Relations entre la Californie et les États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les relations entre la Californie et les États-Unis sont les relations entre l'État fédéré de Californie avec la Fédération, c'est-à-dire le gouvernement fédéral américain, depuis l'adhésion de la Californie en 1850.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous le mandat de Bill Clinton[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Présidence de Bill Clinton.

Sous le mandat de Georges Bush[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Présidence de George W. Bush.

En 2007, après que le directeur de l'Agence fédérale pour l'environnement a refusé d'accorder une dérogation à la Californie qui aurait permis à l’État d'adopter des normes plus strictes en matières d'émissions automobiles que celles prévues par le gouvernement fédéral. En réaction, le gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger a déclaré que la Californie portait plainte contre le gouvernement fédéral[1].

Sous le mandat de Barack Obama[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Présidence de Barack Obama.

Sous le mandat de Donald Trump[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Présidence de Donald Trump.

Alors que Donald Trump est élu à la présidence américaine, la Californie a voté à près de 61,5 % en faveur d'Hillary Clinton[2]. Rapidement, les relations entre l’administration Trump et l’État se détériore sur les sujets tels que l’environnement, la lutte contre le changement climatique ou l'immigration.

En mars 2018, le Procureur général des États-Unis Jeff Sessions a déclaré que la Californie utilise les pouvoirs qu'elle a, et des pouvoirs qu'elle n’a pas, pour ralentir l’exécution du droit fédéral. Cette remarque conduisit le gouverneur de Californie Jerry Brown (Démocrate) à déclarer, au sujet des actions du gouvernement Trump, que « au fond, c'est comme aller en guerre contre l'État de Californie ». En effet, le gouvernement fédéral s'oppose à une loi californienne ayant établi des villes sanctuaires permettant de protéger les populations immigrées[3].

En avril 2018, la Californie avait contesté auprès des juridictions fédérales 29 décisions prises par le gouvernement fédéral.

Rapport entre le droit californien et le droit fédéral[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Constitution de la Californie, Constitution des États-Unis et droit californien.

En théorie, et bien que cette définition a évolué, l’État fédéral américain fonctionne selon le principe d'attribution selon lequel les compétences qui ne sont pas listées parmi celles du gouvernement fédéral appartiennent aux États fédérés. La Constitution fédérale établit des normes de bases auxquelles la Californie doit souscrire mais auxquelles elle peut également ajouter des protections additionnelles conforme à la constitution des États-Unis[4].

Ainsi, la Californie a adopté une série de protections constitutionnelles supplémentaires absentes de la constitution fédérale tel que : la protection de certaines formes de taxation, la lutte contre les discriminations sur la base du sexe ou de l’origine ethnique (selon les définitions du bureau américain du recensement des termes « race » et « ethnicity »)[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail de la Californie
  • Portail de la politique aux États-Unis