Rassemblement pour la démocratie et le progrès (Mali)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les articles homonymes, voir Rassemblement pour la démocratie et le progrès.

Le Rassemblement pour la démocratie et le progrès (RDP) est un parti politique malien.

Historique[modifier | modifier le code]

Le parti est fondé en par des Maliens vivant au Gabon[1] et officiellement enregistré le [2]. Il gagne quatre sièges à l'Assemblée nationale lors des élections législatives de 1992[3]. À l'élection présidentielle cette même année, le parti nomme Almamy Sylla comme son candidat, qui finit quatrième avec 9,4 % des voix. Il devient à nouveau le candidat à la présidentielle de 1997, mais cette fois-ci, il reçoit seulement 1 % des voix. Le RDP boycotte les élections législatives de juillet 1997, après que les élections d'avril soient annulées[4]. Le boycottage conduit à la scission du parti, les modérés formant le Rassemblement national pour la démocratie. Almamy Sylla est encore candidat à l'élection présidentielle de 2002, mais sa part des voix réduit encore, atteignant 0,6 %. Le parti conteste les élections législatives de 2013 et ne remporte aucun siège.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Pascal James Imperato et Gavin H. Imperato, Historical Dictionary of Mali, Lanham, Scarecrow Press, , 4e éd., 457 p. (ISBN 9780810856035), p. 252.
  2. Direction nationale de l'Intérieur, « Répertoire des partis politiques » [archive du ] [PDF], sur Ministère de l'Administration territoriale, de la Décentralisation et de l'Aménagement du territoire, (consulté le 10 janvier 2015).
  3. (en) « Mali – Parliamentary Chamber: Assemblée Nationale – Elections held in 1992 », sur IPU, (consulté le 10 janvier 2015).
  4. (en) « Elections in Mali », sur African Elections Database (consulté le 10 janvier 2015).
  • Portail de la politique
  • Portail du Mali