Rocky Bleier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rocky Bleier
Rocky Bleier (à gauche) montrant ses bagues de Super Bowl à un militaire en 2009.
Nom complet Robert Patrick Bleier
Nationalité  États-Unis
Naissance (72 ans)
à Appleton (Wisconsin)
Numéro 20, 26
Position Running back
Carrière universitaire ou amateur
Notre-Dame
Carrière professionnelle
Choix draft NFL Steelers de Pittsburgh
(1968, 417e choix au total)
1968-1980 Steelers de Pittsburgh
Super Bowl IX, X, XIII et XIV
Carrière pro. 1968-1980

(en) Statistiques sur NFL.com

Robert Patrick « Rocky » Bleier, né le à Appleton (Wisconsin)[1], est un joueur américain de football américain ayant évolué au poste de running back pour les Steelers de Pittsburgh entre 1968 et 1980. Il a remporté quatre Super Bowls (IX, X, XIII, XIV) avec les Steelers. Diplôme en management à l'Université Notre-Dame-du-Lac, il est champion national universitaire de football américain avec Notre-Dame en 1966 et capitaine de l'équipe en 1967. Après avoir été sélectionné pour jouer professionnellement par les Steelers de Pittsburgh au 16e tour de la draft 1968 de la NFL, il doit quitter les États-Unis pour le Vietnam en décembre 1968 pour la guerre du Vietnam. Il y est blessé par un tir de sniper et une grenade[2]. Bleier rejoint les Steelers en 1971, fatigué, blessé et après avoir perdu beaucoup de poids. Il est relâché par deux fois par les Steelers mais continue à se battre pour rester dans l'effectif. Utilisé principalement dans l'arrière du terrain offensif comme bloqueur de Franco Harris, il devient la deuxième menace à la course de l'équipe. Ensemble, ils deviennent en 1976 le deuxième duo de la NFL à courir chacun plus de 1 000 yards. Il joue lors du Super Bowl IX et attrape une passe de Terry Bradshaw dans la end zone et inscrit un touchdown. Rocky Bleier prend sa retraite après la saison 1980 avec un total de 3 865 yards et 25 touchdowns[2], faisant alors de lui le quatrième meilleur coureur de l'histoire de la franchise des Steelers. Il crée alors une entreprise pour gérer ses prises de parole en public[2]. Il est quatre ans commentateur sportif pour NBC de 1981 à 1985[2]. Père de deux enfants d'un premier mariage, il a adopté deux enfants ukrainiens[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Rick Telander, « Local Boy Makes Good Even Before he Was an NFL and Vietnam Hero, Rocky Bleier was the Apple of Appleton's Eye », Sports Illustrated, (consulté le 27 avril 2016).
  2. a, b, c, d et e (en) Andrea Woo, « Rocky Bleier, Running Back », Sports Illustrated, (consulté le 27 avril 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du football américain
  • Portail des États-Unis