Real (1568)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Real (1568)


La Real, bâtie à Barcelone, est allé la majeure galera de son temps et le bateau insigne de Monsieur Juan de l'Autriche dans la Bataille de Lépante de 1571, la majeure bataille de l'histoire entre galeras, dans laquelle la flotte de la Ligue Sainte, l'alliance des puissances chrétiennes du Méditerranée, a abattu à la flotte de l'Empire otomano sous le commandement d'Ali Pachá.

Historial[modifier | modifier le code]

La Real et la galera turque Sultana, insigne d'Ali Pachá, s'ont faits face à dans un combat direct. La Sultana a été abordée et après une heure et moyenne de sanglant combat, avec des renforts aux deux bateaux de ses respectives flottes, a été capturée.[1] Ali Pacha est allé gravement blessé par un mosquete, et après tomber sur couverture, a été decapitado par un soldat espagnol, ce que a affecté gravement à la morale de ses troupes. La Real a capturé le "Grand drapeau du califa" et s'a converti dans le symbole de la victoire à Lépante.

Pendant la bataille de Lépante, pour aider à maniobrar le grand bateau, était poussée par poupe pendant la bataille par autres deux galeras.

Comme bateau insigne, était lujosamente ornamentada et peinte en rouge et or. Sa poupe était douée de nombreuses sculptures, bajorrelieves et autres ornamentos, beaucoup de de lesquels étaient inspirés en des thèmes religieux, dont la création a été chargée à Juan de Mauvais Lara, commission qui a accompli en plus en écrivant une Description de la poupe de la galera Real du serenísimo monsieur monsieur Juan de l'Autriche, capitaine général du mar.

Réplique[modifier | modifier le code]

En 1971, pour conmemorar le 400.° Anniversaire de la bataille, s'a bâti une réplique de la Real que se trouve dans le Musée Maritime de Barcelone, laquelle peut être visitée aujourd'hui.

José María Martínez-Hidalgo recopiló pendant 10 ans toute la documentation sur la galera Real en la publiant dans son livre: "Lépante: la bataille, la galera "Real", souvenirs, reliques et trophées", et a commencé sa construction en 1965 en étant terminée en 1971, juste pour la chambre centenaire de sa construction originale (en les mêmes atarazanas où se trouve le musée) pour être la capitaine de Monsieur Juan de l'Autriche de la Ligue Sainte contre les turcs dans la bataille de Lépante dans le golfe de Corinthe en 1571.[2][3]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Currey, Et. Hamilton, "Soyez-Wolves of the Mediterranean", John Murrey, 1910
  • Bicheno, Hugh, "Crescent and Cross: The Battle of Lépante 1571", Phoenix, 2003, ISBN 1 84212 753 5

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Portail du monde maritime
  • Portail de l’Espagne