Saison 2014-2015 du Sporting Club de Bastia

Un article de Wikipedia, l'encyclopedie libre.
Sauter a la navigation Sauter a la recherche
SC Bastia
Saison 2014-2015
Généralités
Couleurs Bleu et blanc
Stade Stade Armand-Cesari
(16 000 places)
Président Pierre-Marie Geronimi
Entraîneur

Claude Makelele (3V-4N-6D) (juillet-novembre)

Ghislain Printant (9V-7N-9D)
Résultats
Ligue 1 12e
47 points (12V-11N-15D)
Coupe de France Seizièmes de finale
Coupe de la ligue Finaliste

Maillots

Domicile
Extérieur

Dernière mise à jour : 21 juin 2015.

Chronologie

La saison 2014-2015 du Sporting Club de Bastia est la trente-deuxième saison du club corse de football en Ligue 1, la première division française de football, la troisième saison consécutive depuis son retour dans l'élite en 2012.

Ayant terminé à la dixième place en championnat lors de la saison précédente et n'ayant pas remporté de coupe nationale, le club ne dispute lors de cette saison aucune compétition européenne. Sur le plan national, il prend part à la Ligue 1, à la coupe de France et à la coupe de la Ligue.

Avant-saison[modifier | modifier le code]

Compétitions[modifier | modifier le code]

Championnat[modifier | modifier le code]

Journée 1 à 4[modifier | modifier le code]

Le SC Bastia démarre officiellement sa saison le , avec la réception de l'Olympique de Marseille à Furiani devant 15 534 spectateurs. À la 9e minute, Christopher Maboulou ouvre le score pour le SCB, mais l'avantage n'est que de courte durée, car André-Pierre Gignac égalise pour les Marseillais à la 11e minute. À la 17e minute, Romaric marque contre son camp et donne ainsi l'avantage à l'OM, conforté par le penalty transformé par André-Pierre Gignac à la 62e. Les Bastiais répondent très vite, après que le Sporting s'est lui aussi vu accorder un penalty à la 66e. Il est transformé par l’intermédiaire de Junior Tallo, qui venait juste d'entrer en jeu. La squadra turchina égalise à la 73e minute grâce à Maboulou, qui signe un doublé[Match 1].

Pour le compte de la deuxième journée, le SCB se déplace à Paris pour affronter le PSG au Parc des Princes. Lucas Moura ouvre le score à la 26e minute pour les Parisiens, tandis qu'Edinson Cavani double la mise à la 57e minute. Les Bastiais repartent de la capitale avec une défaite et pointent juste au-dessus de la zone de relégation avec un point en deux matches[Match 2]. Mais ce match attire surtout l'attention en raison d'un fait divers. À la fin du match, dans les couloirs du Parc des Princes, Brandão assène un coup de tête à Thiago Motta[1], qui l'avait insulté pendant le match[2]. Le , il écope de six mois de suspension ferme[3]. En parallèle, il est également poursuivi judiciairement par le tribunal correctionnel de Paris[4].

La quatrième journée voit le SCB se déplacer chez les Girondins de Bordeaux, qui, après trois victoires lors des trois premières journées, sont en tête du classement. Dominés, les Bastiais parviennent néanmoins à ouvrir le score à la 18e minute. Après avoir buté sur un Alphonse Areola performant, les Bordelais arrachent l'égalisation à la 78e minute[Match 3]. À la fin du match, un penalty à cause d'une main volontaire dans la surface bordelaise n'a pas été sifflée, ce qui aurait pu apporter le but de la victoire aux Bastiais.[réf. nécessaire] Avec ce match nul, les Girondins de Bordeaux restent en tête, tandis que le SC Bastia descend à la 13e place.

Journée 5 à 10[modifier | modifier le code]

Le match de la dixième journée est lancé trois jours avant la rencontre par une polémique. Nice devant recevoir les Bastiais, le préfet des Alpes-Maritimes délivre un arrêté préfectoral visant à interdire « le port, la détention et l'utilisation de tout objet ou vêtement à l'effigie de la Corse ou d'un club sportif corse »[5]. Le club bastiais dépose un recours devant le tribunal administratif de Nice émettant ses doutes sur la légalité de l'arrêté. Le lendemain, le préfet des Alpes-Maritimes modifie le texte en remplaçant « ... à l'effigie de la Corse ou d'un club sportif corse » par « ... aux couleurs du club du SC Bastia ». Cette modification rend le recours du SC Bastia obsolète, mais le tribunal condamne tout de même l'État à verser une somme de 500€ au club corse[6]. Sur le plan du football, le match est peu rythmé et voit des Bastiais, pourtant dominés par les Niçois, transformer à la 51e minute leur seul tir cadré de la rencontre par Floyd Ayité, pour s'offrir une victoire par un but à zéro[Match 4]. Au moment du coup de sifflet final, le gardien remplaçant bastiais Jean-Louis Leca prend le drapeau Corse accroché au-dessus du banc bastiais et se rend au milieu du rond central pour le montrer au public. À la suite de cela, des supporteurs niçois de la tribune ultra populaire envahissent le terrain[7]. L'entraîneur adjoint bastiais, Didier Tholot, et des joueurs corses sont légèrement blessés, ce qui pousse le SC Bastia à porter plainte contre X le , tout en déplorant qu'aucune procédure judiciaire n'ait été engagée[8]. Néanmoins, la police avait effectué des arrestations dès la fin du match et la LFP avait fait décider, la veille, de la fermeture à titre provisoire de la tribune populaire, en attendant une décision définitive de la commission de discipline[9].

Journées 11 à 19[modifier | modifier le code]

Jusqu'à la 12e journée, les Bastiais réalisent un début de saison délicat et pointent à l'avant-dernière place avec seulement dix points. Le , le club décide de licencier l'entraîneur, Claude Makelele[10]. Le coaching est alors assuré en intérimaire par les adjoints Ghislain Printant et Hervé Sekli, Ghislain Printant sera confirmé quelques jours plus tard comme en traîneur jusqu'à la fin de la saison.

Classement[modifier | modifier le code]

Extrait du classement de Ligue 1 2014-2015[11]

Classement
Rang Équipe Pts J G N P Bp Bc Diff
10 FC Nantes 33 25 8 9 8 20 25 -5
11 LOSC Lille 32 25 8 8 9 20 21 -1
12 Stade rennais FC 31 25 8 7 10 25 33 -8
13 SC Bastia 30 25 7 9 9 26 27 -1
14 Stade de Reims 30 25 8 6 11 30 42 -12
15 SM Caen 28 25 7 7 11 35 37 -2
16 FC Lorient 28 25 8 4 13 29 34 -5

Coupe de France[modifier | modifier le code]

Coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Matchs officiels[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous retrace dans l'ordre chronologique toutes les rencontres officielles jouées par le SC Bastia durant la saison. Les buteurs sont accompagnés d'une indication entre parenthèses sur la minute de jeu où est marqué le but et, pour certaines réalisations, sur sa nature (penalty ou contre son camp).

Joueurs et encadrement technique[modifier | modifier le code]

Effectif professionnel[modifier | modifier le code]

Effectif de la saison 2014-2015 au 3 août 2014[13],[14]
Joueurs Encadrement technique
No  P. Nat.[Note 1] Nom Date de naissance Sélection[Note 2] Club précédent Contrat
1 G flèche vers la droite Areola, AlphonseAlphonse Areola 27/02/1993 (26 ans) France espoirs Paris Saint-Germain
16 G Leca, Jean-LouisJean-Louis Leca 21/09/1985 (33 ans) Valenciennes FC
30 G Vincensini, ThomasThomas Vincensini 12/09/1993 (25 ans) Formé au club
2 D Achilli, RomainRomain Achilli 15/02/1993 (26 ans) Formé au club
5 D Squillaci, SébastienSébastien Squillaci 11/08/1980 (38 ans) Arsenal
15 D Palmieri, JulianJulian Palmieri 17/12/1986 (32 ans) FC Istres OP
17 D Peybernes, MathieuMathieu Peybernes 21/10/1990 (28 ans) FC Sochaux-Montbéliard
20 D Modesto, FrançoisFrançois Modesto 19/08/1978 (40 ans) Olympiakos
23 D Diakité, DrissaDrissa Diakité 18/02/1985 (34 ans) Mali Olympiakos
29 D Cioni, GillesGilles Cioni 14/06/1984 (35 ans) Paris FC
999 D Djiku, AlexanderAlexander Djiku 19/08/1994 (24 ans) Formé au club
6 M Romaric, Romaric 04/06/1983 (36 ans) Côte d'Ivoire Real Saragosse
7 M Keita, AbdoulayeAbdoulaye Keita 05/01/1994 (25 ans) Formé au club
8 M flèche vers la droite Ba, El HadjiEl Hadji Ba 05/03/1993 (26 ans) Sunderland
10 M Boudebouz, RyadRyad Boudebouz 19/02/1990 (29 ans) Algérie FC Sochaux-Montbéliard
13 M Ayité, FloydFloyd Ayité 15/12/1988 (30 ans) Togo Stade de Reims
18 M Cahuzac, YannickYannick Cahuzac  18/01/1985 (34 ans) Formé au club
21 M Kikabidze, LukaLuka Kikabidze 21/01/1995 (24 ans) Lokomotiv Tbilissi
22 M Maboulou, ChristopherChristopher Maboulou 19/03/1990 (29 ans) LB Châteauroux
27 M flèche vers la droite Gillet, GuillaumeGuillaume Gillet 09/03/1984 (35 ans) Belgique RSC Anderlecht
999 M Vincent, ChristopheChristophe Vincent 08/11/1992 (26 ans) CA Bastia
11 A flèche vers la droite Tallo, JuniorJunior Tallo 21/12/1992 (26 ans) Côte d'Ivoire U23 AS Rome
9 A Cissé, DjibrilDjibril Cissé 12/08/1981 (37 ans) France Kouban Krasnodar
28 A Pino, Juan PabloJuan Pablo Pino 30/03/1987 (32 ans) Independiente Medellin
26 A Brandão, Brandão 16/06/1980 (39 ans) ASSE
3 A flèche vers la droite Ongenda, HervinHervin Ongenda 24/06/1995 (24 ans) France espoirs Paris Saint-Germain
19 A flèche vers la droite Mokulu, BenjaminBenjamin Mokulu 11/10/1989 (29 ans) RD Congo KV Malines
999 A Koné, FamoussaFamoussa Koné 17/04/1994 (25 ans) Formé au club
24 A flèche vers la droite Rodriguez, JoãoJoão Rodriguez 19/06/1996 (23 ans) Chelsea
25 A Kamano, FrançoisFrançois Kamano 01/05/1996 (23 ans) Guinée Satellite FC
Entraîneur(s)
  • Ghislain Printant
  • Hervé Sekli
Entraîneur(s) adjoint(s)

-

Préparateur(s) physique(s)
  • Raphaël Fèvre
Entraîneur(s) des gardiens
  • Hervé Sekli
Kinésithérapeute
  • Jean-Pierre Ienco
  • Mickaël Bondet-Laborie
Médecin(s)
  • Marie-Claude Filippi
  • Cyrille Brunel
  • Jérôme Cancellieri (podologue)

Légende

Statistiques individuelles[modifier | modifier le code]

Joueurs en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Affluence et télévision[modifier | modifier le code]

Affluences[modifier | modifier le code]

Retransmission télévisée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
  1. Seule la nationalité sportive est indiquée. Un joueur peut avoir plusieurs nationalités mais n'a le droit de jouer que pour une seule sélection nationale.
  2. Seule la sélection la plus importante est indiquée.
Feuilles de match
  1. LFP, « Feuille de match du match SC Bastia-O. Marseille », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  2. LFP, « Feuille de match du match Paris SG-SC Bastia », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  3. LFP, « Feuille de match du match Girondins Bordeaux-SC Bastia », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  4. LFP, « Feuille de match du match OGC Nice-SC Bastia », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
Autres références
  1. « Après PSG-Bastia, Brandão assène un coup de tête à Thiago Motta », sur leparisien.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  2. « PSG : Thiago Motta sanctionné dans le cadre de l'affaire Brandão ? », sur metronews.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  3. « PSG-Bastia : six mois de suspension pour Brandão », sur leparisien.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  4. « Agression de Thiago Motta : le procès de Brandão renvoyé au 27 novembre », sur leparisien.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  5. « OGC Nice-Bastia: les supporters corses interdits de déplacement », sur nicematin.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  6. « Arrêté préfectoral Nice-Bastia : l’Etat condamné à verser 500 euros au SC Bastia », sur fancetvinfo.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  7. « Bagarres et envahissement de terrain après OGC Nice-SC Bastia », sur nicematin.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  8. « Incidents Nice-Bastia : le SCB porte plainte contre X et interpelle le Procureur de Nice », sur sc-bastia.net, (consulté le 17 novembre 2014)
  9. « Incidents OGC Nice-Bastia: la LFP instruit le dossier, la Pop sud fermée », sur nicematin.fr, (consulté le 17 novembre 2014)
  10. « Communiqué du club », sur sc-bastia.net, (consulté le 17 novembre 2014)
  11. « Classement général 2014-2015 », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  12. « Calendrier de la saison 2014-2015 », sur lfp.fr (consulté le 17 novembre 2014)
  13. « Effectif professionnel actuel », sur sc-bastia.net (consulté le 17 novembre 2014)
  14. (en) « Squad SC Bastia », sur transfermarkt.co.uk (consulté le 3 août 2014)


  • Portail du football
  • Portail des années 2010
  • Portail de la Corse