Redoute du haut-Rhône

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Cet article est une ébauche concernant l’histoire, l’architecture ou l’urbanisme, le domaine militaire et la métropole de Lyon.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Redoute du Haut-Rhône

Plan du Parc de la Tête d'Or de 1863 ; la redoute du haut-Rhône se situe en bas à droite.

Lieu Lyon
Fait partie de la première ceinture de Lyon
Type d’ouvrage Redoute
Construction 1854
Démolition 1869
Contrôlé par  France
Coordonnées 45° 46′ 37,32″ nord, 4° 50′ 40,94″ est

Géolocalisation sur la carte : Lyon

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

Géolocalisation sur la carte : France

La redoute du haut-Rhône était un ouvrage complémentaire des forts de la rive est du Rhône de la première ceinture de Lyon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Construite en 1854 mais détruite en 1869, soit 15 ans plus tard, cette redoute complétait la puissance de feu du fort des Brotteaux et du fort de Montessuy. Elle avait été conçue pour être rapidement reconstruite en cas de guerre, ce qui ne fut finalement jamais le cas.

De forme carrée, elle était très rudimentaire : une simple butte de terre entourée de murs maçonnés.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

N'ayant jamais été reconstruit, il a laissé place à une entrée du parc de la Tête d'Or de Lyon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Dallemagne et Georges Fessy, Les défenses de Lyon : enceintes et fortifications, Lyon, Éditions Lyonnaises d'Art et d'Histoire, (ISBN 2-84147-177-2), p. 133
  • Portail de la métropole de Lyon
  • Portail de l’histoire militaire