Richard Wülker

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Wülker.

Richard Paul Wülker est un angliciste allemand né le à Francfort-sur-le-Main et mort le à Leipzig.

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Paul Wülker est issu d'une famille de Francfort qui a fait fortune dans le commerce de l'argent. Il est l'un des trois fils de Philipp Heinrich Friedrich Wülker (1807-1880) et de son épouse Anna Margarethe Schott (1816-1894). Il est le frère cadet du germaniste Ernst Wülker (de) (1843-1895). Il étudie les langues germaniques et romanes dans plusieurs universités : Berlin, Leipzig et Marbourg. Ses études sont brièvement interrompues par la guerre franco-allemande de 1870.

Wülker présente sa thèse sur l'Évangile de Nicodème en 1872. Son doctorat en poche, il devient professeur à l'université de Leipzig l'année suivante. Il publie de nombreux ouvrages sur le vieil anglais et la littérature vieil-anglaise durant sa carrière et co-fonde la revue académique Anglia (en) en 1877 avec Moritz Trautmann[1].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • 1874-1879 : Altenglisches Lesebuch
  • 1881-1883 : Das Beowulfslied nebst den kleineren epischen, lyrischen, didaktischen und geschichtlichen Stücken
  • 1882 : Kleinere angelsächsische Dichtungen
  • 1883-1898 : Bibliothek der angelsächsischen Poesie (trois volumes)
  • 1885 : Grundriss zur Geschichte der angelsächsischen Litteratur. Mit einer Übersicht der angelsächsischen Sprachwissenschaft
  • 1894 : Codex Vercellensis. Die angelsächsische Handschrift zu Vercelli in getreuer Nachbildung
  • 1898 : Charles Dickens und seine Werke

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionary of German Dictionary (biographie de Richard Wülker)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la linguistique
  • Portail de l’Allemagne