013, p. 23.
  3. Kirkpatrick 1982, p. 468.
  4. Victor Tribot Laspière, « Au Château d’Assas, sur les traces de Scott Ross et de Scarlatti », sur France Musique, (consulté le 18 septembre 2019)

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la musique classique
  • Portail du clavecin
  • Portail du baroque